Le village de Gertwiller

CPBarr église Gertwiller villageGertwiller, contigu à Barr, est situé sur la Kirneck, à son débouché dans la plaine. Le village s’est développé le long de la rivière qui est aujourd’hui couverte et le long de la route nationale 422. Sa population s’étant accrue de 38% depuis la dernière guerre, l’agglomération s’est étendue vers l’ouest et vers le nord.

Gertwiller est un ancien village d’Empire attesté depuis 1160. Il faisait partie avec cinq autres localités de la Seigneurie de Barr qui fut vendue à la ville de Strasbourg en 1568. Celle-ci resta Seigneurie du village jusqu’en 1789. L’ancienne école, datée de 1774, est occupée par la cure depuis 1868. L’église catholique ne fut construite qu’en 1938 par l’architecte EUGENE SIGRIST de Strasbourg. La mairie date de 1847, l’école est construite par RINGEISEN en 1856. Sur la Kirneck subsistent les vestiges de trois anciens moulins, à huile et à grains, dont l’un remonte au XVIème siècle.

Village de vignerons et d’agriculteurs, Gertwiller est surtout réputé pour ses pains d’épices dont la fabrication semble remonter au XVIIIème siècle.

______________________________________

La paroisse saint Barthélemy de Gertwiller

Autonomie de la paroisse

CPBarr église GertwillerL’ancien Rectorat de Gertwiller ayant disparu depuis 150 ans, le moment semblait être venu en 1854, pour qu’une paroisse autonome puisse être envisagée. Afin de pouvoir retrouver son autonomie, la paroisse devait posséder un presbytère.

La paroisse avait créé une association pieuse St Barthélémy, avec à sa tête, le meunier André Oswald. Le 26 octobre 1855, le souhait est en train de se réaliser : Le curé Nicolas Eck de Barr, administrateur de Gertwiller, fait part à l’évêché qu’une maison a été achetée par l’Association St Barthélémy pour la modique somme de 4 000F. Cette maison appartenait au marchand de laine Jean Gloeckler et plus tard à Mr A. Dietsch, instituteur protestant, puis par la suite à la famille Alphonse Hartz.

Après l’achat de cette maison, l’évêché demande au curé Nicolas Eck d’entreprendre les démarches pour obtenir le statut de paroisse autonome. Malheureusement, de nouveaux obstacles se présentent car en 1857, le conseil municipal vote contre ce projet, en prétextant l’importance des charges financières. Plus tard avec l’arrivée du maire Joseph Fortwenger, le projet va enfin se réaliser. Dans sa séance du conseil municipal du 09/09/1861, celui-ci accepte que la paroisse Catholique de Gertwiller devienne une  « succursale*» et retrouve ainsi son autonomie.

CPBarr église Gertwiller nefPar décret de Napoléon III du 29/11/1863, la paroisse de Gertwiller a été élevée en une « succursale » avec comme curé à domicile, l’ancien vicaire de Barr, Marie-Aloïse Buntz à partir du 12/12/1863.

Un petit souci s’est à nouveau posé pour la paroisse, en 1863 le premier Conseil de Fabrique n’étant pas encore élu et l’Association St Barthélémy ne pouvant pas prendre la responsabilité de l’entretien de cette grande maison, la paroisse a donc proposé au maire Fortwenger de céder cette maison à la commune qui de ce fait assurera l’entretien du Bâtiment. Lors de la réunion du conseil municipal du 10/02/1864, le conseil accepte et donne son accord pour cet arrangement.

Le curé Marie Aloîse Buntz sera donc le premier curé de la nouvelle paroisse autonome et il viendra habiter à Gertwiller.

* « succursale », terme employé dans le décret de Napoléon III pour signifier ici paroisse autonome.

Historique de l’église

L’église catholique Saint Barthélémy est mentionnée pour la première fois en 1206.

Rappel : St Barthélémy, apôtre originaire de Cana, que l’on peut identifier avec Nathanaël (Jean1/45) est un personnage attachant désireux de rencontrer le Messie. Cependant, il ne se laisse pas facilement convaincre. La tradition rapporte qu’il évangélisa l’Arménie, l’Ethiopie, la Perse et l’Inde. Il mourut martyr, écorché vif.

Il est le patron des bouchers, des tanneurs et des relieurs.

Avec la Réforme en 1554, l’église devint protestante. De ce fait les Catholiques de Gertwiller durent se rendre à Valff pour y célébrer leurs offices.

Quand Louis XIV arriva en Alsace en 1685, le simultanéum permit aux Catholiques de disposer à nouveau de l’église tout en la partageant avec les Protestants : la nef fut attribuée aux Protestants et le chœur aux Catholiques.

Dès 1895, les paroissiens catholiques voulurent construire leur église. Il a fallu attendre 42 ans avant que ce rêve se réalise. La nouvelle église, uniquement réservée aux Catholiques, fut mise en chantier en 1937 sous la direction du curé Auguste Cridlig et de l’architecte Eugène Sigrist. Par la suite, beaucoup de problèmes se sont posés, car dès 1938, la guerre étant proche, le jeune curé Cridlig fut appelé sous les drapeaux.

Début septembre 1939, la guerre éclata. Heureusement la toiture de l’église était posée.

Après la défaite française, la deuxième phase des travaux commença. Le financement se fit alors en Reichsmarks. Des quêtes furent organisées dans tous les villages environnants par le curé Cridlig soutenu par le Conseil de Fabrique. Très dynamiques, ses membres parcouraient la région afin de pouvoir achever cette belle construction.

La consécration de l’église a eu lieu le 25 mai 1942 par Mgr Douvier en remplacement de l’évêque de Strasbourg Mgr Ruch, expulsé à cette époque par les Nazis.

La restauration actuelle date de 1998. L’architecte fut Mr Jean-Louis Vetter.

 

Quelques réalisations

CPBarr église Gertwiller vitrailAvec le soutien des paroissiens, des habitants de la commune, du conseil municipal, de la DRAC, du Conseil Général du Bas-Rhin et de nombreux commerçants locaux :

1997 : restauration de l’intérieur de l’église et pose de nouveaux vitraux.

1999 : Achat d’un nouvel orgue électronique par la chorale.

2000 : la cloche du Jubilé 2000 et deux autres cloches

2006 : restauration des quatre tableaux de l’artiste Louis Sorg.

2007 : restauration du maître-autel.