Maison diocésaine Teilhard de Chardin

Maison diocésaine Teilhard de Chardin

17 rue de la cigale – 68200 Mulhouse

03.89.60.63.00

directionmaisondiocesaine68@gmail.com

Direction

Il y en a qui l’appellent : « Teilhard », d’autres la nomment : « la Maison Diocésaine », d’autres encore disent : « Je vais à la Cigale »… La Maison Diocésaine Teilhard de Chardin (située rue de la Cigale, à Mulhouse) est un lieu de vie et de travail pour tous les mouvements et services de l’Eglise qui est en Alsace, en particulier pour ceux qui sont présents dans le Haut-Rhin. Tous peuvent y organiser des rencontres, des formations, des temps conviviaux. Plusieurs salles de réunions, ainsi que la salle-à-manger sont à leur disposition

Certains mouvements disposent d’un bureau (parfois partagé) pour conserver leurs archives et stocker leur matériel. Ces bureaux servent aussi de lieu de travail aux permanents, accompagnateurs, aumôniers et bénévoles des mouvements. Au rez-de-chaussée, trois bureaux sont réservés aux trois secrétaires, Elisabeth NAUROY, Mélaine PANOU et Dominique WINTZENRIETH, qui travaillent pour plusieurs mouvements.

Parmi les mouvements présents dans la maison, on peut citer : l’Action Catholique des Enfants (ACE), les Scouts et Guides de France (SGDF), le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), la Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC), le Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne (MRJC), les Chrétiens en Monde Rural (CMR), l’Action Catholique des milieux Indépendants (ACI), l’Action Catholique Ouvrière (ACO), l’Action Catholique des Femmes (ACF), le Mouvement Chrétien des Cadres et Dirigeants (MCC), le Mouvement Chrétien des Retraités (MCR)…

Certains services diocésains ont aussi une présence permanente à la Maison Diocésaine : le Service des Formations, le Service de la Pastorale de la Santé et des Personnes Handicapées, le Service de la Pastorale des Migrants, le Service de la Communication, les Evolutions Religieuses et Nouvelles Religiosités, sans oublier l’Aumônerie des Etudiants et la Zone Pastorale de Mulhouse, le CEDIDOC (Centre Diocésain de Documentation) et la bibliothèque du Centre Porte-Haute.

Grâce au bon aménagement de la Maison Diocésaine Teilhard de Chardin et à l’ambiance fraternelle qui y règne, tout ce petit monde arrive à cohabiter en harmonie, afin de mieux se consacrer, chacun pour sa part, à sa mission d’évangélisation dans le sud de l’Alsace.

Que soient ici remerciées très chaleureusement les personnes qui « font tourner » et surtout animent (« donnent une âme ») à cette maison : Laurence BISCH, l’intendante avec qui je travaille en binôme, Sœur Anne, de la congrégation des Missionnaires de la Croix nouvellement implantée à la Paroisse St François d’Assise voisine, ainsi que Diep et Thoa, nos deux fées du logis.

La Maison Diocésaine Teilhard de Chardin rapproche Mulhouse de Strasbourg (ou l’inverse…). Y venir hebdomadairement (ou presque…) est pour moi source de joie et d’enrichissement. A Teilhard, je suis devenu fan de Mulhouse et du « 68 » !

Bien fraternellement !

 

Luc Humbert, délégué épiscopal aux mouvements et associations de fidèles,

directeur de la Maison Diocésaine Teilhard de Chardin.

Historique

1 – Une maison d’accueil pour les étudiants de Mulhouse

Le projet de créer une maison  des étudiants de Mulhouse naît au début des années 1960 de la volonté commune de l’évêché et de quelques catholiques mulhousiens. Il s’agit de créer une maison destinée à l’accueil et à la pastorale des étudiants du tout jeune pôle universitaire mulhousien. C’est ce projet qui est officialisé le 15 mai 1962 sous le nom de l’association « Cercle Universitaire Teilhard de Chardin« .

Pourquoi Teilhard de Chardin ?  Parmi les « pères fondateurs » se trouve M. Charles Lehmann. Or M. Lehmann est un homme passionné par le Père Teilhard dont il connaît parfaitement la pensée et dont il adopte largement la vision du monde. « Ce n’est pas d’un tête à tête ni d’un corps à corps, c’est d’un cœur à cœur que nous avons besoin », citations du Père Teilhard que M. Lehmann se plaît à rappeler régulièrement  à ses publics !

