1.3.1. Statuts des zones pastorales

  1. La mission de la zone pastorales dans l’Église diocésaine
    2. Le conseil de la zone pastorale
    3. Le responsable de la zone pastorale et ses adjoints
    4. L’animateur ou l’animatrice de la zone pastorale
    5. Des moyens

Le diocèse de Strasbourg (la région Alsace) est articulé en unités d’animation appelées zones pastorales :

  • suffisamment vastes pour correspondre à l’espace où s’organise le quotidien du devenir humain et de la vie politique, économique, sociale et culturelle,
  • suffisamment proches pour rejoindre les préoccupations et les attentes des personnes, leur recherche de sens et de bonheur.

1. La mission de la zone pastorale dans l’Église diocésaine

1.1 Au cœur des réalités humaines

La zone pastorale est un lieu privilégié d’attention à l’évolution de la société et des mentalités, aux événements marquants, aux dynamismes, aux défi s, et aux signes que donne l’Esprit aux Églises (cf. Vatican II, Constitution pastorale sur l’Église dans le monde de ce temps, n° 4 et 11).

Elle doit être attentive aux phénomènes de migration liés à notre situation frontalière et à la présence en Alsace d’hommes et de femmes venus d’ailleurs. Elle se laisse interpeller par les implications sociales, politiques et humaines liées au brassage des populations. Elle favorise la rencontre et la solidarité entre les différentes réalités culturelles et religieuses.

Une attention particulière est à porter à toute personne qui vit en situation de pauvreté, de maladie, de handicap, d’exclusion et de marginalité, dans la ligne de la tradition biblique et des orientations pastorales diocésaines, en recherchant le partenariat et la cohérence des actions avec les autres structures existant sur la zone pastorale et œuvrant dans le même domaine.

1.2 Au service de la mission et de la communion

La zone pastorale doit permettre et susciter l’éveil des chrétiens à leurs responsabilités dans la société (politiques, économiques, sociales, culturelles), la réflexion et la prise de position sur des événements ou des situations, la conduite d’actions spécifiques s’il y a lieu. Elle doit proposer des lieux de relecture et de ressourcement à la lumière de l’Évangile.

Elle est un lieu privilégié d’attention à l’évolution des réalités ecclésiales : communautés de paroisses, paroisses, services, mouvements, présence des chrétiens issus de la migration, vie consacrée, familles spirituelles.

Cette attention est commandée par le souci de « proposer la foi dans la société actuelle » (1) .

La zone pastorale est le lieu privilégié d’articulation, de débat et de communication entre ces différentes réalités.

Elle est un lieu privilégié où doit se vivre une vraie coresponsabilité entre tous les acteurs pastoraux.

Elle veille à la mise en place d’une réelle solidarité en ressources humaines et matérielles.

1.3. Pour l’animation pastorale

La zone pastorale s’inscrit dans les orientations pastorales de l’Église universelle, de la Conférence des Évêques de France et du diocèse de Strasbourg. Elle met en œuvre ces orientations en tenant compte des réalités locales.

Elle travaille en lien avec le Conseil diocésain de la pastorale et le Conseil du presbytérium.

Elle favorise l’élaboration d’orientations pastorales diocésaines, dans un esprit de coresponsabilité.

Elle permet d’élaborer des projets pastoraux adaptés à la zone pastorale, de les mettre en œuvre, de réaliser des temps forts.

Elle stimule l’animation des communautés de paroisses et accueille les projets locaux. Elle est un lieu d’échanges de pratiques pastorales.

Elle est un lieu privilégié pour être à l’écoute des besoins en formation, pour décider et mettre en œuvre les actions à mener. Elle est un niveau de promotion du dialogue et de la réflexion œcuméniques, de propositions de rencontres de prière et de célébrations communes.

2. Le Conseil de la zone pastorale

2.1. Définition

Le Conseil de la zone pastorale est un conseil représentatif du peuple de Dieu dans sa diversité (Cf. Code de Droit Canonique de 1983, canon 512 § 2). Il est chargé d’animer la pastorale de cette zone pastorale, sous la conduite du responsable de la zone pastorale nommé par l’Archevêque.

2.2. Compétence

Au cœur des réalités humaines

Le Conseil de la zone pastorale ressaisit les réalités humaines de la zone pastorale et leur évolution. Il est attentif aux projets élaborés et mis en œuvre par la société civile et à leurs conséquences sur la vie des hommes.

Il y discerne des appels pour la mission de l’Église. Il peut être amené à collaborer à des projets, à s’exprimer sur des situations ou des évènements, à conduire des actions spécifiques.

