Communauté de paroisses

de la Hardt aux collines

Zone pastorale des Trois-Frontières

Logo-De la Hardt aux Collineségende

Sainte Jeanne de Chantal

                       BONJOUR !

  Sous le regard bienveillant de sa patronne

            Sainte Jeanne de Chantal

           la communauté de paroisses

              « de la Hardt aux collines »

      vous accueille avec joie sur son site.

Curé de la communauté de paroisses : Père Célestin BRUNELLIÈRE, salésien de Don Bosco

Aumônier à Don Bosco Landser : Père Pascal HILDENBRAND

Directeur de la communauté salésienne de Don Bosco : Père Henri CHRISTOPHE

Adresse presbytère : 4, rue de l’ Église – 68440 LANDSER – Téléphone : 03 89 81 30 60

Mail :

Accueil paroissial : deux permanences sont assurées au presbytère

le mardi de 16h00 à 17h30

le samedi de 10h30 à 11h30

Bruebach

2-web-clocher Bruebach

Son histoire

De nombreuses fouilles, entreprises surtout au nord de l’actuel village (lieu-dit ‘‘Rixheimerboden’’), attestent la présence de l’homme dès la préhistoire (néolithique). A l’époque romaine, une voie secondaire traversait le ban communal d’ouest en est (rue du Kerlisweg), elle reliait Hirsingue à Rixheim. La première mention écrite de Bruebach date de 823. Elle se trouve parmi les lieux que Louis le Pieux donna à l’abbaye des «Dames Nobles de Masevaux».

En 1144 on retrouve le nom de Bruebach, texte par lequel le Pape Lucien II confirme les rentrées dues au couvent «Ste Appolinaire de Michelbach».

Au moyen âge Bruebach faisait partie des biens habsbourgeois donnés en fief aux «Montjoie-Frohberg». En 1445 le village fut entièrement détruit par les Bâlois. En 1648 c’est le roi Louis XIV qui disposa du Sundgau. Bruebach resta en fief aux «Montjoie» avec leur pat ronage sur l’Église jusqu’à la révolution.

La période 1618-1648 est catastrophique. C’est la Guerre de Trente Ans. Les armées françaises, allemandes, espagnoles, suédoises pillent, massacrent, détruisent. A plusieurs reprises le maire, le curé, des habitants de Bruebach se sont réfugiés à Mulhouse, ville fortifiée.

C’est en 1790 que l’Assemblée constituante a posé les bases de notre système de contributions foncières. On ordonna l’arpentage et l’estimation de tout le sol du royaume. Ainsi est né le cadastre. Ces opérations ont été très longues, le cadastre de Bruebach était terminé en 1824.

En 1918 il y eut des combats entre Bruebach et Brunstatt. Le village n’a pas subi de destructions pendant les deux guerres mondiales. Cependant de nombreux jeunes sont morts comme soldats.

Jusqu’au milieu du 19ème siècle, 80% de la population vit de l’agriculture. S’y ajoutent des artisans et quelques métiers divers. Puis, de plus en plus de journaliers, de petits paysans et d’artisans réduits au chômage par les nouvelles productions industrielles deviennent des ouvriers. Nombreux sont ceux qui quittent le village. Celui-ci perd en un siècle la moitié de sa population. A partir de 1960 la courbe s’inverse, le village s’agrandit et attire de plus en plus les classes moyennes.

Sa grotte, son cimetière et ses calvaires

A l’entrée du cimetière se dresse la Grotte de Lourdes. Elle fut édifiée en 1908 par l’entreprise Uhl de Dornach. Les donateurs étaient les Zuber, fabrique de peinture à Mulhouse, qui étaient originaires de Bruebach. La statue de la Vierge a été offerte par la famille Boehler, agriculteur de Bruebach, la statue de Bernadette a été offerte par Auguste Erhart, trésorier de la Fabrique de l’Église.

Selon les archives de la paroisse, il semble que le cimetière qui se trouvait autour de l’église fut déplacé sur le lieu actuel vers 1897.

Sur le ban de la commune se trouvent 9 croix dont la plus ancienne a été érigée en 1760. Dans le croisillon en forme de quatre feuilles, la Vierge tient son fils mort en travers sur ses genoux.