Reste à trouver le terrain et les financements : la chose n’est pas aisée. Pour ce qui est du terrain, le montage suivant est édifié. La société Charles Mieg vendrait à la Fabrique de l’église St Barthélemy un lot de 43 ares pour 40 millions de francs. Ultérieurement, la Fabrique de l’église St Barthélemy mettrait ce terrain à la disposition pour partie à la future église St François d’Assise et pour partie au futur Centre Teilhard projeté.

 La première pierre est posée par Mgr Elchinger  le 27 février 1965.

A l’achèvement des travaux, le Cercle Universitaire accueille ses étudiants, les activités de l’aumônerie démarrent et les liens avec l’église St François d’Assise sont étroits et fructueux.

Cependant on constate assez rapidement que ce Cercle Universitaire ne remplit pas son rôle pastoral et que, surtout après mai 1968, les étudiantsle  délaissent et marquent une préférence pour la résidence des Jésuites, le « Cercle des Etudiants », le futur « Centre Porte-Haute ».

Résultat : les difficultés financières s’accumulent, de nombreuses malfaçons apparaissent et en dépit des tentatives de « rentabilisation » religieuse,  le Centre se trouve en état de cessation de paiement !

2 – 1973 : L’IRFA et le Crédit Mutuel au secours du Centre

Face à cette situation dramatique, le président, M. Charles Lehmann fait jouer toutes ses relations et parvient à trouver la solution suivante : le Centre reste ouvert aux étudiants, l’IRFA- l’Institut Régional pour la Formation des Adultes– entre dans le jeu avec le soutien efficace du Crédit Mutuel qui participe à la gestion et aux travaux d’aménagements devenus indispensables. Au total, 800.000 francs.

Voilà donc le Centre Teilhard devenu essentiellement un lieu de formation professionnelle et un foyer d’humanisme. C’est dans l’esprit du Père Teilhard de Chardin, dans la volonté « d’accomplir l’Homme » que se fait cette ouverture vers l’humanisme.

L’affirmation de ces valeurs se traduit concrètement par des propositions de préparation la  retraite, une formation de conseillers au logement, une formation à l’économie familiale. Le  Centre s’ouvre également à la gérontologie et au 3e âge, tout cela sous l’impulsion de M. Lehmann et de Mme Françoise WERLEN assistée pour la gérontologie par le Docteur Bernard PETER.

Cette ouverture est également marquée par la création de l’Association Culturelle Teilhard de Chardin dont la mission est de participer au rayonnement culturel de la maison et de faire connaître  la pensée du Père Teilhard de Chardin. La direction de cette association est confiée à Jacques et Colette FUCHS qui invite à Mulhouse une cinquantaine de personnalités éminentes, parmi lesquelles Dom Helder CAMARA, l’Abbé PIERRE, Jacques TESTART, Haroun TAZIEFF, MANNICK, Michel QUOIST, Louis EVELY, Yves COPPENS et bien d’autres…

Cependant, en dépit de ces succès, l’équilibre financier n’est pas acquis.

Lors de l’AG extraordinaire du 10 mars 1993, qui présente un déficit de 655.000 F.- le Crédit Mutuel, dont le soutien a été exemplaire au cours de toutes ces  années passées, fait savoir qu’il se retire de l’Association Teilhard de Chardin et qu’il n’assumera plus la gestion à partir du 1er janvier 1993. De même, l’AFEGEST et l’IRFA quittent eux aussi définitivement l’Association.

Dès lors, la question de l’avenir se pose de manière urgente.

3 – La maison diocésaine

Au même moment, les contraintes financières du diocèse sont également très fortes.

Or il existe à Mulhouse, deux sites diocésains, le Centre Teilhard et celui de la rue des Magasins. La rigueur financière demande d’abandonner un de ces  deux sites.

Finalement,  Mgr Brandt  tranche : la Maison Diocésaine ce sera au Centre Teilhard de Chardin.

Mais pour cela il faut réaménager  le Centre Teilhard en vue de ses nouvelles missions et construire un nouveau bâtiment d’environ 200 m2 pour pouvoir loger les secrétaires et les  services d’Eglise.

Mais il  faut également définir l’objet et les statuts de la nouvelle association. Ce sera une « union d’associations », un montage adopté le 17 février 1997.

