Pratiquer la miséricorde grâce à la communication bienveillante

saverne-seguierVendredi 8 et samedi 9 avril 2016, au Foyer Protestant de Saverne, se tenaient les Journées Fondations, organisées par les zones pastorales de Saverne et de Strasbourg Campagne. L’animation a été confiée à Etienne Séguier, journaliste pour La Vie, enseignant en communication bienveillante et coach de vie. Il y a donné une intéressante formation autour du thème : Pratiquer la miséricorde. Touché au cœur, je pratique la miséricorde.

Miséricorde, un mot bien complexe à définir

Le Pape a-t-il fait une faute de communication ? s’est d’emblée interrogé Etienne Séguier suite à la proclamation de cette année Jubilaire de la Miséricorde. Miséricorde, un mot bien complexe à définir comme en convient le public présent dans la salle. Après avoir creusé la question de ce mot, Etienne Séguier a découvert que le mot miséricorde désigne en hébreu, le cœur profond ou les entrailles.

Le langage de nos émotions 

Etienne Séguier en est convaincu, il est capital de réapprendre le langage de nos entrailles. Et de citer l’exemple éclairant de la voiture. Quand un signal lumineux s’allume sur le tableau de bord de notre voiture, tout le monde en tient compte. Il doit en être de même avec notre colère, notre peur et notre tristesse, autant de signaux indiquant nos besoins non satisfaits. L’enseignant en communication bienveillante a rappelé le sens profond des ressentis de colère, de tristesse et de la peur et les besoins fondamentaux que nous avons tous. L’enjeu de cette année de la miséricorde est donc selon lui de rester attentif à ces signaux d’alerte, de s’autoriser à les ressentir pour ensuite en faire quelque chose de constructif.

Écoutez l’interview d’Etienne Séguier.


Vers des relations plus justes

Accueillir notre sensibilité et notre fragilité est essentiel aussi pour construire des relations plus justes. L’art de la visite est en train de se perdre actuellement regrette Etienne Séguier. En cette année, il y a aussi une invitation à s’approcher des gens qu’on connait et qu’on ne connait pas. De l’art de la conversation banale jusqu’à l’importance de cultiver l’art du toucher, si important pour les personnes âgées, les possibilités sont nombreuses. La question du pardon et de la réconciliation a aussi été évoquée avec des pistes concrètes pour avancer vers ce chemin. Particulièrement interactive, cette formation a été complétée par de nombreux exercices pratiques.

En savoir plus ?

Grâce au blog d’Etienne Séguier http://cultivetestalents.over-blog.com/ion coach

livre-etienne-seguierGrâce à son nouveau livre : Cultive tes talents, Nourrir sa foi avec le développement personnel, Desclée de brouwer.