Session Ste-Odile : annoncer Jésus est d’actualité

Près de 70 personnes, prêtres, religieuses, religieux, diacres et laïcs engagés ont participé pendant trois jours à la session Sainte-Odile 2016 organisée par le Service diocésain de la Formation. Le thème en était « Annoncer Jésus. Oui mais comment ? »

Exigence de la fraternité

Denis Villepelet, professeur à l’institut supérieur de la Pastorale catéchétique de Paris, en était l’intervenant principal. Après avoir travaillé sur le délitement du croire dans notre société française, les participants ont cherché la manière d’annoncer Jésus aujourd’hui en reliant annonce et écoute des contemporains. Rejoindre l’autre nécessite de poser une parole qui soit crédible, en cela l’exigence d’une vie communautaire fraternelle est essentielle.

Remède pour l’avenir incertain

Guy Lescanne, prêtre du diocèse de Nancy et sociologue, a mis en avant qu’il est difficile de croire aujourd’hui mais seulement en Dieu, mais de croire en l’avenir, en la politique, en la fiabilité des performances sportives… Dans ce contexte, l’Eglise a certainement des cadeaux à offrir au monde ; il en site au moins deux : proposer des lieux qui durent pour que chacun puisse se poser ou se reposer, offrir par la relecture la construire d’un passé d’une histoire personnelle qui permette de se choisir un avenir.

Annoncer le kerygme au monde d’aujourd’hui

Elodie Verdun, formatrice, a proposé une lecture biblique et théologique du kérygme c’est à dire de l’annonce, de la proclamation, dans les premières générations chrétiennes. et Thomas Wender, responsable diocésain de la Pastorale des jeunes, a présenté comment dans le monde des jeunes cette question de l’annonce de l’évangile se pose.