Dès le début de l’année 2000, la maison Diocésaine a la fierté de pouvoir proposer un outil architectural bien aménagé, bien entretenu et régulièrement adapté aux besoins des utilisateurs, le tout susceptible d’accueillir 377 personnes.

S’y trouvent désormais :

  •  Au sous-sol,  Alsace-Media
  • au RdC, l’accueil, les bureaux le restaurant et des salles de région
  •  au 1er étage, 11 bureaux et salles de réunion

La mission de la Maison Diocésaine se dégage de plus en plus clairement. Elle est quadruple puisqu’elle associe l’Aumônerie des Etudiants, la Maison des Œuvres, l’accueil des groupes et celui des services d’Église. Des missions qui, à Strasbourg, se répartissent entre 4 instances différentes.. !.

Riche de la longue histoire du centre Teilhard de Chardin, la Maison Diocésaine, est ainsi devenue un lieu de formation, de rencontre et de fraternité au service des Hommes et de l’Eglise de la région,un lieu de convergences, un lieu de fraternité, un lieu de rencontres fructueuses de participants animés d’un esprit de paix et de solidarité ».

Lire l’historique complet

 

Les personnalités

Les personnalités qui ont marqué le Centre

Les présidents du Conseil d’Administration

M. Guy DELACOTE

  • président fondateur
  • préside le CA du Cercle Universitaire du 15/05/1962 au 29/09/1966

M. Charles LEHMANN –  président du 29/09/1966 au 24/08/1983

M. Julien HAAS – président du 24/08/1983 à 1994

M. le Chanoine Aloïse KIEFFER – président de 1994 au 2000

M. Marius PFLEGER – président de 2000 au 04/06/2007

M. Jean-Dominique RUMANN – président depuis le 04/06/2007

La Direction

Mme Maria RUE

Mme Christiane STROEBELE

Sœur Denise SCHNABEL ( 01/03/1993 – 30/09/1994)

Mme Thérèse STADELMANN (1994-2005)

Mme Claudine BAPST

Mme Josseline MINARD

M. Luc HUMBERT

 

Les trésoriers

M. le Chanoine BIECHELER, Délégué épiscopal aux affaires temporelles

M. BABINET

M. ANNENKOFF

M. Charles RUFFENACH

M. Paul SOUVILLE

M. le Chanoine Rodolphe VIGNERON

 

Éthique

Une maison au service de l’Eglise qui est en Alsace…

La maison diocésaine Teilhard de Chardin est le pôle haut-rhinois des services et mouvements de l’Eglise diocésaine d’Alsace. Elle est conduite par une direction et un conseil d’administration qui travaille en lien étroit avec le pasteur de l’Eglise qui est en Alsace, l’archevêque de Strasbourg.

Sa mission première est donc l’accueil et l’hébergement des services et mouvements diocésains, à la fois de manière permanente (bureau, secrétariat, etc.) ou de manière plus ponctuelle pour des rencontres ou des réunions.

 Une maison au service des Hommes …

Si notre maison est avant tout diocésaine, elle n’en demeure pas moins ouverte sur le monde. A ce titre, et dans la mesure de ses disponibilités, elle est en mesure d’accueillir tout groupe non diocésain, qui est en accord avec les buts de la maison, en leur offrant un accueil de qualité pour des conférences ou des réunions de formation par exemple.

Pour l’Eglise et pour les Hommes …

Cette maison est un corps vivant et tous sont appelés à travailler ensemble dans la même direction pour conduire et parfaire le projet de ce carrefour d’accueil. Ensemble, responsables épiscopaux, laïcs, usagers, direction, membres du conseil d’administration, tous nous portons les destinées de ce lieu afin de permettre à l’Homme de grandir et s’élever.

de Jean-Dominique RUMANN, président du Conseil d’administration de la maison diocésaine le 11 février 2014

Action Catholique des Enfants (ACE)

ACE_Logopost70Qui sommes-nous ?

L’Action Catholique des enfants s’appelait autrefois « Coeurs Vaillants Ames Vaillantes». C’est une association d’éducation populaire reconnue par l’Eglise de France. Présente sur l’ensemble du territoire, elle rassemble les enfants de 6 à 15 ans quels que soient leur culture, leur milieu social, leur religion.

Notre parti pris

L’ACE affirme que l’enfant est un être à part entière capable de s’exprimer, de découvrir ses capacités, de prendre des responsabilités, et de s’organiser avec d’autres.

