Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Retour sur la conférence de Mgr Gilles Reithinger

Mgr Gilles Reithinger était l’invité du Centre Porte Haute le vendredi 14 janvier dernier à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de l’association mulhousienne. La conférence de l’évêque auxiliaire a porté sur la réflexion sur la synodalité lancée par le Pape François.

Mgr Reithinger s’est adressé aux nombreux participants avec le souci d’expliquer cette démarche synodale dans laquelle le Diocèse de Strasbourg veut s’inscrire et d’encourager le plus grand nombre à y participer.

Il en a rappelé les 3 phases :

  • Diocésaine du 17 octobre 2021 au 10 avril 2022,
  • Continentale en 2022
  • et Universelle en octobre  2023.

Et il a souligné qu’une équipe constituée de lui-même, de Marie-Claire Plumeré, Olivier Tarozzi, Karin Flick a été nommée par l’archevêque pour soutenir cette démarche de réflexion dans le diocèse.

Il a pris soin de resituer cette démarche dans la ligne pastorale du Pape François. Puis a témoigné de sa propre expérience de synodalité lors de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes dans la suite du rapport de la Ciase. Ceci pour illustrer les éléments constitutifs d’une réelle démarche synodale afin de marcher ensemble dans le respect des différences, tout en rappelant que cette réflexion à porter ensemble est à la fois un don et un devoir, une chance de passer de la peur à la confiance dans un processus de conversion.

Il a développé son propos autour des 3 thématiques essentielles du synode : cultiver la disponibilité à la rencontre de l’autre, se mettre à l’écoute de celui que l’on rencontre et de la Parole de Dieu et enfin savoir discerner ce que Dieu veut nous dire dans ce temps. « Il nous faut être des bâtisseurs de ponts plutôt que des constructeurs de murs afin de faire refléter l’Evangile et l’amour du Seigneur au travers de ce que nous bâtissons. Cette démarche nous ramène à la question suivante : sommes-nous dans la maintenance ou dans la dynamique de l’Evangile, en mission ? ».

Mgr Reithinger a invité les participants à s’emparer des questions autour des 10 pôles thématiques de réflexion du synode, seul ou en petits groupes, en rappelant qu’il ne s’agit pas de répondre à tout mais de saisir l’opportunité d’une parole donnée à tous.

Il a rappelé qu’à l’issue de la phase diocésaine, un compendium de tout ce qui aura été remonté serait présenté. L’équipe sera chargée d’en dégager des idées fortes pour le Diocèse afin d’en tirer des fruits immédiats et bien sûr s’en suivra l’envoi de la réflexion de l’Eglise d’Alsace à Rome.