Saint Leon IX (+1945)

11Gros_plan_statue_st_leonBruno d’Eguisheim, fils du comte Hugues IV du Nordgau et de Heilwige de Dabo, est né le 21 juin 1002 dans le château d’Eguisheim. Il était destiné au sacerdoce.

Après avoir suivi des études à Toul, il devient chapelain de l’Empereur Conrad II, son cousin, puis évêque de Toul en 1026.
Il a développé pendant son épiscopat une volonté de réforme de l’Église en refusant l’ingérence de l’Empereur dans le domaine spirituel. C’est lui que l’Empereur désigne en 1048 pour être le nouveau Pape.

Son intronisation en 1049 marque un tournant de l’histoire de la chrétienté.
Voyageur remarquable, il entreprend des visites en Allemagne, en Lorraine, en Alsace et en Italie du Sud. Il a réuni de nombreux synodes et conciles pour engager la réforme morale de l’Église.
Il a également largement travaillé à la restauration du pouvoir de la papauté en faisant apparaître sa conception de la centralisation de l’Église.
Soucieux de maintenir la prédominance de Rome sur les autres Églises, il n’a pu éviter le schisme d’Orient qui sera consommé en juillet 1054, peu après sa mort le 19 avril 1054, après sa défaite devant les Normands de Basse-Italie. Malgré cet échec, la papauté a retrouvé son prestige et sa popularité. La voie de la réforme de l’Église est engagée.
Léon IX sera canonisé peu après sa mort en 1087 par le Pape Victor III.

A Eguisheim, depuis 1894, une chapelle lui est dédiée. Elle a été construite à l’emplacement d’un ancien donjon, en style néo-roman. A l’intérieur, sur la voûte, ont été peints par MARTIN des médaillons dans le style du 11ème siècle. Ils représentent sept scènes de la vie de Saint-Léon, alors que les vitraux de celle-ci datant de 1895, symbolisent les Saints d’Alsace dont un grand nombre sont issus de la famille des Comtes d’Eguisheim.

La chapelle est ouverte au public du mois d’avril au mois de novembre. Des messes y sont célébrées.

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).