Notre projet éducatif

  • Développer la créativité, la confiance, la responsabilité et l’autonomie.
  • Expérimenter une vie de groupe basée sur des valeurs humaines et chrétiennes (tolérance, solidarité, partage).
  • Ouvrir à une dimension spirituelle, proposer une découverte de l’Evangile.
  • Donner le goût de la démocratie par une éducation à la citoyenneté, dans l’esprit de la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE).

Notre pédagogie

En club, en camp ou lors de rassemblements, de fêtes, par le jeu ou les discussions, les enfants évoquent ce qui fait leur vie. Ensemble, ils essayent de mieux comprendre le monde qui les entoure et d’y trouver un sens. Avec l’aide d’un adulte, ils imaginent une autre façon de vivre pour ensuite agir à leur mesure. Pour soutenir cette démarche, l’ace développe des outils pédagogiques adaptés à chaque âge.

Un club, des fêtes, des camps, des projetspour grandir avec d’autres

L’ACE propose aux enfants d’expérimenter une vie de groupe au sein d’un club. Composé de 6 à 7 enfants, proches par l’âge, il se réunit régulièrement sous la responsabilité d’un adulte formé ; C hacun à s a p lace. Entre copains, les enfants s’organisent, construisent des projets correspondants à leurs aspirations.

En club Perlin, les 6-8 ans apprennent à partager et découvrent l’amitié.

Pour les 8-11 ans, le club Fripounet est une ouverture aux autres et au monde.

En club Triolo, les 11-13 ans prennent de l’assurance et affirment leurs idées.

En club Top’Ado, les 13-15 ans aiment se retrouver, débattre et agir sur leur environnement.

Sorties, camps, week-ends, rassemblements, fête du jeu… rythment la vie des enfants en ACE. L’association développe des animations originales pour proposer son projet au plus grand nombre d’enfants notamment pendant les vacances.

 Coordonnées du mouvement :

Action Catholique des Enfants
17 rue de la cigale 68200 Mulhouse
Secrétariat : 03 89 60 63 04
Courriel :aceaco68@gmail.com

Action catholique des enfants
Fédération Nationale
63 avenue de la république BP 700
92542 Montrouge cedex
www.facebook.com/ace.france
www.ace.asso.fr

Action Catholique des Femmes (ACF)

acfQui sommes nous ?

Nous sommes un mouvement, association de femmes d’aujourd’hui toujours à l’écoute de toutes les femmes, fidèle dans ses actions en faveur de la promotion et la défense de la dignité des femmes. Longue lignée, puisque notre mouvement à plus de 110 ans.
Mouvement qui permet de créer des liens, de s’ouvrir aux autres.

Notre mission ?

Promouvoir la présence, la participation et la co-responsabilité des femmes catholiques dans la société et dans l’Eglise pour permettre de remplir notre mission d’évangélisation et de travailler au développement humain

Notre lien avec la Maison Diocésaine :

La Maison diocésaine est notre lieu de rendez-vous  pour nos réunions départementales, régionales et notre secrétariat est assuré par une permanente Denise ZOBENBIEHLER point central pour l’information de la région Alsace.
Le lien national de notre mouvement : www.actioncatholiquedesfemmes.org

Responsable Acf – Alsace :

Jeanne-Marie THIRODE – 0389242966 – jeannemariethirode@yahoo.fr

Action Catholique des milieux Indépendants du sud du Haut-Rhin (ACI)

aci-logoACI ALSACE – Fédération  de Mulhouse

La Fédération ACi de Mulhouse regroupe les équipes du mouvement d’Action CATHOLIQUE DES MILIEUX INDÉPENDANTS du sud du Haut-Rhin.

 Un mouvement d’hommes et de femmes au sein de l’Eglise catholique conduit par des laïcs, avec une vocation particulière pour l’évangélisation des milieux indépendants (professions libérales, non salariés, cadres dirigeants et supérieurs des entreprises, cadres et responsables de l’administration publique, etc.)

 Une contribution originale à la mission de l’Eglise

Riche d’une pédagogie et d’une spiritualité fondées sur une relecture de la vie en équipe, à la lumière de la foi, l’ACI a vocation à participer, individuellement et collectivement, à la réflexion de l’Eglise pour les hommes et femmes de notre temps.