Il veille à la mise en œuvre des orientations diocésaines.

Il porte le souci de l’éveil des chrétiens à leurs responsabilités dans la société et encourage la mise en place de lieux de ressourcement, de lieux d’accueil, d’écoute (mouvements, services…).

Au service de la mission et de la communion

Le Conseil de la zone pastorale est attentif aux diverses réalités d’Église dans la zone pastorale, à leur évolution.

Il est compétent pour élaborer et mettre en œuvre le projet pastoral de la zone pastorale.

Il peut faire des propositions quant à la répartition des prêtres, des diacres, des coopérateurs et coopératrices de la pastorale.

Il discerne les appels et les besoins qui correspondent aujourd’hui à la mission de l’Église.Il favorise l’appel aux ministères ordonnés et à la vie consacrée. Il veille à appeler des laïcs, hommes et femmes, à des responsabilités ecclésiales.

En lien avec les services diocésains compétents, il veille à l’appel, à la formation, à l’accompagnement, au soutien de responsables dans les différents domaines de la vie de l’Église.

Il promeut les relations avec les autres Églises chrétiennes, le dialogue interreligieux, le dialogue avec les « non-croyants ».

Il est un lieu d’échanges ; il met en place des moyens d’information, de documentation et de communication permettant des allers-retours entre lui et les communautés chrétiennes.

Pour l’animation pastorale

Formation :

Le Conseil de la zone pastorale porte le souci de l’évangélisation et de l’approfondissement de la vie chrétienne de tous les baptisés. En lien avec le service des formations, il repère les besoins de formation et fait appel aux services diocésains respectifs ainsi qu’à toutes les potentialités pour leur mise en œuvre.

Il organise des formations spécifiques, au niveau de la zone pastorale pour les prêtres, les diacres, les coopérateurs et coopératrices de la pastorale et les laïcs qui ont une responsabilité en paroisse ou en mouvement.

Il est chargé de faire connaître les formations organisées sur le diocèse et de les promouvoir.

Impulsion de dynamiques pastorales :

Le Conseil de la zone pastorale propose des actions missionnaires aux communautés de paroisses à partir des orientations diocésaines.

Il met en réseau les actions des mouvements apostoliques et des services dans les différentes réalités sociales, culturelles, économiques.

Il est chargé de la préparation, de l’évaluation et des suites à donner aux visites pastorales.

Il a le souci de faire circuler l’information à l’intérieur des lieux d’Église et de travailler avec les médias pour faire entendre la Bonne Nouvelle à tous.

Évaluation :

Le Conseil de la zone pastorale relit et évalue périodiquement les actions entreprises.

2.3. Composition

Les membres du Conseil de la zone pastorale doivent être :

  • bien enracinés dans leur milieu de vie et capables de porter un regard global sur les réalités de la zone pastorale,
  • ouverts à l’ensemble de la vie et de la mission de l’Église,
  • capables d’accepter le jeu de la concertation et de la remise en cause,
  • représentatifs de la diversité de l’Église dans ses services et mouvements,
  • attentifs à organiser des relais pour toutes les personnes qui vivent en situation de pauvreté, de maladie, de handicap, d’exclusion et de marginalité.

Leur nombre ne devrait pas être supérieur à 25 personnes, pour permettre un travail efficace.

La composition du Conseil de la zone pastorale est à déterminer de façon précise dans chaque zone pastorale.

2.4. Désignation des membres

Membres de droit :

  • le responsable de la zone pastorale et ses adjoints
  • éventuellement les autres doyens (à préciser dans le règlement intérieur)
  • l’animateur ou l’animatrice de la zone pastorale,
  • le coordinateur ou la coordinatrice de la pastorale des jeunes de la zone pastorale
  • le trésorier de la zone pastorale.

Membres élus :

  • le délégué de la zone pastorale au Conseil diocésain de la pastorale et/ou son suppléant,
  • le délégué de la zone pastorale au Conseil du presbyterium et/ou son suppléant,
  • le délégué des conseils de fabrique de la zone pastorale au CDAT (Conseil Diocésain des Affaires Temporelles) ou son suppléant ;
  • des délégués des prêtres, des diacres permanents, des coopérateurs et coopératrices de la pastorale, de la vie consacrée ;
  • des délégués des principales réalités ecclésiales de la zone pastorale : communautés de paroisses, services et mouvements, communautés nouvelles…
  • un délégué du Conseil de la solidarité ou de la commission solidarité.

