Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Communiqué de Mgr Ravel concernant le suicide d’Emmanuel Walch

Communiqué de Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, en date du 8 janvier 2023

Ce dimanche 8 janvier paraissaient deux articles dans les DNA sur le suicide d’Emmanuel Walch et de sa mère âgée de 83 ans. Des informations y étaient aussi données sur une liaison avec une jeune adolescente, âgée de 15 ans au cours de l’année 2008, qui aurait porté plainte récemment.

Cette nouvelle terrible reçue vendredi m’atteint profondément, même si je n’ai pas rencontré Emmanuel Walch qui ne s’est jamais manifesté à moi. Pour moi comme pour lui, l’affaire paraissait close en mars 2013, autant au plan de la Justice pénale que de la Justice canonique.

Nous porterons dans notre cœur et dans notre prière la jeune femme, victime, Emmanuel Walch et sa mère. L’enquête pénale étant ouverte, je ne communiquerai qu’a minima sur ces affaires qui s’étendent, semble-t-il, de 2008 à 2023. Comme toujours, nous nous tenons à disposition des personnes victimes pour les recevoir, et de la Justice pour collaborer avec elle en toute transparence.

Néanmoins, je ne peux taire mon étonnement et un certain nombre de questions en ayant repris récemment ce dossier que je croyais clos.

  • Mon étonnement devant la soudaine mutation d’Emmanuel Walch en 2009 et sa nomination-promotion comme curé-doyen en charge de jeunes dans le cadre de ses missions.
  • Quelles responsabilités pénales et morales de l’Institution dans la connaissance et dans le traitement du dossier en 2009-2010 ?
  • Pourquoi rien de ce qui semble connu en 2009-2010 n’est mentionné lors du procès de mars 2013 portant exclusivement sur des faits délictueux de 2011-2012 ?

Il est clair que si, à l’encontre d’Emmanuel Walch, l’action publique pénale est éteinte, il n’en reste pas moins à établir certaines responsabilités pénales au plan de la Justice française comme au plan de la Justice de l’Église.

Par ailleurs, il nous serait bon de réfléchir sur les responsabilités morales des personnes qui auront poussé (involontairement, j’espère) Emmanuel Walch et sa mère à ce geste désespéré.

Les bavardages incessants sont plus meurtriers qu’on ne le pense.

+ Luc Ravel, archevêque de Strasbourg