Visite Pastorale Mulhouse

Visite pastorale : Du 11 au 14 Janvier 2019, Mgr Luc Ravel était présent dans la zone pastorale de Mulhouse.

Vendredi 11 janvier, le matin

Mgr Ravel a commencé sa visite et la découverte de la réalité complexe de la Zone de Mulhouse, par une célébration eucharistique à l’Hôpital Émile Muller.

Là, il a rencontré l’équipe d’aumônerie du GHRMSA et leur responsable le diacre Richard Martz, les prêtres, les coopératrices de la pastorale qui ont une mission dans le domaine de la santé, ainsi que les bénévoles visiteurs de malades.

Un temps d’échange a permis à chacun de partager la richesse de sa mission et les défis à relever.

Parmi les interventions des coopératrices de la pastorale, voici l’une ou l’autre phrases glanées :

« Pour les plus fragiles, il est important de compter encore pour quelqu’un. Nous mettons au centre le sacrement du frère, sacrement de la rencontre »

« Tant que les personnes handicapées ne manquent pas à la communauté chrétienne, ce n’est pas vraiment une communauté chrétienne. »

« Il faut avoir le souci de faire des passerelles entre les différents services, être des veilleurs là où nous sommes. Le visage et les expressions ont une grande importance : il faut oser le sourire qui donne vie à la rencontre. »

Parmi les défis à relever, Richard Martz a pointé l’articulation entre le domicile et l’hôpital au niveau de la relation au patient, tout en soulignant le fait qu’à tout moment quelqu’un de l’aumônerie est joignable.

Il a rappelé combien l’aumônerie était perçue comme étant un service à part entière de l’hôpital, ce qui est le fruit d’une grande confiance entre les aumôniers et le personnel soignant.

Parmi les divers témoignages des aumôniers, on a pu entendre que « Faire une visite pour laquelle on n’a pas été demandé, c’est accepter de prendre le risque de ne pas être accueilli. Quand la rencontre est réussie, c’est source de grande joie. À l’hôpital, les masques tombent et les patients sont dans une quête spirituelle qui les amènent à se demander « je suis quoi ? Il y a un noyau dur à trouver qui fait de nous des frères. »

Dans sa réponse, Mgr Ravel a insisté sur la confiance à entretenir au sein de l’établissement.

Par rapport à la prise de risque, « il faut avoir le courage de frapper à des portes derrière lesquelles il peut y avoir toutes sortes de détresses. C’est cela qui fera signe, et cela bien au-delà des aumôneries. »

En écho à la fragmentation des hospitalisations, il encourage à trouver le moyen de fragmenter notre pastorale, en « privilégiant les processus plutôt que l’espace », en faisant des expériences, des micros-pastorales, en étant prêt à réessayer autre chose si cela ne fonctionne pas.

Mgr Ravel a ensuite visité le service des soins palliatifs avant de déjeuner avec le groupe interreligieux des aumôneries au self de l’hôpital et de prendre un café avec les visiteurs bénévoles.

 

Vendredi après-midi

Mgr Ravel s’est rendu à l’école élémentaire Jean Zay de Mulhouse, pour participer à une heure d’enseignement religieux.

Puis il a rejoint la Maison Diocésaine Teilhard de Chardin où l’attendaient les responsables politiques, pour un temps informel de discussion et de rencontre.

Il a ensuite rencontré les responsables de mouvements chrétiens, des élus et délégués au conseil de développement de la M2A.

Philippe Aubert, président du Conseil de développement, a rappelé la mission de cette instance : donner la parole aux citoyens afin de la structurer pour qu’elle soit audible tout en ayant le souci de l’attention aux plus petits.

Mgr Ravel a quant à lui rappelé combien il serait souhaitable que les religions puissent apporter leur contribution au débat public, et pas seulement lors des « affaires ».

Les délégués des mouvements ont pu exprimer leurs points d’attention par rapport aux évolutions économiques, aux dynamismes ressentis, aux initiatives locales et concrètes.

A noter qu’avec le projet KM0 sur le site de la Fonderie, avec la construction d’un centre d’apprentis, il y aura à terme 1500 jeunes présents. Quelle offre aurons-nous pour ces jeunes qui ont besoin de spiritualité ?