Son presbytère

Le presbytère, bâtiment du 17ème siècle, devenu vacant, a été désaffecté en 1984 et transformé en mairie en accord avec le préfet et l’évêque.

Ses cloches

La grande cloche en bronze d’un poids d’environ 600kg, en “la dièze”, réalisée en 1418 par Nicolas Andres de Colmar a été classée parmi les Monuments Historiques.

La deuxième cloche en bronze d’environ 380 kg en “si dièze” réalisée par les fonderies Bender en 1830. Enlevée pendant la guerre, elle est retrouvée à Francfort.

La troisième cloche en bronze d’environ 235kg en “do dièze”, a été réalisée en 1954, par les fonderies Caussard à Colmar.

Ses objets mobiliers classés parmi les Monuments Historiques

Les objets mobiliers classés parmi les Monuments Historiques sont:

– Le tabernacle, contretable et exposition, bois sculpté peint et doré par le sculpteur Gabriel Ignace Ritter en 1776, né à Andelbusch Voralberg (Autriche) en 1732.

– Le tableau “Saint-Jacques” le Majeur peint par Belz, peintre à Soultz près de Guebwiller, a été fourni le 22 juillet 1823, il a été restauré au Musée du Louvre en 1984.

– La statue de la “Vierge à l’Enfant”, de sculpteur inconnu, réalisée probablement entre 1430 et 1440.

Son église

Le clocher attire immédiatement le regard de par sa position dans le village, par ses proportions et dominant la rue principale. Coiffé d’une typique toiture en bâtière, cette tour d’aspect massif mesure environ 7 m de large et 19 m de haut en faîte. L’épaisseur des murs dépasse 1,20m à la base. Elle a été construite et conçue comme tour cœur, orientée à l’Est avec des préoccupations défensives dont attestent des meurtrières étroites percées de biais, pratiquées juste sous l’étage des cloches. La tour est médiévale sans aucun doute. D’après les trois planchers intérieurs, elle était un refuge pour la population en cas de danger.

Le clocher est considéré comme roman et daté de façon assez précise du XIIème, début XIIIème siècle.

La nef plus large que le clocher comportant cinq fenêtres en arc surbaissé par côté. Elle se compose en fait de deux parties distinctes et juxtaposées. La plus ancienne, contiguë au clocher, mesure environ 16 m de longueur et ne comportait par côté que les trois premières fenêtres à partir du clocher, peut-être datée du XVème ou XVIème siècle. La deuxième partie qui a été rajoutée en 1864 mesure environ 9,50m.

En 1927 le curé Pierre Paul Krust prépare un projet d’agrandissement et de transformation de l’église qui est présenté par le Conseil de Fabrique. Le Conseil Municipal dirigé par le maire Albert Jund prend le 10 janvier 1930 la décision de transformer l’église. Le projet établi par l’architecte Paul Kirchacker prévoit la construction d’un nouveau chœur relié à la nef du coté Ouest ce qui nécessite d’inverser l’orientation des fidèles. D’autre part l’entrée principale disparaissant, il est prévu de percer la tour sur sa face Est pour y créer la nouvelle entrée. Les premiers travaux furent exécutés en 1934-35. Cependant le percement de la tour a été arrêté, puis rebouché, des fissures étant apparues.

Son carré archéologique

Lors des travaux de restauration en 1986-1988, une  attention toute particulière a été accordée à l’enlèvement de l’ancien crépi. En effet, le coté Sud de la nef a laissé apparaître un carré archéologique d’un grand intérêt qui a été mis en valeur: fenêtre gothique bouchée, meurtrières, un encadrement en grès rose d’une très ancienne fenêtre également bouchée, ce qui prouve que différentes transformations ont été réalisées sur le bâtiment et dont nous n’avons pas de renseignements précis, les archives paroissiales ont été détruites avec le château des Montjoie- Hirsingue en 1789.

Dietwiller

 

Informations à venir…

 

Landser

HistoireEglise Landser

La première mention de Landser date de 1246 lorsqu’il est question d’un château (Castrum Landisera) appartenant à la famille des Buttenheim. En 1269 les Buttenheim vendent Landser et le château à l’évêque de Bâle qui les leur redonne en fief. Quelques années plus tard, le tout est vendu aux Habsbourg.