Renouvellement des membres :

Les membres des conseils diocésains ou leurs suppléants sont renouvelés à la fi n de leurs mandats.

Les autres membres élus le sont pour 4 ans, renouvelables une fois. Leur renouvellement se fait par moitié tous les deux ans.

2.5. Fonctionnement

Le Conseil de la zone pastorale est présidé par le responsable de la zone pastorale.

Il désigne un bureau formé au minimum de 5 membres :

  • le responsable de la zone pastorale,
  • l’animateur de la zone pastorale,
  • le trésorier de la zone pastorale,
  • deux délégués des membres élus au Conseil de la zone pastorale.

Ce bureau est chargé :

  • de convoquer le Conseil de la zone pastorale et de l’animer,
  • de préparer les rencontres et de coordonner le travail,
  • de veiller au suivi des actions engagées ainsi qu’à leur relecture.

Le Conseil de la zone pastorale se réunit au moins trois fois par an et chaque fois que le bureau ou un tiers de ses membres le demande. Il peut se doter de commissions s’occupant de points précis tels que la pastorale des jeunes et des enfants, la pastorale du tourisme, la pastorale de la santé, la solidarité, la pastorale du seuil, la formation, l’accompagnement, l’œcuménisme et l’inter-religieux, la communication, les vocations… Ces commissions peuvent comprendre des membres extérieurs au Conseil de la zone pastorale.

En fonction des questions traitées, le Conseil de la zone pastorale peut inviter une ou des personnes extérieures susceptibles d’apporter une contribution ou étant en responsabilité dans la zone pastorale par rapport à la question traitée.

Une assemblée des chrétiens catholiques sera organisée une fois par an, ou tous les deux ans.

Le trésorier de la zone pastorale, proposé par le Conseil de la zone pastorale, est nommé par l’Archevêque pour une durée de 3 ans renouvelable. La zone pastorale étant dépourvue de personnalité juridique, le trésorier est chargé en particulier de la tenue du compte ouvert par le diocèse pour la zone pastorale. Il est membre de droit du C.D.A.T.

Les comptes approuvés par le Conseil de la zone pastorale sont communiqués à l’Archevêché après vérification par deux réviseurs aux comptes désignés par le Conseil de la zone pastorale au sein de ses membres et renouvelés tous les deux ans.

2.6. Règlement intérieur

Le Conseil de la zone pastorale est doté d’un règlement intérieur qui précise sa composition, son renouvellement et son fonctionnement.

Ce règlement intérieur est soumis pour approbation à l’Archevêque et à son Conseil ; il peut être modifi é dans les mêmes conditions, si les réalités pastorales l’exigent.

3. Le responsable de la zone pastorale et ses adjoints

3.1. Définition et responsabilité pastorale

La responsabilité de la zone pastorale est confiée par l’archevêque à un doyen ou à un vicaire épiscopal, qui le représentent habituellement dans la zone pastorale, en particulier par rapport au Conseil de la zone pastorale et à la société civile, ainsi que pour des actes symboliquement forts (inaugurations, fêtes, bénédictions…).

Il participe régulièrement aux travaux du conseil épiscopal.

Il fait équipe avec un ou plusieurs adjoints prêtres, habituellement des doyens, et avec l’animateur de la zone pastorale. Il fera appel à l’animateur de zone pour l’animation et les liens à susciter dans la zone pastorale..

Il conduit la zone pastorale au nom de l’archevêque et prépare les visites pastorales.

Il préside le Conseil de la zone pastorale.

Il suscite la coresponsabilité entre prêtres, diacres, religieux et religieuses, coopérateurs et coopératrices de la pastorale, bénévoles… et encourage le travail en conseils pastoraux.

3.2. Attention aux personnes

Il veille à l’organisation de rencontres régulières entre prêtres, diacres et personnes ayant reçu une nomination de l’archevêque, pour un partage des expériences pastorales, des interrogations, des problèmes rencontrés et des solutions à envisager, à privilégier. Il veille à leur formation pastorale et spirituelle.

Il veille à ce que les agents pastoraux souffrants ou en arrêt de maladie soient suivis et accompagnés.

Il garde un lien de communion et d’amitié avec les prêtres retirés sur la zone pastorale, ayant le soin que leur soient proposées des rencontres communes de prière, de partage, d’échange et de convivialité.

3.3. Responsabilité administrative

Le responsable de la zone pastorale effectue les visites canoniques des communautés de paroisses des doyens.

Il veille à ce que les visites canoniques soient régulièrement effectuées par les doyens de sa zone pastorale.