Nous écoutons Etienne Leroi, membre des EDC et directeur général de l’entreprise N.schlumberger

Vendredi soir

Lors de sa rencontre avec 50 jeunes de 18 à 30 ans, Mgr Ravel a pu les entendre s’exprimer très librement et franchement. Une de leurs attentes serait de pouvoir se retrouver pour des temps d’échange autour de la Parole de Dieu.

 

Samedi 12 janvier le matin

Découverte de certaines réalités de Solidarité

Mgr Ravel a débuté la matinée de visite par une halte au Magasin pour rien. Il a pu découvrir un lieu chaleureux, qui fonctionne en autogestion pour la mise en œuvre d’un système basé sur la gratuité.

Son principe : tout le monde peut apporter des objets, vêtements ou autre et peut aussi recevoir gratuitement.

Les bénévoles et les personnes accueillie ont pu partager à l’archevêque la qualité de l’accueil de ce lieu qui fonctionne à contre-courant des systèmes de consommation classiques, le fait que chacun soit reconnu, puisse s’y arrêter pour rencontrer d’autres personnes.

A noter le phénomène récent d’étudiants qui viennent également au Magasin pour rien.

Pause solidaire : tous les samedis matin, à la Maison Loewenfels, l’association Cent pour Un hébergement propose la Pause solidaire, un petit déjeuner offert et ouvert à tous ceux qui le souhaitent.

Mgr Ravel a ainsi pu échanger avec des demandeurs d’asile, des gens en précarité, des jeunes sans-papiers mais aussi les bénévoles de l’association qui se relayent chaque samedi matin pour le service et l’atelier enfants qui permet aux parents de se poser le temps d’un café.

Nous écoutons Yves Moulin, président de Cent pour Un :

Mgr Ravel s’est ensuite rendu sur le parvis de l’Église Saint-Etienne, pour rencontrer les bénévoles des maraudes de l’Ordre de Malte et de Saint-Vincent de Paul.

Puis il a pu partager un repas préparé par des personnes hébergées par Cent pour Un, un moment chaleureux aux couleurs du monde, avec le témoignage de plusieurs jeunes hébergés dont la situation est régularisée ou en attente de l’être, sur les difficultés qu’ils ont pu rencontrer, et leurs projets d’avenir.

 

Samedi après-midi

L’Assemblée de zone à l’église St François d’Assise a ouvert cet après-midi d’échanges. Y étaient invitées les personnes engagées en Église (EAP, CPCP, Conseil de Fabrique, mouvements et services).

Les Communautés de paroisses avaient été invitées en amont à formuler à travers une parole libre, des souhaits et propositions.

Une synthèse des 350 retours a été restituée autour des thèmes

  • Une Église ouverte au monde,
  • Une Église ouverte à tous,
  • Une Église fraternelle, joyeuse, contagieuse qui prend soin de ses membres,
  • Une Église qui puise à la Source,
  • Une Église heureuse de célébrer,
  • Une Église qui se donne les ministères dont elle a besoin.

synthèse assemblée de Zone

Mgr Ravel a réagi en soulignant la maturité dans réflexion, avec la conscience claire qu’il existe différents niveaux pour s’emparer des questions et réflexions.

  • La crise des abus sexuels, dont la vague n’est pas derrière nous, invite chacun à une nouvelle démarche d’humilité
  • Une forme de laïcité agressive fait que nous ne sommes pas invités dans les débats alors que nous pouvons faire entendre notre voix sur des questions de sagesse et sur l’Homme.
  • Concernant la jeunesse, il faut arriver à repérer quelle pourrait être leur porte d’entrée dans l’Église : intelligence de la foi, solidarité, fraternité, recherche de sens…
  • Par rapport aux Adap : les expériences des autres diocèses disent que ça ne marche pas et les personnes fidèles au rendez-vous dominical préfèrent faire des kms pour privilégier une eucharistie
  • Invitation à bien distinguer les lieux de discussion (travail ou discussion libre)
  • Cléricalisme : il est indispensable de mener une réflexion sur la complémentarité entre le sacerdoce universel des baptisés et le sacerdoce ministériel des prêtres, ce dernier ne pouvant pas être réfléchi indépendamment du sacerdoce commun.
  • Différence entre autoritarisme et autorité fédératrice nécessaire
  • Oser aller frapper aux portes, c’est une prise de risque nécessaire
  • Ne jamais absolutiser les moyens
  • Nécessité de trouver des processus d’accompagnement axés sur le temps et non sur l’espace

Ce temps d’échange a été suivi par la célébration Eucharistique ouverte à tous, cette messe étant la seule sur la Zone Pastorale ce soir-là.

