Les « Religions 4.0 » mises à l’honneur

ASSISES_INTERRELIGIEUSES_2019_11_13

Les « Religions 4.0 mises à l’honneur lors des 6ème Assises interreligieuses

Les religions 4.0 mises à l’honneur ce mercredi 13 novembre lors des 6èmes assises interreligieuses organisées par la région Grand Est.

Le développement vertigineux des outils numériques dans notre société modifie notre rapport à la foi ou à la spiritualité.

L’essentiel n’est pas de refuser ces avancées technologiques puisqu’elles existent mais de bien les utiliser pour transmettre un message spirituel.

Comme dans tout progrès, le meilleur et le pire se côtoient et les différentes religions ont une grande responsabilité vis-à-vis de leurs fidèles.

Animés par David Douyère, professeur en sciences de l’information à l’université de Tours, les représentants des différents cultes se sont exprimés à tour de rôle pour affirmer que le numérique était globalement un formidable atout pour évangéliser ou témoigner.

Monseigneur Luc Ravel, archevêque de Strasbourg et le Grand Rabbin de Strasbourg, Harold Weil, ont participé à ces assises ainsi que :

  • Catherine Zuber, Présidente de la Commission Engagement et Citoyenneté de la Région grand Est
  • et Odile Barreault, Conseillère régionale,

toutes deux co-animatrices du Comité interreligieux auprès de la Région Grand Est, ont ouvert les 6ème Assises interreligieuses sur le thème :

« Les religions à l’heure numérique »,

réunissant les différentes familles religieuses et spirituelles, mercredi 13 novembre 2019 au Siège de la Région, à Strasbourg.

« Aujourd’hui, dans un contexte trop souvent marqué par des actes antisémites inacceptables, il est important pour nous, élus régionaux, de faciliter le dialogue au sein des différentes religions pour une meilleure cohésion, plus de tolérance et de respect. », souligne Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Ces Assises ouvertes au grand public ont réuni des représentants des différents cultes :

  • Monseigneur Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg,
  • Harold Weil, Grand Rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin,
  • Christian Albecker, Président de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine,
  • Saliou Faye, imam à Strasbourg, représentant la communauté musulmane,
  • Olivier Wang-Genh, Président de la communauté bouddhiste d’Alsace,
  • Luxmee Quirin, Présidente de l’association culturelle des Hindous de Strasbourg Bakhti Mandir,
  • Père Daniel Escleine, représentant l’église orthodoxe russe,
  • Hervé Milewski, représentant la Foi Baha’ïe.

Par sa spécificité liée au maintien du Concordat en Alsace et en Moselle, la Région attache au dialogue interreligieux une importance toute particulière, civique, sociale et humaniste, en écho à une laïcité comprise comme un lien public ouvert et positif.

Ainsi, depuis plus de 15 ans, le Comité interreligieux vise à promouvoir une meilleure compréhension de l’autre, de ses croyances et de sa culture. Instance d’information, de formation et de veille unique en France, il contribue à la promotion d’initiatives et d’actions en faveur du dialogue interreligieux et interculturel.