Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

2 octobre : Dimanche du Judaïsme

Le 26 septembre (donc le 25 au soir) commencera la nouvelle année juive l’année 5783 depuis la Création, selon le calendrier hébraïque. Une occasion, comme chaque fois, de se remettre devant Dieu, avec ce que l’on est et ce que l’on a fait (un des noms du nouvel an juif est « le jour du jugement ») et, après les demandes de pardon (à ceux à qui l’on aurait fait tort, puis à Dieu), de repartir d’un bon pied pour la nouvelle année, dans l’humilité mais aussi dans la joie de se savoir pardonné et aimé. Finalement, c’est un peu dans le même esprit que nous, chrétiens, vivons le carême et la joie pascale de nous savoir sauvés, malgré toutes nos faiblesses.

Mais l’année juive qui commence fait encore partie de l’année civile 2022, une année au goût amer pour qui se rappelle la terrible Rafle du Vel’ d’Hiv, il y aura eu tout juste 80 ans, les 16 et 17 juillet. En deux jours plus de 13000 juifs ont été arrêtés, dont plus d’un tiers d’enfants, avant d’être déportés vers Auschwitz, d’où moins de cent adultes reviendront. Si des voix catholiques et protestantes se sont alors élevées et non des moindres, comme celles du Pasteur Boegner et de Mgr Saliège (dont le grand Rabbin de France a demandé que la déclaration soit lue dans toutes les synagogues) et si de nombreux Français, croyants ou non, ont permis que soient sauvés les 2/3 des juifs de France, qu’une telle abomination ait pu se produire n’est pas à l’honneur de la France, ni de l’Église.

Ce souvenir doit nous garder vigilants, d’autant que l’antisémitisme, quels que soient ses avatars, est loin d’avoir disparu, relayé par certains partis extrémistes en progrès dans nombre de pays d’Europe.

C’est pourquoi des initiatives comme le dimanche du Judaïsme, avec ses prières à l’intention du peuple juif, ou l’envoi de cartes de vœux sont des marques d’amitié et de solidarité si importantes pour nos frères aînés. N’oubliez pas de regarder les propositions des Églises ou des associations ci-jointes !

Les commissions catholique et protestante
pour les relations avec le judaïsme

Groupes et Associations les plus proches de chez vous

Strasbourg

  • Association Œcuménique Charles-Péguy : conférences, cours et sessions d’hébreu biblique, journées d’étude et envoi de circulaires
    • Contact : jacqueline Cuche – 07 69 48 49 70 – jacqueline.cuche@gmail.com
  • Amitié judéo-chrétienne de Strasbourg –Propose plusieurs conférences dans l’année
    • Contact : Janine Elkouby – 03 88 36 17 84 – jelkouby@neuf.fr
  • Groupe d’études bibliques interconfessionnel – Réunion de chrétiens et de juifs un jeudi soir par mois au Couvent des Franciscains.
    • Contact : Barbara Calligaro – 03 88 36 62 15 – bcalligaro2@gmail.com
  • Les Sœurs de N. D. de Sion – assure dépôt de cartes de vœux, prêt de livres, accueil des cours d’hébreu de l’Association œcuménique Charles-Péguy et permanence d’informations
    • Contact : 03 88 35 45 47

Colmar

  • Amitié Judéo-Chrétienne de Colmar – Propose des conférences et des ateliers de lecture
    • Contact : Claude Mouchet – 03 89 27 27 11 – clamouchet@orange.fr

Mulhouse

  • Amitié Judéo-Chrétienne de Mulhouse – Propose 6 soirées animées par des conférenciers juifs et chrétiens et un séminaire d’étude
    • Contact : Jérôme Batoula – 03 89 57 11 64 – jbatoula@free.fr
  • Bible et Culture – Propose : conférences, lectures bibliques, cours d’hébreu, voyages, etc.
    • Contact: Bertrand Schlund – 06 87 71 28 88 – bertrand.schlund@sfr.fr