Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Présentation:

Histoire :

C’est en réponse à l’appel du Pape Jean-Paul II que se mirent en place des Conseils de la solidarité au niveau de chaque pays, et diocèse.

Les évêques de France ont rédigé trois textes fondateurs de la solidarité :

  •  Le texte « La Solidarité, une urgence » en 1987.
  • La Charte de la Solidarité elle-même en 1988.
  • Les orientations du Conseil de la Solidarité en 1989.
La Charte nationale nous précise les trois domaines de la solidarité :
  1. Le partage du bien de la foi au Christ. La solidarité ne saurait l’exclure. Le texte précise que ce souci est porté en priorité par les services de coopération missionnaire, mais que c’est à la charge de tous. Cela, d’ailleurs, peut aller jusqu’à marquer certains choix de solidarité, comme l’aide aux Églises pauvres pour des projets d’annonce explicite ou de formation d’agents pastoraux.
  2. Le deuxième domaine nous est familier : celui du pain, c’est-à-dire celui de la dimension économique de la solidarité, celui du développement des peuples.
  3. Enfin, celui de la culture qui attire l’attention tant sur l’accès à un certain niveau de culture (l’alphabétisation, l’école, l’université), qu’au respect des différentes cultures, sans que l’une ne veuille faire disparaître les autres. Et l’on pense bien sûr à ce défi majeur du soutien à l’expression culturelle des peuples marginalisés ou même en voie de disparition

En octobre 2019, le conseil diocésain pour la solidarité devient assemblée diocésaine pour la solidarité.

Carte d’identité ADS 2022