Au 14ème siècle, les Habsbourg font de Landser une ville qui devient le centre administratif d’une seigneurie importante, cependant la ville ne se développe pas. À la fin du siècle, Landser a perdu son statut de ville, mais elle reste le chef-lieu de la seigneurie, divisée en Haut- et Bas-bailliage de Landser.

Aux cours des 14ème et 15ème siècles, Landser et sa seigneurie sont engagées à de multiples reprises par les Habsbourg à des seigneurs-gagistes. Le bourg et le château sont menacés ou dévastés à plusieurs reprises par les conflits qui touchent la région.

Landser et sa région sont particulièrement touchées lors de la Guerre de Trente Ans. En 1632-1633, Landser est occupée par les Suédois (pillages, destructions, massacres…). En 1635 les troupes françaises investissent à leur tour le village et incendient le château qui ne sera pas reconstruit. Dès 1645 la seigneurie de Landser est donnée par le roi de France aux frères Herwart (banquiers originaires d’Augsbourg). Leurs héritiers la conserveront jusqu’à la Révolution.

La 2ème moitié du 17ème siècle correspond à la période de reconstruction. Progressivement Landser retrouve une véritable prospérité, qu’elle conservera pendant tout le 18ème siècle. Cette prospérité sera remise en cause à la suite de la Révolution. Même si Landser reste chef-lieu de canton, le bourg ressort affaibli de cette période.

Ce déclin se poursuit au 19ème siècle et s’accélère dans la première moitié du 20ème siècle. Landser devient un simple village à vocation agricole. Cette situation est confirmée par le transfert du chef-lieu de canton à Sierentz en 1948.

Depuis les années 1970, la construction de nouveaux lotissement, en particulier le lotissement Chalandon qui regroupe 360 logements, a permis le renouveau démographique de Landser, une reprise de l’activité commerciale et des services, et un renforcement de son influence au sein du Pays de Sierentz.

L’église

L’église de Landser est dédiée à Notre-Dame de l’Assomption. La première mention d’une église à Landser se situe en 1269, mais de cette église primitive il ne reste plus rien. Le clocher, de style gothique, date de la fin du 14ème ou du début du 15ème siècle. Le reste du bâtiment a été reconstruit au 18ème siècle, entre 1774 et 1776. Les travaux ont été réalisés selon les plans de Chassain pour la nef, et de François Antoine Zeller, architecte originaire de Landser, pour le chœur et la sacristie.

L’intérieur de l’église

L’intérieur du bâtiment a été entièrement restauré en 1989-1990.

Dans l’entrée, sous le clocher, on peut observer des peintures de la fin du Moyen Âge, découvertes lors des travaux et restaurées partiellement.

La nef est vaste et lumineuse, et se caractérise par la présence de deux chapelles latérales, surmontées de tribunes. Le mobilier (maître-autel et autels latéraux) et les décorations (corniches, tableaux) donnent à l’ensemble un aspect baroque.

Dans le chœur, le maître-autel du 18ème est surmonté d’une Assomption peinte par H. Kaiser en 1870. Au plafond, une peinture d’Ebel (19ème  siècle) représente l’œil de Dieu alors que les corniches sont surmontées de médaillons représentant des Prophètes, les quatre Évangélistes ainsi que d’autres saints. Les vitraux de 1868 représentent l’Annonciation, la Visitation et la Nativité.

Dans la nef on retrouve au plafond une autre peinture d’Ebel représentant la Transfiguration. L’autel latéral gauche est surmonté d’une peinture représentant Ste Anne éduquant la Vierge, alors qu’au-dessus de l’autel latéral droit on a une représentation de St Dominique recevant un chapelet de la Vierge (peintures du 18ème siècle).

Dans la chapelle latérale gauche, l’autel consacré à Notre-Dame des Sept Douleurs est surmonté d’une Piéta ; elle était autrefois l’objet d’un important pèlerinage, dont témoignent encore les ex-voto qui ornent les murs. La chapelle latérale droite est dédiée à Ste Catherine ; on y remarque surtout un reliquaire contenant des reliques de St Justin.