Lieu de découverte de l’expérience chrétienne, notre mouvement donne à ses membres les ressources pour agir avec d’autres dans le monde et la société, au nom de l’Evangile.

Fédération de Mulhouse – 43 membres répartis dans 8 équipes

Zones pastorales de Mulhouse, Mines Guebwiller,Thur-Doller, Sundgau, Trois Frontières

Equipe fédérale (chargée de l’animation des équipes locales et des liaisons au niveau diocésain et avec les instances nationales du mouvement)

Présidente : Françoise LEGROS

Membres :   Françoise Erhard, Véronique Loewert

Trésorier :   Jean Aubry

Aumônier : Jean Marie Meyer

Contact

Siège : Maison Diocésaine Teilhard de Chardin – 17 rue de la Cigale, 68200 Mulhouse.

Secrétariat : Elisabeth Nauroy – 03 89 60 63 04 / 06 87 523 83 50 – aceaco68@gmail.com

ACI France – 3 bis rue François Ponsard, 75116 Paris – 01 45 24 43 65 – contact@acifrance.com

site internet : www.acifrance.com

Action Catholique Ouvrière (ACO)

ACONos raisons de vivre,  d’agir,  d’espérer

Hommes et femmes de tous âges croyant en Jésus-Christ, ouvriers, employés, techniciens, cadres, chômeurs, en précarité ou retraités, nous formons un mouvement : l’Action Catholique Ouvrière.

Nous militons pour la plupart dans des organisations ouvrières, des partis politiques, des associations.

Régulièrement, nous nous retrouvons en équipes pour y exprimer notre vie de tous les jours : famille, quartier, travail, engagement.

Par le débat et l’écoute de la Parole de Dieu, nous mettons toute cette vie en rapport avec notre foi au Christ ressuscité.

Cette expérience nous fait dire qu’un avenir d’amour, de justice et de paix est offert à tous, et que chacun peut participer à sa construction.

Comme vous, nous refusons la remise en cause des acquis sociaux obtenus à force de luttes syndicales et politiques.

Avec l’A.C.O. nous affirmons :

‟C’est bien au nom du respect de la dignité humaine, de cette foi en la capacité de l’être humain de devenir maître de sa vie que l’A.C.O. porte un regard sur la société et prend position.”

Vous êtes des passionnés de la vie : alors pourquoi ne viendrez-vous pas partager avec l’A.C.O ce qui vous motive ou pas à vous engager dans les organisations qui portent le souci de l’autre ?

Avec l’A.C.O., nous faisons l’expérience d’une vie de passionnés pour l’humanité.

Avec la J.O.C., nous permettons aux jeunes de trouver des repères pour l’avenir.

Contact :   A.C.O. du Haut-Rhin17 rue de la Cigale 68200 MULHOUSE – 03.89.60.63.03 – aceaco68@gmail.com

Chrétiens dans le Monde Rural (CMR)

CMR_logoLe CMR rassemble en équipes des acteurs engagés dans les espaces ruraux.

Le CMR propose des lieux d’échange et de formation. Il soutient l’engagement de ses membres dans les associations, dans la politique locale et dans l’Eglise au service d’un monde rural plus fraternel.

Le CMR :

C’est une vie d’équipe, un lieu de partage et de ressourcement

  • C’est une relecture de ces réalités à la lumière de l’Evangile
  • C’est un tremplin pour agir avec les autres.

Le CMR est présent dans la Maison Diocésaine avec un bureau, des rencontres, des débats….

Contact : KRUST Christophe – 03 89 60 63 05 – 06 18 66 68 66 – cmr.hautrhin@yahoo.fr

Site : cmr.cef.fr

Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC)

JICLa J.I.C. permet de :

  • Trouver une cohérence entre tous les espaces de notre vie.
  • Rechercher les causes profondes des situations qui nous atteignent, nous touchent, nous marquent.
  • Découvrir et comprendre que parfois nous subissons des situations pénibles et que pouvons agir pour que cela change.
  • Déterminer dans notre vie les actions qui répondent à nos buts, à nos convictions et à ce qui est essentiel pour soi et les autres.
  • Dire en quoi notre foi a du sens par rapport à ce que nous vivons.
  • Avancer en accord avec notre idéal.
Contact :Véronique Loewert
Tél. 06 70 34 37 47
verloewert@yahoo.fr
Adresse : 17 rue de la Cigale 68200 Mulhouse
Tél. 03 89 60 63 04
aceaco68@gmail.com

 Qui sommes-nous ?

