Un ancien gendarme institué en vue du diaconat…

En cheminement vers le diaconat permanent, M. Alain DEFIENNE, ancien  gendarme, a vécu une étape importante en recevant l’institution au Lectorat et à l’Acolytat au cours de l’eucharistie présidée par le Vicaire Episcopal, le chanoine Stanislas MENDY, le dimanche 23 février dernier, à l’église Sainte Geneviève, avant son ordination diaconale en septembre prochain, à la cathédrale de Strasbourg.

Dans son homélie, le Vicaire épiscopal a insisté sur le besoin urgent de devenir familiers et intimes de l’Ecriture sainte, suite à la lettre apostolique « Apertuit illis » du Pape François.

Cette belle célébration s’est poursuivie autour du verre de l’amitié offert par les trois Conseils de Fabrique et le futur diacre, soutenu par son épouse tout au long de ce cheminement : rien ne se fait sans elle et beaucoup se fait par elle.

Que sont les institutions au lectorat et à l’acolytat ?

 En préparation au diaconat, le futur institué doit recevoir les ministères de lecteur et d’acolyte et les exercer pendant un temps suffisant pour se préparer à sa future fonction de la Parole et de l’Autel.

Le Lectorat et l’Acolytat ne sont pas des sacrements ; ils ne sont pas une « ordination » mais une « institution ».

Le lecteur est institué pour la fonction, qui lui est propre, de lire la parole de Dieu dans l’assemblée liturgique.

L’acolyte est institué pour servir de ministre au prêtre. Il lui revient donc de s’occuper du service de l’autel, d’aider le prêtre dans les fonctions liturgiques et principalement dans la célébration de la messe ; il lui appartient en outre de distribuer la sainte communion, en tant que ministre extraordinaire.