Sur la tribune au fond de l’église est installé un bel orgue représentatif de l’école haut-rhinoise de la 2ème moitié du 18ème siècle. Cet instrument a été construit par Martin Bergäntzel, facteur d’orgue d’Ammerschwihr, et monté dans l’église de Landser au cours de l’été 1789. Il comptait au départ 25 registres. Au début du 19ème siècle, Joseph Bergäntzel l’a complété par un écho. L’orgue a été entièrement restauré par Gaston Kern en 1995-1997. Il comporte désormais 32 registres (8 au positif, 14 au grand orgue, 5 à l’écho et 5 à la pédale).

Autour de l’église

À droite de l’église s’élève le presbytère, un très beau bâtiment construit en 1750 par l’architecte Blaise de Rungs, de Colmar.

À l’entrée du cimetière se dresse un grand calvaire en pierre représentant le Christ crucifié avec, à ses pieds, Marie-Madeleine. Il a été érigé en 1856, en reconnaissance pour la protection dont a bénéficié Landser lors de l’épidémie de choléra qui a touché la région en 1854.

Dans le cimetière sont conservées un certain nombre de tombes anciennes, représentatives de l’art funéraire de la fin du 18ème et du 19ème siècles. L’ensemble le plus remarquable est constitué par le « carré » situé devant l’entrée de l’église et renfermant les tombes de la famille Wendling.

Au fond du cimetière, adossé au mur d’enceinte, se trouve un ancien ossuaire transformé en « Mont des oliviers ». Il renferme des statues en bois du 17ème ou du 18ème siècle, qui représentent le Christ en prière et les apôtres endormis.

Schlierbach

1-web-clocher SchlierbachAu XIIIème siècle, le couvent de Murbach donne Saint Léger comme patron à la paroisse de Schlierbach. Elle dépend ensuite de l’abbaye de Lucelle et est dirigée  jusqu’à la Révolution par un moine cistercien.

La base du clocher où se trouvait initialement le chœur du sanctuaire  et que certains datent du XIIIème siècle est le seul reste de l’église primitive.

En 1445, les Autrichiens, alliés aux Armagnacs et conduits par le futur roi de France Louis XI, sont en conflit avec les Confédérés Suisses. Les Autrichiens se réfugient dans le clocher de Schlierbach mais en sont prestement délogés par les Suisses qui y mettent le feu.

Sous la Révolution, le Père Bernardin Juif, curé de Ferrette, parcourt le Sundgau pour dire des messes et baptiser en cachette : il le fait plusieurs fois à Schlierbach.

L’église actuelle a été édifiée au début du XIXème siècle : la nef que nous avons devant nous a été construite sur une partie du cimetière ; elle a été ainsi déplacée de 45 degrés par rapport à l’ancienne nef et a été dotée d’un chœur contigu au clocher. Cette nouvelle église a été bénie en 1823 par le curé Bernardin Juif. A côté de l’entrée, une inscription latine dit : « Cette pierre bénie par Bernardin Juif, curé de Ferrette, et placée à l’époque du curé Griffon ».

L’intérieur de l’église a été modifié par deux rénovations. La première a été  entreprise juste après le Concile Vatican II ; la deuxième date du début de ce siècle.

A l’intérieur de l’église, quelques œuvres remarquables :

Sur lVierge vallée des larmes’autel latéral gauche, nous pouvons admirer le joyau de l’église, la Vierge de la Vallée des Larmes, une statue du XVIème siècle ; elle est assez singulière puisque les proportions du corps, le visage et le drapé paraissent étrangers à l’art alsacien. Elle vient de la chapelle de la rue de Bâle où elle était placée au XIXème siècle et au XXème siècle jusqu’en 1930.

 

 

LeRetable retable du maître-autel est orné d’une peinture sur toile qui représente l’apothéose de Saint Léger, évêque d’Autun au VIIème siècle et patron de l’abbatiale de Murbach. Il a donné son nom à plusieurs autres églises des environs. L’œuvre est attribuée au Thannois Jean-Jacques Bulffer (1744-1819)

 

 

St Bernard de CairvauxLes vitraux du chœur présentent quatre pères de l’Eglise. On trouve ces figures de saints dans plusieurs autres églises alsaciennes.

