Pèlerinage des gens du voyage à Marienthal

P1040368Du 12 au 17 septembre l’aumônerie des gens du voyage avait organisé un pèlerinage au sanctuaire marial de Marienthal. Une quarantaine de familles du Bas-Rhin se sont installées sur un terrain mis gracieusement à leur disposition par le Sanctuaire à l’ombre du clocher de la basilique. Emplacement considéré comme « une vrai bénédiction » dit Roucou, responsable de la logistique.

Cette semaine a été un temps fort pour toute la communauté, une manière de vivre et partager sa foi. « Nous avons choisi de suivre pendant ces quelques jours la figure d’Abraham », dit le frère Nicolas Tixier, aumônier pour le Bas-Rhin. « L’Église est fondamentalement un peuple en marche, thème qui résonne très fort pour les gens du voyage ».

« Sur ce thème nous avons organisé des partages bibliques », dit Rosino, coopérateur en pastorale, « car la Parole de Dieu occupe une place particulière dans la foi de toutes ces familles, elle est vécue au quotidien dans la vie concrète. Au cours de l’année nous organisons des missions à partir de cette Parole dans le but d’évangéliser la communauté ».

Écoutons-les (interviewés par Hervé Jegou)

Grâce à la proximité des sœurs bénédictines qui animent le sanctuaire, les enfants ont pu recevoir plusieurs catéchèses. Plusieurs soirées sont restées dans les mémoires des adultes. La messe présidée par le vicaire épiscopal le jeudi soir suivi du témoignage de chrétiens irakiens venus témoigner de leur exil et de leur fuite devant les persécutions.

Le lendemain, une soirée d’adoration et de réconciliation a été un moment spirituel important. Le samedi soir toute la communauté s’est retrouvée derrière la statue de Notre-Dame de Marienthal pour vivre une procession aux flambeaux au son des guitares et des plus belles voix de la communauté.

Procession suivie d’un temps de témoignages dans une des chapelles du sanctuaire. Le pèlerinage s’est achevé par la grand messe du dimanche matin avec les « gadgés » qui fréquentent habituellement le sanctuaire.

Le lundi matin le camp a été levé dans l’attente de vivre un autre pèlerinage lorsque le printemps sera revenu.

Voir les photos…