Lettre Pastorale de Mgr Ravel

Après une première lettre pastorale en 2017 sur la jeunesse et celle de l’an dernier qui évoquait la question des abus sexuels dans l’église, la lettre pastorale de cette année est consacrée à l’un des grands temps forts de l’année 2020 : Le Grand Jubilé de sainte Odile.

En introduction, l’archevêque de Strasbourg rappelle le sens de ce jubilé « un temps de joie heureuse, de jubilation dans le Seigneur, un moment détaché des autres, …à même de changer nos vies malgré toutes les lourdeurs et tous les maux de notre existence »

Après nous avoir rappelé la vie d’Odile, « la sainte qui mourut deux fois et celle qui naquit deux fois », Mgr Ravel insiste sur la raison d’être de ce Grand jubilé en parlant de réinitialisation chrétienne « C’est le don d’un temps joyeux, hors du temps habituel, qui permet de réinitialiser l’homme moderne, de nettoyer les virus qui l’encombrent, de redéployer le logiciel surnaturel sur lequel Dieu inscrit des applications diverses, les dons et les charismes ».

Pour lui, ce message est d’actualité « Il s’agit de profiter de ce Grand jubilé pour prendre le temps de renaître aujourd’hui afin d’accomplir sa vie demain. C’est l’occasion de vivre ou revivre le baptême, l’Onction sainte, l’Eucharistie pour devenir cet homme nouveau dans le Christ, libre d’aimer et amoureux de la liberté »

Mais que faire concrètement pour vénérer sainte Odile ? Gravir le Mont au moins une fois au cours des huit mois de ce jubilé « monter au Mont non pas pour y accéder mais pour s’élever, à pied ou en vélo, seul ou en groupe, en une heure ou en trois jours » Un parcours initiatique, depuis la source jusqu’à la chapelle, ouvrira les yeux de chaque pèlerin pour qu’il revoie sa vie à l’aune de Dieu.

Comme le précise Mgr Ravel, « chaque pèlerin priera pour sa propre métamorphose intérieure » et l’Archevêque de confier à Odile trois intentions de prière du diocèse « pour les vocations sacerdotales et religieuses, pour les jeunes (tous nos jeunes) et pour demander le courage d’être missionnaire »

Enfin, l’archevêque rappelle les temps forts de cette année jubilaire :  l’ouverture du Grand jubilé le lundi de Pâques, le 13 avril, le grand rassemblement diocésain du dimanche 5 juillet qui sera précédé d’une grande neuvaine de prière vécue dans les paroisses et la clôture de ce jubilé, la sainte Odile d’hiver, le dimanche 13 décembre.

Et Au long de ces huit mois, des jubilés particuliers permettront de monter au Mont selon son état ou sa condition : pour les malvoyants les 27 ou 28 juin ou pour les prêtres le 7 octobre, par exemple.

Ci-joint l’intégralité de la lettre pastorale de Mgr Ravel

Le calendrier du Grand jubilé est à retrouver sur le site internet du Mont saint Odile