On remarquera que Saint Bernard de Clairvaux est représenté sur un des vitraux de la nef : ce saint évoque les liens de l’église de Schlierbach avec l’ordre cistercie

 

 Les Maitrte autelstatues baroques en bois peint polychrome des Saints Pierre et Paul placées sur le maître-autel sont de la seconde moitié du XVIIIème siècle et ont été restaurées par le sculpteur Saur.

 

LAutel lat-droite calvaire de l’autel latéral droit, vraisemblablement du XVIIIème siècle, se trouvait autrefois dans un oratoire placé au bord de la route de Landser et aujourd’hui disparu. L’ensemble a été restauré en 1937/38 par Rudmann, de Colmar, puis placé dans l’église paroissiale. La datation de la statue de la Vierge s’avère particulièrement difficile. Elle pourrait être la copie d’une œuvre ancienne, originaire de la région de Colmar et conservée au Kunsthaus de Zurich.

 

Les fonts bBaptistèreJPGaptismaux pédiculés du XVIIIème siècle, en pierre, de section polygonale, avec couvercle en bois, ont été placés sous la tribune à la suite de la dernière rénovation de l’église et constituent le centre du lieu aménagé pour les baptêmes.

 

DSC_0264-tribuneL’orgue de Léon Stiehr, de Seltz, date de 1864. Il a remplacé l’orgue de l’ancienne église, remonté en 1824 dans la nouvelle nef. Il a été l’objet de travaux de restauration en 1902, 1957 et 1982. Sa façade est presque entièrement neuve et plusieurs jeux ont été transformés par Christian Guerrier.

Steinbrunn le Bas

 

Informations à venir ….

 

Steinbrunn le Haut

 

Informations à venir….

 

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr

Le Conseil Pastoral

Le conseil pastoral est groupe de réflexion au service de la communauté des chrétiens.

Présidé par le curé, il examine les besoins de l’évangélisation sur le territoire de la paroisse et les moyens d’y répondre. De par la diversité de ses membres, le conseil pastoral reflète la vie de la communauté chrétienne. Avec pour soucis la qualité de vie évangélique de la paroisse, il propose des orientations, aide à murir les projets qui lui sont confiés et fait l’écho de la vie de la paroisse.

L’équipe

Informations à venir …

L’Équipe d’Animation Pastorale (EAP)

L’équipe d’animation pastorale est une équipe composée  de laïcs qui participent en étroite collaboration avec le curé de la paroisse à la mission de l’Église locale dans la fidélité aux orientations diocésaines.

Elle veille à la cohésion et au dynamisme de l’Église qui vit sur le territoire de la communauté de paroisses.

Avec le curé elle décide, cordonne et met en œuvre les activités habituelles ou exceptionnelles de la paroisse.

Les membres de l’équipe d’animation pastorale travaillent ensemble dans une communion fraternelle et missionnaire. Ils consolident leur action dans  la prière, la parole de Dieu et les sacrements.

L’équipe EAP

NOM – PRÉNOM – ADRESSE TÉLÉPHONE RESPONSABILITÉ

Père BRUNELLIÈRE Célestin

Presbytère

4, rue de l’église

68440 LANDSER

 

03 89 81 30 60

 

 

 

Curé

Père CHRISTOPHE Henri

1, rue Don Bosco

68440 LANDSER

03 89 37 28 20

 

 

Directeur de la communauté Don Bosco

BARBIERI Micheline

32, rue de Bâle

68440 SCHLIERBACH

03 89 81 46 15

 

 

Annonce de la Parole

 

KACHLER Odile

1, rue des prés

68440 SCHLIERBACH

03 89 81 46 46

 

 

Solidarité

KOEHL Gaëlle

8, impasse des églantines

68440 DIETWILLER

Coopératrice pour la Pastorale des enfants

MARTIN Françoise

 

68440 STEINBRUNN-LE-BAS

 

Liturgie

HIPPER François

Rue des artisans

68440 LANDSER

 

Moyens matériels et humains

                                                                                       

Le Conseil de fabrique

Les fabriques d’église sont régies par le décret du 30 décembre 1809 et sont des établissements publics du culte, dotés de la personnalité juridique de droit public.