Animée par les jeunes pour les jeunes, la JIC est un mouvement  d’action catholique qui s’adresse à des jeunes de 15 à 30 ans.

Elle leur propose de se rencontrer régulièrement en équipe de 4 ou 5 jeunes par tranche d’âge (lycéens, étudiants, jeunes professionnels) accompagnés par un adulte.

L’équipe JIC est un lieu de parole libre, ouvert à tous qui permet :

  • de faire « un arrêt sur image » pour ne pas vivre à 100 à l’heure sans se poser ;
  • de prendre du recul par rapport à ce que l’on vit et par rapport à des moments importants de notre vie ;
  • de découvrir que nous ne sommes pas seuls, mais que d’autres vivent les mêmes situations que nous.

La JIC invite les jeunes en équipe à donner la parole à un maximum de leurs copains, amis, collègues, y compris à ceux qui ne partagent pas, à priori, toutes leurs convictions. La JIC rejoint donc aussi des jeunes en recherche ou non-croyants.
Carole : « Au début, je ne parlais pas de ce que je faisais en JIC. Je pensais que ça n’intéresserait pas des amis qui ne sont pas engagés. Et puis, on a lancé une table-ronde sur l’orientation. J’ai invité une copine. Elle est venue alors qu’elle n’est pas catho du tout. On en a reparlé après, c’était super ! »

Notre projet

Prendre en compte tous les secteurs de la vie et permettre à chacun d’exister avec tout son corps.

Devenir responsable, avec tous les Hommes, des richesses de la création :

  • Par un travail utile à l’homme,
  • A travers les différentes collectivités auxquelles nous appartenons.

Ces repères ne sont ni des solutions, ni des recettes. Mais ils situent notre action dans une perspective de construction d’un monde nouveau et d’accueil du Royaume de Dieu.

Un mouvement apostolique

La JIC est un mouvement apostolique, c’est-à-dire qui se donne, pour but, d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, en cherchant à rejoindre le maximum des jeunes, y compris ceux qui n’adhèrent pas spontanément à la foi.

En JIC, chacun peut exprimer librement ses convictions : Entre les jeunes en JIC, ces convictions et la façon de les exprimer sont très variées. Si certains disent facilement leur foi, d’autres sont en recherche, d’autres encore, sont non-croyants.

Ce qui fait l’intérêt d’être en JIC, c’est que tous acceptent de cheminer et de chercher avec les autres, sans avoir, seul, la vérité.

« En JIC,  nous pouvons exprimer librement ce en quoi nous croyons : nous disons, alors, notre foi dans les autres, dans les actions menées avec d’autres personnes, notre foi en l’Homme, notre foi en Jésus-Christ … »

jic-mulhouseUn mouvement d’éducation populaire

Depuis 1945, La JIC agréée d’Education Populaire par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Cela signifie que :

  • La J.I.C. permet à des jeunes de commencer à prendre des responsabilités : des jeunes acceptent, ainsi, de s’engager comme délégués de leur équipe, comme responsable local et régional, comme trésoriers, … en étant soutenus et aidés.
  • Dans leurs responsabilités, les jeunes sont amenés à conduire des projets. C’est l’occasion d’acquérir des savoir-faire différents de ceux transmis par les études, la famille. Pour monter un projet à destination des jeunes ou non, on doit être capable : de s’informer, d’analyser des situations, de prendre la parole, d’exprimer des idées, de débattre, d’appréhender les finances et de réaliser un budget, d’animer des réunions, de travailler en équipe…
  • La JIC, à travers tout ce qu’elle propose, donne aussi aux jeunes des repères pour toujours plus s’insérer ou s’engager dans la société, en leur permettant d’être attentifs aux réalités importantes pour un ensemble de personnes : près d’eux, mais aussi dans les lieux où ils vivent …

