L’espérance ne déçoit pas !

Non, « l’espérance ne déçoit pas » (Rm 5, 5), elle se vit !

Ce fut le cas pour les 70 participants à la récollection proposée par la zone pastorale Thur-Doller, le samedi 13 octobre à Burnhaupt- le-haut

Prendre le temps, s’arrêter, par une journée ensoleillée d’automne pour puiser des forces, accueillir et partager ensemble ce qu’est l’espérance.

Pour mieux comprendre cette vertu théologale, Monseigneur Mathieu,  évêque émérite de St Dié, a su trouver les mots justes pour nous éclairer comme le résume Brigitte, une participante  «L’espérance ? Vaste sujet que Monseigneur Mathieu a développé avec beaucoup de doigté, sans nous laisser trop d’espoir sur ce thème. 

L’Espérance n’est rien sans Dieu, elle est ouverte à tous. Nous pouvons trouver l’Espérance dans la prière, dans l’agir, dans le souffrir et aussi dans le Jugement dernier ! ».

Après les apports de Mgr Mathieu, un temps de réflexion et de partage était proposé en petits groupes.

D’après Brigitte «  l’échange en petit groupe où chacun a pu s’exprimer, donner des exemples de vie avec ou non de l’Espérance. Ainsi on voit bien que chacun peut avoir une notion différente de l’Espérance, chacun est en recherche mais pas avec les mêmes buts ni les mêmes moyens : certains par la pratique intensive de la prière, d’autres par une activité débordante dans l’espoir d’oublier les peines ou échecs, mais tous ont un même but trouver la solution aux problèmes du quotidien. »

Puis Mgr Mathieu a pris le temps de répondre aux diverses questions posées dans les différents groupes, comme le relève Marie « Nous avions le temps de nous exprimer aussi. Et ce temps de discussion était tout aussi enrichissant. ».

Après cette première partie, conclue en reprenant la prière de St Jean-Paul II lors de sa venue en Alsace il y a 30 ans, ceux qui le désiraient ont pris le chemin de l’église paroissiale pour y célébrer l’eucharistie avec la communauté présente. «  Une célébration du soir chantante et priante »  comme le souligne Madeleine.

Après ce temps nous avons partagé le repas. Ce fut l’occasion de voir «  des personnes qui prenaient plaisir à se parler, d’être ensemble, de se confier librement….. découvrir, dévoiler, faire connaitre…   » comme le relèvent Geneviève et Ginette.

Même si nos quotidiens ne sont pas toujours teintés d’espérance, cette pause dans le tourbillon de nos vies, Madeleine souligne que « les raisons de désespérer l’emportent bien souvent dans un monde axé sur les profits financiers indécents, un monde  indifférent  à la détresse, de l’étranger, du plus pauvre, des plus fragiles etc.

C’est pourquoi le choix du thème de cette journée a été vraiment salutaire et enrichissant. Loin d’être une sorte de pari naïf sur  » les lendemains qui chantent » l’espérance est tout au contraire au  cœur de la foi un principe d’action capable de transformer nos mentalités et nos manières de vivre, elle nous porte à la joie de l’évangile».

Pari réussi donc pour l’équipe de zone qui, avec son conseil, a proposé et concrétisé  cette rencontre.

«  Ces rencontres inter- vallées sont d’une grande richesse car nous nous retrouvons entre personnes de foi et d’engagements chrétiens. Les divergences d’opinion et de sensibilité face à cette espérance ou cette désespérance en l’avenir de nos communautés nous font réfléchir  et nous poussent à l’écoute des autres » (Geneviève)

Et pour terminer, n’oublions pas que « L’Espérance n’est rien sans Dieu, elle est ouverte à tous ! »

Aurélie Lévêque