Ces établissements sont chargés de veiller à l’entretien des édifices culturels et d’administrer les biens et revenus affectés à l’exercice du culte, en réglant les dépenses et en assurant les moyens d’y pourvoir.

La durée du mandat des conseillers est de six ans. Aucun membre ne pourra accomplir plus de trois mandats successifs.

Constitution des conseils :

PAROISSE FONCTION NOM TÉLÉPHONE
Mr le Curé BRUNELLIERE Célestin 03 89 81 30 60
Bruebach Présidente KREIM Christine
  Secrétaire PIMMEL Pierre 03 89 81 42 66
  Trésorier SCHEBACHER Alain 03 89 81 46 05
Dietwiller Présidente RETIERE Elisabeth 03 89 26 87 62
  Secrétaire GERUM Elisabeth 03 89 81 40 18
  Trésorier MAGRON Mickaël 03 89 64 91 62
Landser Président ERHART Matthieu 03 89 81 41 20
  Secrétaire GRUNDRICH Patrice 03 89 81 30 14
  Trésorier RESCH Robert 03 89 81 38 62
Schlierbach Président DEVEY Jean-Paul 06 22 33 23 02
  Secrétaire DRUNTZER Isabelle 03 89 26 85 88
  Trésorière PILOT Sabine
Steinbrunn le Bas Présidente MARTIN Françoise
  Secrétaire ERHART Marie Blanche 03 89 81 36 30
  Trésorière HUSSON Anne 03 89 26 80 02
Steinbrunn le Haut Président MARTIN Georges 03 89 81 30 07
Secrétaire GOEPFERT Laurent
Trésorière WACH Marcelle 03 89 81 34 31

Lecteurs

Le lecteur est au service de Dieu qui en fait son porte parole et celui de l’assemblée à qui il porte la Parole de Dieu, pour qu’elle s’en nourrisse et en vive à la gloire de Dieu. L’équipe des lecteurs assure les lectures aux offices dominicaux et participe à la distribution de la communion aux fidèles.

Chaque lecteur intervient à tour de rôle selon un Planning des lecteurs

Sacristains

Le métier de sacristain, emploi d’Église au sein d’une paroisse, constitue un service qui comporte des missions, tant manuelles qu’intellectuelles. Il nécessite une polyvalence et foi dans le Seigneur. Le sacristain se donne dans la prière et collabore avec une équipe de personnes dans la confiance, le respect, la communication et la complémentarité.

Les sacristains

PAROISSE NOM
Bruebach  DEHARVENGT Régine
Dietwiller  GUNTZ Robert
Landser  NACHBAUER Luc
Schlierbach  KILLY Michel
Steinbrunn le Bas  HERTZOG Pascal
Steinbrunn le Haut  FRIGART Solange

Chorales

Le rôle et la mission d’une chorale dans le cadre d’une liturgie est  « par la beauté des chants choisis, d’introduire et de porter l’assemblée des fidèles, dans sa participation active, au Saint Sacrifice de la Messe » (Vatican II).

Chacune des six paroisses a sa propre chorale. Souvent, plusieurs chorales se rassemblent pour animer la même messe.

Pour tous ceux et celles qui sont intéressés, la personne à contacter est :

Madame LIMBACH Élise

Servants d’autel

Servir à la messe, c’est contribuer à la beauté des célébrations, aider le prêtre et l’assemblée à prier et être soi même plus disponible à la prière.

Ainsi, cette pastorale dépasse le seul service liturgique. Elle est un lieu de proposition et d’approfondissement de la foi chrétienne. Les jeunes y trouvent une formation liturgique, une certaine catéchèse, une expérience fraternelle de convivialité, de découverte et de vie en Église.

Notre équipe des servants d’autel se rencontre 1 fois par trimestre pour un temps de formation et de convivialité.

Elle fabrique des objets et organise des ventes afin de financer des sorties : cinéma, Europa-Park, le voyage à Rome organisé par le diocèse  ….

Pour les enfants qui souhaitent renforcer les équipes des servants d’autel et ainsi participer activement à aider le prêtre lors des célébrations, la personne à contacter est : : gaellekoehlcooperatrice@gmail.com

 

Fleurissement des églises

Pour la beauté des offices religieux, des personnes donnent de leur temps et de leur talent pour le fleurissement des églises. Des fleurs peuvent être offertes par tous. Pour chaque église, des bénévoles assurent l’entretien et la décoration du lieu de culte.