Mouvement Chrétien des Retraités (MCR)

mcrC’est

  • un mouvement « d’Action catholique » qui s’adresse aux retraités qui veulent vivre pleinement cette nouvelle étape de leur vie, pleine de projets et explorer de nouveaux chemins.
  • un lieu d’approfondissement spirituel pour donner sens à la vie et s’engager dans une optique chrétienne, à militer pour une société plus humaine en prônant justice et solidarité, facteurs de paix.
  • un lieu d’action par une participation dynamique à la vie sociale, à celle de l’Eglise, en offrant temps, énergie et capacités dans un esprit de partage, contribuant ainsi à leur épanouissement dans une vie sereine, ouverte et bien remplie.
  • un lieu de mémoire de l’Histoire, transmetteur des valeurs et porteur d’espérance dans le monde. Comme baptisés, nous sommes invités à exercer notre mission d’évangélisation par le témoignage de notre vie. « Vous êtes le sel de la terre… Vous êtes la lumière du monde.» (Mt V 13 – 14)

de multiples manifestations qui orientent les retraités dans leur vie de foi pour guider leur spiritualité, les raffermir par la prière et les faire goûter la Parole de Dieu : un thème de réflexion annuel sur la vie et les enjeux de la société, des rencontres mensuelles pour échanger, à l’éclairage de l’Evangile, sur leurs expériences de vie, des journées de récollection et de formation biblique, etc.

A leur disposition, des supports de réflexion spécifiques, une revue nationale, « Nouvel essor », analyse avec un regard chrétien des dossiers d’actualité, des pages spéciales relatent la vie locale, un site Internet national avec une page départementale, etc.

Effectifs : 60 000 adhérents, dont 250 dans le Haut-Rhin, répartis dans 20 équipes plus des sympathisants. Il fait partie des membres fondateurs du CCFD.

 Contacts du MCR du Haut-Rhin :

  • Siège social et lieu de rencontres : Maison diocésaine Teilhard de Chardin – 17, rue de la Cigale – 68200 MULHOUSE – Tél. 03 89 60 63 00.
  • Président : M. Joseph GANGLOFF, 5, rue de Wihr-au-val – 68000 COLMAR – Tél. 03 89 80 63 17
  • Secrétaire : Sœur Berthe BALL, 109, rue Théodore Deck – 68500 GUEBWILLER – Tél. 03 89 76 89 70
  • Lien national : MCR – 15, rue Sarrette – 75014 – PARIS – Tél. 01 43 20 84 20 – @ : mcr@mcr.asso.fr

MRJC 68

mrjcMouvement Rural de Jeunesse Chrétienne du Haut-Rhin

03 89 60 63 05 – 06 37 66 10 67

hautrhin@mrjc.org – http://alsace.mrjc.org/

mrjc1 MOUVEMENT Parce que malgré l’individualisme de notre société nous sommes convaincus qu’agir ensemble est une richesse et une force.

mrjc2RURAL parce que nous sommes issus du milieu  rural, c’est ce territoire que nous souhaitons dynamiser.

mrjc3JEUNESSE nous sommes une association gérée  et animée par des jeunes de 13 à 30 ans.

mrjc4CHRÉTIENNE bien que notre mouvement soit laïc, nous nous appuyons sur la spiritualité chrétienne pour relire et donner du   sens à nos actions.

mrjc-photomrjc-bas

Pastorale des Personnes Handicapées

nos coordonnées : PPH – 17 rue Cigale – 68200 MULHOUSE – 03.89.60.63.21

pph1

Qui sommes-nous ?

Une équipe diocésaine à votre service : vous en trouverez la description sur le site du Diocèse de l’Église Catholique en Alsace .

Dans la Maison Diocésaine  Teilhard de Chardin, nous occupons deux bureaux :

  • Au rez-de-chaussée, vous trouverez le bureau de Fabienne Nemett (tél : 03.89.60.63.21   courriel : scejihr@yahoo.fr)  et Thérèse Klein (tél : 06.68.56.67.23  courriel :  kleintherese7@gmail.com )
  • Au premier étage, vous trouverez le bureau de Régine Torres pour l’Aumônerie des Sourds d’Alsace. ( tél : 03.89.60.63.34  port : 06.80.38.74.72    courriel : acsalsace@free.fr )

 Quelle est notre mission ?

  • Coordonner et animer la Pastorale dans des établissements spécialisés.
  • Accompagner les demandes de sacrements dans les communautés de paroisses.
  • Animer des formations pour les intervenants dans les établissements.
  • Organiser des temps forts : célébrations œcuméniques, week-end pour les jeunes, Pélé-Jeunes…
  • Accompagner des personnes en demande spirituelle.
  • Coordonner le réseau PPH.
  • Témoigner de notre mission et de notre expérience dans le monde du handicap auprès de jeunes.

