Oecuménisme – Dialogue interreligieux

Les différentes commissions :

Commission pour l'action oecuménique et inter-confessionnelle

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici

commissions pour le dialogue interreligieux

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici

Évolutions Religieuses et Nouvelles Religiosités

Sectes, satanisme, bouddhisme,églises parallèles, soufisme,chamanisme, églises évangéliques, ésotérisme, pentecôtisme, réincarnation, reiki, paranormal, soucoupisme …

Vous vous posez des questions …

Vous souhaitez en savoir plus …

L’antenne Évolutions religieuses et nouvelles religiosités propose :

  • accueil et orientation,
  • notices d’informations,
  • conférences et animations,
  • centre de documentation,
  • instance de réflexion et de recherche (« jeunes et religieux », évolutions religieuses, nouvelles religiosités, …)

Contacts

Responsable du Bas-Rhin :

Philippe Le Vallois – 5 rue du parchemin – 67000 Strasbourg
Téléphone, répondeur, télécopie : 03 88 21 29 61
Courriel : ernr@sdv.fr

Responsable du Haut-Rhin :

Francis Staehler – 17 rue de la Cigale – 68200 MULHOUSE
Téléphone, répondeur, télécopie : 03 89 60 63 11
Courriel : ernr.mulhouse@yahoo.fr

présentation de l’antenne

  • Service pastoral du diocèse de Strasbourg (Référant épiscopal : Joseph MUSSER, v.g.)
  • Participation à la Commission « Relation aux Courants Spirituels et Religieux Contemporains » dans le cadre des commissions diocésaines pour le dialogue interreligieux
  • Membre de Pastorale, Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires, coordination nationale dépendant de la Conférence des Évêques de France (Conseil épiscopal Relations interreligieuses et nouveaux courants religieux)
  • Participation aux rencontres semestrielles des délégués Pastorale, Nouvelles croyances et Dérives Sectaires de la région apostolique de l’Est (avec des délégués allemand, belge et luxembourgeois)

Date de création de l’antenne

Janvier 1995, après six années de sensibilisation à la question des «sectes» et aux évolutions religieuses contemporaines.

Composition

Une équipe de 7 personnes (trois permanents – deux à mi-temps, un à temps complet – et 4 bénévoles à Mulhouse1 . Trois réunions annuelles de l’ensemble de l’équipe, dont une avec l’Observatoire protestant (EPAL) des mouvances religieuses et des sectes en Alsace-Moselle.

L’esprit dans lequel travaille l’antenne2

L’antenne se veut résolument service de l’Église catholique. Son approche n’est donc pas celle des associations de défense, des chercheurs en sciences humaines, des instances policières ou judiciaires. L’Église catholique – même si elle demeure largement prédominante – fait aujourd’hui partie d’un paysage religieux pluriel. En outre, elle ne peut oublier qu’au cours de son histoire, elle a été tentée par l’absolutisme et le sectarisme, et qu’en son sein, des groupes peuvent présenter des caractéristiques sectaires.

L’antenne constate par ailleurs la confusion qu’entraînent dans beaucoup d’esprits les dérégulations et recompositions actuelles du paysage religieux, favorisant une multiplicité de repères et de références.

A partir de ces constats et volonté, l’antenne a dégagé des grands axes d’action prioritaires:

  • Accueillir, écouter, orienter (aux plans ecclésial, chrétien, spirituel, juridique, psychologique) et conseiller (aux plans humain, chrétien, spirituel).
  • Donner des éléments de réflexion, de clarification, de compréhension et de discernement, concernant:
    • les évolutions religieuses contemporaines et les attitudes chrétiennes face et au sein de ce nouveau paysage religieux.
    • les groupements religieux (para-religieux) abusifs, voire dangereux (en explicitant les raisons et les degrés de leur dangerosité, aux plans de l’individu, du citoyen, du chrétien et du catholique).
    • la compatibilité, l’incompatibilité entre foi chrétienne catholique et la fréquentation, l’appartenance à d‘autres groupes, réseaux, courants religieux et/ou philosophiques.
  • Sensibiliser les responsables diocésains, les communautés diocésaines et leurs membres, aux évolutions socio-religieuses actuelles, au pluralisme religieux et à ses composantes.
  • avec eux réfléchir aux conséquences, aux conversions et aux responsabilités auxquelles ces évolutions et ce pluralisme invitent, tant au sein de l’Eglise locale que dans ses relations extérieures (accueil et écoute, formations, ecclésiologie de communion, évangélisation, dialogues)3 .
  • avec eux travailler à une ouverture toujours plus évangélique du diocèse et des réalités qui le composent et – en ce sens – favoriser la mise en place de régulations internes pour prévenir, ou freiner les dérives sectaires de groupements catholiques.

Accueil individuel :

permanences hebdomadaires et sur rendez-vous

Informations

  • Orientations.
  • Individuelles (appels téléphoniques, visites – diocèse et tout public)
  • Conférences: paroisses catholiques et protestantes, inter-paroisses/zones/ consistoires, écoles, mouvements, services diocésains, CDIT, prêtres, séminaristes, communes, bibliothèques municipales, MJC, AGF, IUFM, U3A, associations laïques.
  • Notices: la demande grandissante d’informations nous a conduit a élaborer des notices d’information (thématiques, « à propos de » groupements et « en dialogue ») afin de répondre aux principales questions posées4 .
  • Articles (revues diocésaines et régionales, ouvrages collectifs).
  • Vidéo (en collaboration avec le service vidéo du diocèse – Mulhouse).

