France Victimes lance une ligne d’écoute alsacienne pour les victimes d’abus dans l’Église

Le Diocèse de Strasbourg et l’association SOS Aide aux Habitants- France Victimes 67 (une des 130 associations du réseau France Victimes, partenaire de la CIASE)  ont signé, le 15 décembre 2021, une convention de coopération pour travailler ensemble à une meilleure prise en charge des personnes victimes d’abus sexuels au sein de l’Église en Alsace. Cette collaboration se met en place à la demande de l’archevêque de Strasbourg et de la déléguée à la lutte contre les abus, qui ont constaté « la lourdeur de l’accompagnement et la nécessité d’oreilles professionnelles suite à la première vague de signalement post-CIASE, beaucoup plus importante que prévue. » Dans le cadre de cette convention, plusieurs dispositifs ont été mis en place afin d’assurer l’accueil et le suivi à long-terme des personnes victimes qui n’ont plus de lien avec l’Église.

Lire le Communiqué de presse

Une ligne d’écoute dédiée

L’Association France Victime avait déjà mis en place un numéro national dédié pour les victimes d’abus et d’infractions sexuels dans l’Église. Désormais, une ligne directe est offerte aux personnes victimes en Alsace : 06 09 73 96 78, ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Le but est d’assurer un meilleur suivi des personnes qui appellent. En effet, appeler le numéro national nécessitait d’une part un premier renvoi vers l’association locale, et d’autre part un deuxième renvoi vers des personnes formées sur ce type d’abus. « Les coupures successives du processus pouvaient ajouter à la souffrance des victimes qui font déjà un pas énorme en prenant la décision d’appeler pour témoigner« , explique Soeur Susannah Kelly, déléguée diocésaine à la lutte contre les abus. En contactant la ligne d’écoute alsacienne de SOS Aide aux Habitants- France Victimes 67, les personnes peuvent soit témoigner directement, soit convenir d’un rendez-vous en présentiel au 15 rue Schulmeister à Strasbourg. Dans les deux cas, l’association s’engage à une prise en charge dans les 48h.

Une cellule d’écoutants spécialisés

Pilotée par la psychologue Faouzia Sahraoui qui est aussi la directrice générale de l’association, une cellule de référents de France Victimes est mis en place pour accompagner toute personne victime qui se présente, selon ses besoins. Les 5 membres issus des mondes juridiques et pyschologiques sont également formés aux spécificités canoniques et ecclésiales par Soeur Susannha Kelly, déléguée à la lutte contre les abus dans le diocèse.

En retour, ce Comité indépendant de l’Église est amené à faire part de son expertise au diocèse, selon la préconisation 15 du Rapport de la CIASE le 5 octobre 2021.

Un protocole de transmission au Parquet des signalements d’infractions sexuelles

Comme pour toute victime reçue par l’Association, un signalement sera transmis au Procureur du Tribunal Judiciaire dans le ressort duquel les faits sont susceptibles d’avoir été commis par un auteur ayant été désigné par la victime.

Le strict respect de la confidentialité et de l’indépendance

Afin de poursuivre leur objectif commun de prise en charge globale et efficiente des victimes d’abus sexuel au sein de l’Église, le Diocèse de Strasbourg et SOS Aide aux Habitants – France Victimes 67 garantissent la confidentialité et l’indépendance nécessaires à la confiance de la victime.

A noter que la convention, d’une durée de un an, est renouvelable annuellement. « Cette convention va s’affiner au fil du temps, en fonction des besoins. Nous tentons l’expérience et ferons un point à l’automne 2022« , assure Mgr Ravel.

En savoir plus sur SOS Aide aux Habitants- France Victimes 67 :

Support Communication SOS