En Soirée a eu lieu une rencontre avec les acteurs du dialogue inter-religieux et œcuménique.

 

Dimanche 13 janvier

Le matin, Mgr Ravel a pu rencontrer les accompagnateurs de jeunes adolescents (14/16 ans) dans leur diversité d’expérience autour des joies liées à cette mission particulière et des difficultés rencontrées. Avec l’idée directrice que ce que vivent ces ados les prépare à ce qu’ils voudront vivre plus tard lorsqu’ils seront dans la tranche des 18-30 ans.

Nous écoutons David Luttenauer, chef scout à Rixheim :

Wilco De Weijer est coopérateur de la pastorale pour la communauté de paroisses des Ponts :

Mgr Ravel a souligné le principe d’unité du Diocèse et a encouragé à raisonner en termes de complémentarité et à lutter contre les pensées exclusives.

Il a rappelé que la joie était un critère de discernement dans la mission et qu’on « ne fait pas tout même si on se donne à 100% »

Par rapport aux différents âges de la vie qui comportent une structuration différente, il faut savoir reconnaitre les différences pour mieux assurer une continuité, sachant qu’en tant qu’adulte, chacun est son premier champ expérimental.

Le contexte actuel est redoutable. Autrefois il n’existait pas d’intrusion extérieure dans les foyers familiaux (internet).

Pourquoi ne pas inventer des initiatives qui prennent en compte l’intégralité de la personne (modèle des anciens patronages) ?

Dimanche après-midi

Mgr Ravel était invité à une visite guidée du quartier DMC, également ouverte aux jeunes de la Profession de foi et confirmation et leurs parents. Un temps de découverte au cœur de la cité ouvrière, de la cité Manifeste et du passé industriel de la ville.

Puis il s’est rendu à Notre-Dame d’Oelenberg pour des Vêpres solennelles où il a rejoint les fidèles, les religieux, religieuses et prêtres de la Zone Pastorale.

 

Lundi 14 janvier

il a rencontré les coopérateurs de la pastorale, autour d’une réflexion comportant 3 défis liés à leur ministère laïc : la présence au monde, la vie de la communauté chrétienne et l’organisation ecclésiale.

Réaction de Mgr Ravel par rapport à la présence au monde :

  • Il faut arriver à paisiblement enregistrer le fait que nous ne sommes plus en chrétienté, tout en travaillant sur la surface de contact avec les médias, parce qu’il y a une pertinence des religions dans le débat public.
  • Travailler sur les thèmes de solidarité conjointement avec la société civile est indispensable
  • La question de l’équilibre personnel pas simple à trouver rappelle que nous sommes dans une société qui est abîmée au niveau du temps.

Vie de la communauté : Importance d’une vraie initiation chrétienne, avec des étapes à respecter. On ne peut pas commencer par l’eucharistie. Mettre en place un processus pour réapprendre ce qu’est une initiation chrétienne.

Organisation ecclésiale :

  • Mgr Ravel a invité à reprendre la question des ministères, rappelant que tout baptisé est en mission. Les laïcs peuvent se voir confier des ministères mais ne pourront jamais se voir confier le ministère de la charge pastorale.
  • Le ministère laïc nous met dans la pointe d’un triangle entre bénévoles et prêtre
  • Ce travail, même s’il est salarié doit toujours nous mettre dans la logique de la « gratuité », comme témoins de la grâce de Dieu.
  • L’attitude qui consiste à prendre soin de celui avec qui nous collaborons est une attitude fondamentale.
  • Ne pas croire que l’on peut tout faire : il y a une nécessaire priorisation à effectuer.
  • L’importance de la formation personnelle, pour renouveler sa pensée.

La visite pastorale de Mgr Ravel s’est clôturée avec la célébration de l’eucharistie et un temps d’échange avec les prêtres.

En conclusions, nous écoutons Dominique Fuchs, animatrice de la Zone de Mulhouse :

 

Photos de la Visite Pastorale

Visite Pastorale de Mulhouse