Centre de documentation5 (sur rendez-vous) :

dossiers, ouvrages, revues, abonnements (Le Monde des Religions, Sciences Humaines), Mouvements Religieux (AEIMR), Bulles (ADFI), Découvertes sur les sectes et les religions (GEMPPI), Pastorale et sectes (Gamaliel-Dijon), Secthoscope (Menton).

Observatoire, présence sur le terrain6 :

visites, rencontres, librairies, annuaires, tribunaux d’instance (consultation des registres d’associations), etc. Personnes – relais dans le diocèse.

Recherches et investigations

généralement occasionnées par des interrogations d’interlocuteurs, par des demandes d’articles et/ou de conférences.

Le groupe « Jeunes et religieux »,

composé de 7 professeurs de religion de l’AEP et de l’Enseignement Catholique et de deux membres du service, se réunit 6 fois par an pour travailler sur des thématiques touchant les jeunes. Après avoir étudié la question « jeunes et satanisme » (qui a donné lieu à une série de notices) le groupe s’est attelé au thème « jeunes et spiritisme ».

Relations et dialogue ponctuels

et suivis avec des Eglises et des mouvements évangéliques, des assemblées religieuses diverses, des groupes socialement controversés, des associations de développement personnel. Parmi les dialogues suivis, l’antenne rencontre depuis plus de quinze ans des responsables évangéliques mandatés par l’ Entente des Eglises Evangéliques Libres de la Communauté Urbaine de Strasbourg (EEELCUS). Ce dialogue a donné lieu à 12 notices d’informations.

Enfin, l’antenne participe à des rencontres réunissant des associations et des initiatives de méditation et contribue à l’élaboration d’un feuillet annuel de présentation de leurs propositions et activités.

La position de l’antenne concernant le débat social suscité par la question des « sectes »

  • l’antenne se défend d’utiliser le terme « sectes » sans en clarifier les divers sens; elle s’interdit à fortiori de nommer des groupes de la sorte et préfère les expressions de groupes sectaires, de groupes dangereux, de groupes totalitaires en spécifiant en quoi ils le sont, si cela est avéré.
  • lorsque des demandes lui sont faites concernant un groupe particulier non répertorié, elle s’efforce d’obtenir des renseignements du groupe lui-même.
  • elle s’évertue à préciser les responsabilités de tous les protagonistes engagés dans le phénomène des « sectes »: société civile, religions instituées, et individus, engagés dans des processus mondiaux, et les groupes incriminés, leurs responsables et leurs messages.
  • elle estime essentiel un travail de recherche, d’investigation objectif et rigoureux auquel peuvent contribuer ethnologues, historiens, psychologues et sociologues; elle préconise et s’emploie à l’élaboration de grilles et de critères d’analyse affinés émanant de domaines d’observation divers pour approcher le paysage religieux contemporain, et particulièrement les groupes socialement controversés.
  • l’antenne juge positive l’action d’associations de défense dans la mesure où elles répondent à un besoin au plan social.
  • elle perçoit que les administrations, les services judiciaires, les collectivités territoriales, les média sont généralement très peu au fait des évolutions religieuses contemporaines, et des idéologies et agissements sectaires, voire totalitaires, de certains groupements. Elle est heureuse de faire profiter de ses propres recherches et réflexions quand la possibilité lui en est offerte.

Documents

Présentation du mouvement
notices, conférences, animations, fond documentaire
Bon de commande

Liens Internet

Site national NCDS (Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires)
site NCDS du diocèse de Dijon

Notes

1 La première tâche de cette antenne (initialement appelée ‘commission « sectes » – née du rassemblement Eglise 2000) a consisté à élaborer une liste des groupes religieux implantés sur Mulhouse et sa région (non membres des Eglises historiques, ni de la Fédération Protestante de France).
2
On pourra se reporter utilement au Document Episcopat n°15 (novembre 1991), L’Eglise catholique, les sectes et les nouveaux mouvements religieux en France, § I.7., p.4 et au compte-rendu du service national Sectes: un contexte d’affrontement polémique (la documentation catholique n°2155, 2 mars 1997, pp.235-236).
3
Cela peut prendre la forme d’exposés, d’ateliers de travail, d’une équipe de recherche ponctuelle
4
A ce jour l’antenne a produit une cinquantaine de notices, dont 22 d’intérêt général, 13 concernant des groupements particuliers et une douzaine sur le thème « jeunes et satanisme »et « à propos du satanisme ». Liste disponible à l’antenne.
5
Domaines concernés: évolutions socio-religieuses contemporaines, psychologie religieuse, les question et phénomène des « sectes » et des nouveaux mouvements religieux, les nouvelles religiosités, les groupes controversés, l’ésotérisme, etc. Du fait des questions ou groupes rencontrés, nous avons également créé un rayon « religions traditionnelles » (Christianisme, Judaïsme, Islam, Soufisme, Bouddhisme, Hindouisme, Taoïsme, Shintoïsme, Animisme,…). Enfin, nous disposons également de toute une documentation centrée sur les chrétiens, le christianisme confronté à ces questions nouvelles.
6
Concernant l’ensemble des évolutions religieuses en Alsace.