La rencontre avec une miraculée reportée…

La rencontre devait avoir lieu le 4 novembre prochain. Au grand regret des organisateurs, elle est finalement annulée en raison de la situation sanitaire.

Un autre projet de rencontre…

La commission jeunes de la Zone Pastorale de Haguenau, en lien avec l’Institution Ste Philomène veut trouver une nouvelle date avec Bernadette Moriau, dernière miraculée reconnue de Lourdes. Il faudra sans doute attendre l’automne 2021…

Bernadette Moriau est religieuse à Bresles (Oise) dans une fraternité franciscaine rassemblant deux autres consoeurs. Elle a fêté en septembre ses 81 ans. 70ème miraculée reconnue de Lourdes, elle est aujourd’hui en pleine forme, alors qu’elle était paralysée. Elle témoigne de sa “résurrection” dans un livre: « Ma Vie est un miracle » (Ed. JC Lattès, 250 p.) En toute humilité, elle le fera également devant les jeunes qui sont invité à la rencontre le 4 novembre 2020.

Bernadette doit sa rémission à son médecin traitant qui est un homme de foi. Il lui propose lors d’une consultation en 2008 de participer au pèlerinage de Lourdes. Bernadette lui répond alors: “Ça fait belle lurette que je ne crois plus aux miracles pour moi. J’ai toujours prié pour la guérison des autres, je n’ai jamais demandé mon rétablissement.”  Finalement elle accepte l’invitation et se souviendra de ce 4 juillet 2008 ! Lors de la bénédiction des malades à Lourdes elle entend une voix de tout la haut, qui ressemble à celle entendue à l’âge de onze ans et qui l’invitait alors à suivre le Seigneur par la vie religieuse. Huit jours plus tard, de retour en Picardie, lors d’un temps d’adoration dans la chapelle St Claude au centre de la communauté, elle ressent une grande détente et chaleur dans son corps. De retour dans sa chambre, sa petite voix l’invite à enlever ses appareils. Elle ôte son corset et son attelle de jambe. Son pied se redresse subitement. Les douleurs lancinantes disparaissent.

Le bureau des constatations médicales à Lourdes  est saisi. Durant dix ans, de nombreux chirurgiens, neurologues et autres psychiatres en quête de preuves se penchent sur son cas. Le 11 février, 2018, Mgr Jacques Benoît-Gonnin, évêque de Beauvais, déclare le caractère miraculeux de la guérison.

Cette rencontre permettra à chacun de se poser des questions essentielles quant à sa relation à Dieu.