Pour ceux et celles qui souhaitent renforcer les équipes qui assurent ce service, les personnes à contacter sont :

PAROISSE NOM  TÉLÉPHONE
Bruebach BUFFLER Marie-Jo  03 89 81 37 93
Dietwiller
Landser
Schlierbach WALK Laurette  03 89 81 33 61
Steinbrunn le Bas
Steinbrunn le Haut

Adorateurs du Mont Ste Odile

Elle fut fondée en 1931 par Mgr. RUCH, alors évêque de Strasbourg et mise en œuvre par le chanoine Brunissen. Depuis cette année, des hommes et plus récemment des femmes, se relaient nuit et jour, 365 jour par an, dans la prière devant le Saint-Sacrement. Ils sont originaires de tous les cantons d’Alsace et sont groupés au sein de la Confrérie de l’Adoration perpétuelle.

Actuellement le groupe de notre doyenné compte environ 30 membres. Leur âge moyen est de 71.9 ans d’où la nécessité d’adresser un appel pressant à tous les fidèles de notre communauté de paroisses de venir se joindre à nous, chacun et chacune selon ses possibilités.

Contacts :

PAROISSE NOM TÉLÉPHONE
Bruebach  Mme BANNWARTH L. 03 89 81 37 95
Dietwiller  Mme GERUM L. 03 89 81 33 41
Landser  Mme ERHARDT M. 03 89 81 3154
Schlierbach  Mme KESSLER P. 03 89 81 41 44
Steinbrunn le Bas  Mme KETTERLIN J. 03 89 81 39 95
Steinbrunn le Haut  Mme  STUDER Marie-Claire  03 89 81 37 81

Tourisme et loisirs

La Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL) est un service du diocèse de Strasbourg : PRTL Diocèse de Strasbourg

L’équipe de la communauté de paroisses :

PAROISSE NOM TÉLÉPHONE
Bruebach BUFFLER Gérard 03 89 81 37 93
Dietwiller BILGER Simone et Raymond
Landser WISSEMANN Michel 03 89 81 45 13
Schlierbach BARBIERI Micheline et Roland 03 89 81 46 15
Steinbrunn le Bas KEMPFF Michel

Autres groupes de la communauté

Filotéo (pour les enfants après 1ère communion)

Personne à contacter : Madame JEANNEST Héloïse au 03 69 07 33 76

Les Zélés du Bonheur

Personnes à contacter : Père Pascal HILDENBRAND                                           

Groupes bibliques

Personnes à contacter :

Equipe  Saveurs d’Evangile : KNITTEL Claire au 03 89 26 82 91

Equipe biblique : JEANNEST Stéphane au 03 69 07 33 76

 

Mouvement chrétien des retraités

Personne à contacter : GOEPFERT Odile au 03 89 81 37 39

 

Visiteurs de malades

Personne à contacter : KACHLER Odile au 03 89 81 46 46

Commission information et communication

Personne à contacter : WISSELMANN Michel au 03 89 81 45 13

Premier Pardon et Première Communion

 

Préparation au 1er pardon et à la première communion.

Les enfants concernés doivent avoir 8 ans au minimum (CE2), il n’est jamais trop tard ! :

La communauté de Paroisses organise des rencontres regroupant les enfants des 6 Paroisses.

Le parcours vers le sacrement de l’Eucharistie se fait sur 2 années.

Dans un premier temps, les enfants se préparent à recevoir le sacrement de la réconciliation, une célébration du pardon clôture cette première année.

La deuxième année prépare concrètement les enfants à recevoir le sacrement de l’Eucharistie, la célébration de la première communion clôture cette deuxième année.

Les enfants se réunissent 1 fois par mois, le mercredi après midi de 13h50 à 16h00 dans les locaux de Don Bosco Landser.

Présentation d’une rencontre :

13h50 accueil des enfants dans la cour

De 14h00 à 14h30 : Un temps à la chapelle de Don Bosco.

Durant ce temps, on chante, on prie, on écoute la Parole, on fait silence, on regarde une vidéo et on apprend les gestes et les attitudes à avoir dans la maison du Seigneur.