Aumônerie catholique et protestante des étudiants de Mulhouse

les-cigalesAumônerie catholique et protestante des étudiants de Mulhouse

17 rue de la Cigale – 68200 Mulhouse

Qui sommes nous ?

Une association d’étudiants de Mulhouse, catholiques et protestants mais ouverts à tous, tu y seras donc accueilli avec le sourire ? !
Nous nous retrouvons tous les mardi soir à partir de 19h (sauf pendant les vacances scolaires)  à la maison diocésaine, Teilhard de Chardin (17 rue de la Cigale Mulhouse).

Suivant les semaines nous débattons, partageons un repas, célébrons ensemble, ou découvrons mieux la bible.

 Plus de renseignements

Contacts : Responsable : Marie-Pierre Causer – 06 30 95 90 06 – aumonerie.lescigales@laposte.net

Secrétariat des vicaires épiscopaux du Haut-Rhin

Les vicaires épiscopaux sont des prêtres nommés par l’évêque pour le seconder dans des domaines particuliers, et qui sont ses principaux collaborateurs. Chaque vicaire épiscopal a en charge un domaine d’activités (enseignement, chantier paroissial, formation, affaire juridiques, mariages…) ou un secteur territorial.

Le département du Haut-Rhin est composé de 7 zones pastorales, qui recouvrent l’ensemble du territoire du département. Sur le Haut-Rhin, il y a deux vicaires épiscopaux :

Le Chanoine Hubert SCHMITT est vicaire épiscopal responsable de la région pastorale du Haut-Rhin, regroupant les zones de Colmar Plaine, Mines-Guebwiller, Vignobles et vallées, Sundgau, Thur-Doller, Trois Frontières.

La zone pastorale de Mulhouse est confiée au Chanoine Vincent-Marie MEYER, qui est également curé de la communauté de paroisses des Portes de Mulhouse, regroupant les paroisses de St-Etienne, du Sacré-Cœur et de Ste Marie-Eglise Centre Ville.

Les salles

La maison diocésaine dispose de plusieurs salles de réunion :

  • Une salle d’une capacité de 10 personnes
  • Une salle d’une capacité de 15 personnes
  • Une grande salle d’une capacité de 120 personnes pour des formations, des conférences, des assemblées générales, des réunions…
  • Une salle de restauration d’une capacité maximale de 70 personnes

L’ensemble de la maison diocésaine est accessible aux personnes en situation de handicaps.

Les équipements

Les deux petites salles de réunion sont équipées de connexion internet, d’un tableau blanc avec mise à disposition si besoin d’un vidéo-projecteur.

La grande salle est équipée d’une estrade, de deux tableaux blancs, d’un vidéo-projecteur fixé au plafond (avec raccordement VGA et HDMI), de deux écrans, de la connexion WIFI et/ou par câble Ethernet, d’une sonorisation avec micros sur pied et trois micros sans fil, de la climatisation, de tables et de chaises selon besoin. Possibilité de mettre à disposition un ordinateur portable.

Sur demande, la maison diocésaine peut proposer un service de restauration (70 places maximum). Les repas sont fournis par notre traiteur habituel, au prix de 13 euros, comprenant entrée, plat principal, fromage, dessert, vin et café. Service à table assuré par nos soins.

Réservation de salles

L’ensemble des salles de la maison diocésaine est essentiellement mis à la disposition des services et des mouvements d’Eglise présents au sein des locaux.

En fonction des disponibilités, nous accueillons volontiers les autres services et groupes de l’Eglise Catholique d’Alsace, avec participation aux charges. Nous contacter pour tout renseignement.

Les salles sont également mises à disposition pour des groupes extérieurs, dont l’éthique correspond à la mission de l’Eglise, pour des conférences, des formations, des assemblées générales, etc… Un contrat de mise à disposition sera établi. Nous contacter pour tout renseignement.

Par ailleurs, lors de funérailles, la maison diocésaine propose l’organisation de la réception à l’issue des obsèques. Ce service « sur mesure » permet de faciliter le regroupement familial et amical de la famille en deuil (capacité d’accueil 200 personnes maxi.) Nous contacter pour tout renseignement.

Pour des raisons d’organisation pratique et de présence du personnel, il n’est pas possible de mettre à disposition les locaux pour des évènements familiaux privés, tels que baptêmes, fiançailles, mariage, anniversaire, etc…

Plan d'accès

Transport en commun

transport-teilhard

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.