En lien avec les autres doyens, il assure le suivi habituel de l’affectation des presbytères.

3.4. Nomination

Le responsable de la zone pastorale est un prêtre nommé par l’archevêque pour une durée de 3 ans renouvelable.

S’il est curé, il doit disposer de temps et de moyens pour exercer sa responsabilité et, dans ce but, une aide appropriée lui sera fournie au plan de sa responsabilité paroissiale.

3.5. Le prêtre adjoint au responsable de la zone pastorale

Dans chaque zone pastorale un ou plusieurs prêtres sont désignés comme adjoints au responsable de la zone pastorale.

Le prêtre adjoint est membre de droit du Conseil de la zone pastorale et du bureau.

En fonction des compétences et des possibilités, il s’organise avec le responsable de la zone pastorale pour l’animation de la zone pastorale et l’attention aux personnes.

La plus grande partie des attributions du responsable de la zone pastorale peuvent lui être déléguées «ad actum», y compris la préparation et le suivi des visites pastorales et des visites canoniques.

4. L’animateur ou l’animatrice de la zone pastorale

4.1. Définition et responsabilité pastorale

Dans chaque zone pastorale est nommé un animateur ou une animatrice de la zone pastorale. Il travaille en coresponsabilité avec le responsable de la zone pastorale et ses adjoints pour tout ce qui concerne l’animation de la zone pastorale, et avec le vicaire épiscopal pour tout ce qui concerne le renouvellement des EAP dans la zone pastorale dont il est l’animateur.

4.2. Au plan de l’animation de la zone pastorale

Il travaille habituellement en équipe avec le responsable de la zone pastorale et ses adjoints. Plus précisément :

Il est membre du bureau du Conseil de la zone pastorale, prend sa part dans l’animation des rencontres organisées par la zone pastorale.

Il veille à avoir des liens avec les communautés de paroisses pour les soutenir, encourager les initiatives, repérer les besoins de formation, assurer le suivi des projets élaborés par le conseil de zone.

Il stimule le travail des commissions de la zone pastorale.

Il accompagne et écoute les personnes engagées dans l’action pastorale, propose des aides pour répondre aux difficultés éventuellement rencontrées, repère des personnes susceptibles d’être appelées

4.3. Au plan de la mise en œuvre du réaménagement pastoral

Il travaille avec le vicaire épiscopal pour :

– accompagner la mise en place des conseils pastoraux, des équipes d’animation pastorale (EAP) et des équipes-relais,

– préparer l’appel des EAP et la reconnaissance des communautés de paroisses,

– veiller à la formation des EAP et à leur renouvellement.

4.4. Nomination

Il est nommé par l’archevêque après consultation du conseil de la zone pastorale. La durée de son mandat est de trois ans renouvelables.

Il devra bénéficier d’une solide formation théologique et pratique.

5. Des moyens

5.1. Siège de la zone pastorale et lieux de réunion

La zone pastorale dispose d’un lieu d’accueil pour localiser et rendre visible cette réalité d’Église. Cette Maison de zone comporte un bureau pour l’animateur de zone ainsi que des lieux de rencontres et de formation.

5.2. Finances

Budgets et comptes :

Le budget et les comptes de la zone pastorale sont établis à l’échelon de la zone, mais ils constituent un élément du budget et des comptes du diocèse et ils sont tenus selon les directives du service de l’Archevêché.

Le responsable de la zone pastorale est ordonnateur des dépenses et des recettes dans le cadre du budget de la zone pastorale. Le trésorier de la zone pastorale gère le compte de la zone pastorale dans les limites du budget agréé par le service financier de l’Archevêché.

Dépenses :

Les dépenses de la zone pastorale comprennent :

  • les dépenses de fonctionnement,
  • les dépenses de formations organisées par la zone pastorale,
  • les dépenses liées à des actions spécifiques correspondant à des objectifs particuliers de la zone pastorale dans le cadre des objectifs diocésains.

Recettes :

Les recettes de la zone pastorale sont constituées par :

  • une dotation du budget diocésain, arrêtée par le Fonds de gestion des zones pastorales.
  • une ou des dotations spécifiques à caractère exceptionnel, allouées sur présentation d’un dossier par la zone pastorale ;
  • des ressources propres provenant de manifestations organisées par la zone pastorale, de participation des paroisses, de subventions, de dons…

Le responsable de la zone pastorale et le trésorier rendent compte, chacun pour ce qui le concerne, à l’économe diocésain ou aux personnes déléguées par lui.