De 14h30 à 16h00 : ateliers dans le réfectoire de Don Bosco.

Nous avons à cœur de mettre la catéchèse au niveau des enfants afin qu’ils prennent plaisir à découvrir la vie de Jésus, afin de susciter la rencontre.

Pour l’année 2019-2020, les inscriptions se font lors d’une réunion d’information qui aura lieu le mercredi 12 juin 2019 à 20h à Don Bosco Landser.

Pour toutes informations, merci de contacter Gaëlle Koehl :

gaellekoehlcooperatrice@gmail.com

 

Profession de Foi

Informations à venir…

Confirmation

Informations à venir…

Baptême

 

Dates des baptêmes communautaires en 2019

Le baptême est, entre autres, l’entrée dans la grande famille des baptisés, donc dans une communauté chrétienne.

Au  plus  tard  deux  mois  avant  le  baptême,  prendre  contact  avec  le  prêtre  au 03 89 81 30 60.

Après l’inscription, la préparation se fera au presbytère de Landser en deux temps :

1)  Rencontre conviviale avec d’autres parents un samedi de 10h00 à 11h30 : partage sur le baptême, mission des parents, parrains et marraines, suite à donner.

2) Préparation de la célébration avec le prêtre.

Les baptêmes peuvent être célébrés le samedi dans l’église choisie par les parents.

Certains dimanches, les familles se regroupent pour les célébrer ensemble après la messe.  Cependant,  leur  enfant  est  accueilli  par  la  communauté  chrétienne  encore  présente.

Les parents choisissent la date qui leur convient dans le tableau ci-dessous

Préparation communautaire
de 10h à 11h30
Célébration – Dimanche à 11h
 le à
13 avril 12 mai Dietwiller
18 mai 23 juin Bruebach
8 juin 17 juillet Schlierbach
6 juillet 4 août Landser

Mariage

Informations à venir…

Pastorale des malades

Informations à venir…

Funérailles

Informations à venir…

  • André Dangel, Diacre permanent est décédé le 24 juin 2019

    En septembre 2018 nous avons pleuré le décès de Monique Dangel, et célébré sa messe d’A-Dieu à l’église Saint Martin de Sierentz. Qui aurait pensé alors que nous nous retrouverions, pas même un an plus tard, dans cette même église, pour confier à la miséricorde de Dieu son époux tellement aimé, le papa exemplaire de […]

  • Préparation confirmation

    Inscription dès maintenant et jusqu’au 15 juillet pour les jeunes à partir de 13 ans.

  • Préparation première communion

    La première communion pour les enfants à partir de 8 ans

  • Invitation samedi 22 juin

    Aux enfants et jeunes au service de nos paroisses, invitation au repas exotique (surprise) samedi 22 juin au presbytère de Sierentz.

  • Réunions et rencontres mois de juin

    Réunions et rencontres mois de juin

  • Inscriptions confirmation

      Tu es né en 2006 et tu as le profond désir de préparer le sacrement de la confirmation. Alors n’hésite pas ! Lance-toi et fais le pas ! Un nouveau groupe commence à la rentrée, en octobre 2019.   Inscriptions Kembs-Loechlé – mercredi 12 juin – 18h00 à 19h30 Bartenheim – vendredi 14 juin – […]

  • Inscription première communion

    La préparation du premier pardon et de la première communion est proposée aux enfants à partir de l’entrée au CE2 (enfants nés en 2011) Au cours de la première année l’enfant se prépare au sacrement de la réconciliation Au cours de la deuxième année l’enfant se prépare au sacrement de l’Eucharistie Pour aider les enfants […]

  • Soirée cinéma avec la projection du film Lourdes

    Projection du film LOURDES mercredi 26 juin à 20h15 au cinéma de Munster suivie d’un débat avec le Père Jean-Marc Bottais, curé de Colmar Saint-Marie et aumônier de l’Hospitalité de Lourdes Tarif: 5 € la séance Ce film est un documentaire non sur Lourdes, mais sur la grâce de Lourdes. A travers plusieurs portraits de […]

Page 1 sur 712345Dernière page »
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Actualités récentes

Publications du diocèse

Web TV

Émissions radios

Presse écrite

Saveurs d'Évangile