Comme être social, l´homme a besoin de signes et de symboles pour communiquer avec autrui, par le langage, par des gestes, par des actions. Il en est de même pour sa relation à Dieu.

Ainsi les sacrements sont des signes visibles du don gratuit de Dieu (la grâce), qui permettent aux hommes de prendre conscience de la présence de Dieu au milieu d´eux. Ce sont des actes d’alliance qui unissent au Christ par l’action de l’Esprit Saint, relient les hommes à Dieu et à leurs frères par le plus intime d’eux-mêmes et incorporent dans l’Eglise.

Tout sacrement comporte trois dimensions :

  • un signe, ce que l´on voit;
  • une parole, ce que l´on entend;
  • un symbole, ce que le signe et la parole expriment.

 

En marquant les moments les plus décisifs de la vie humaine, les sept sacrements manifestent que c’est toute notre existence, dans ses différentes étapes, qui est appelée à être vécue avec le Christ :

• Les trois sacrements de l’initiation chrétienne :

Baptême, Eucharistie et Confirmation sont trois étapes qui permettent d’entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité et de grandir dans la foi.

• Les sacrements de guérison :

Réconciliation et Onction des malades ouvrent un chemin d’espérance.

• Les sacrements de l’engagement :

L’Ordre et le Mariage consacrent des cheminements de vie baptismale.

 

Les sacrements sont une force qui permet d’aimer et de « porter du fruit » dans tous nos lieux de vie. Ils communiquent la vie divine, réalisant notre vocation de fils du Père, frères en Jésus Christ, animés du souffle du même Esprit !

(extrait du site de la conférence des évêques de France)

Baptême
Faites-la(le) entrer dans le cœur de Dieu

Le Baptême est le sacrement de la foi en Dieu- Mystère d’un seul Dieu en trois personnes indivisibles.
La foi nécessaire pour le Baptême n’est pas une foi mûre et parfaite, mais un début appelé à se développer dans l’Eglise. La foi grandit encore après le Baptême. C’est pourquoi chaque année l’Église célèbre, dans la Vigile Pascale, le renouvellement de la « Profession de Foi » du Baptême.

Baptême des bébés :

Vous désirez faire baptiser votre enfant : prenez contact le plus tôt possible avec le curé de la paroisse ou la coopératrice pastorale.

 

Baptême d’enfants d’âge scolaire :

Une démarche particulière est proposée aux enfants scolarisés. La préparation se déroule en plusieurs étapes. Les dates seront prises avec la famille.

 

Baptême d’adulte (catéchuménat) :

A toute personne souhaitant devenir chrétienne, nous proposons une démarche personnalisée avec des rencontres et des étapes, jusqu’à la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, confirmation et eucharistie. S’agissant d’une démarche de longue haleine, destinée à se familiariser avec les diverses dimensions de la foi chrétienne, il convient de compter au moins une année de préparation, voire davantage. Merci de prendre contact avec le secrétariat de la communauté de paroisses pour toute demande de baptême d’adulte.

 

Vous trouverez plus d’informations sur le Baptême sur le site de l’Eglise Catholique de France : https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-sacrements/le-bapteme/

Face à la gravité du péché, Dieu répond par la plénitude du pardon
MISERICORDIAE VULTUS (3)

 

Ce sacrement est le signe de l’amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l’amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

 

 

Vous voulez vivre une démarche de réconciliation et de pardon :
• Confessions individuelles, à un moment à convenir avec un prêtre.
• Célébrations communautaires, à l’approche de la fête de Noël et de la fête de Pâques. Les dates sont annoncées dans le bulletin et dans l’agenda du site.

L’Eucharistie est la source et le sommet de toute la vie chrétienne

(Vatican II Constitution sur l’Eglise n° 11)

 

L’Eucharistie est le troisième sacrement de l’Initiation Chrétienne. Le mot « Eucharistie » signifie « action de grâces ». C’est le peuple qui rend grâce au Père, par son Fils, dans l’Esprit pour le don qu’il nous fait de sa Vie.

 

Au cours de leur 9ème année, généralement en CE2, les enfants commencent la préparation à leur Première des Communions qui se fait sur deux années scolaires.
La catéchèse se déroule en petit groupe sur l’ensemble de la communauté de paroisses.

 

Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu

Qu’est-ce que la confirmation ?

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque indélébile. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu’une seule fois. Dans l’Eglise catholique, on le reçoit après l’âge de raison. C’est l’évêque qui, de manière ordinaire, célèbre ce sacrement : il manifeste ainsi le lien avec le don de l’Esprit aux apôtres au jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de toute l’Église. C’est lui qui réalise l’imposition des mains.

 

Qui peut recevoir ce sacrement ?

Être baptisé

Il faut être baptisé pour recevoir le sacrement de la confirmation, car tous les sacrements viennent déployer et soutenir la grâce initiale du baptême pour nous permettre d’être toujours davantage enfant de Dieu.

Faire la demande librement

Recevoir un sacrement, c’est toujours désirer que Dieu nous rejoigne pour nous aider dans notre vie. Ce désir dit notre liberté. Et Dieu attend toujours patiemment la naissance de ce désir. Si la demande n’est pas mûre, si on ne se sent pas libre, on peut toujours différer la confirmation. On ne peut forcer personne doué de raison à recevoir le sacrement de la confirmation. Ainsi, des parents, des amis, si bien intentionnés soient-ils, ne peuvent forcer à recevoir la confirmation.

Pour les adultes qui se préparent au baptême

Pour reprendre ce que vivaient les premiers chrétiens, les adultes qui sont baptisés reçoivent le sacrement de la confirmation et celui de l’eucharistie dans la même célébration que leur baptême, généralement à la faveur de la Vigile pascale. Ainsi, les adultes reçoivent les trois sacrements de l’initiation chrétienne de manière cohérente.

Pour les jeunes et les adultes baptisés pendant l’enfance

Ceux qui ont été baptisés pendant la petite enfance reçoivent la confirmation lors d’une célébration propre. En France, la confirmation est habituellement donnée à partir de l’âge de l’adolescence, c’est-à-dire entre 12 et 18 ans (ou plus tôt si l’évêque en décide autrement). Pour les jeunes, l’âge de la confirmation est fixé par l’évêque ou les responsables pastoraux.
Il importe de rappeler que la confirmation est un sacrement vers lequel tout baptisé doit tendre, quel que soit son âge, s’il ne l’a pas encore reçu. Elle n’est pas réservée à une élite ou aux plus forts, aux plus engagés, aux plus saints ou aux plus intelligents !

La confirmation, un sacrement aussi pour les adultes

Les adultes, baptisés enfants et qui n’ont pas été confirmés, sont aussi invités à recevoir le sacrement de la confirmation quel que soit leur âge. Car ce sacrement n’est pas destiné qu’aux jeunes ; il est nécessaire pour être pleinement chrétien. Ce peut être à l’occasion d’une étape de conversion ou de redécouverte de la foi ; ce peut être aussi à l’occasion de la préparation au mariage, ou d’une préparation au baptême d’un de ses enfants…

Source : La Conférence des évêques de France. https://eglise.catholique.fr

Mariage
Concrétisez votre engagement devant l’Autel

Le mariage est l’alliance entre un homme et une femme unis par un même amour. Dans cette alliance se révèle le plus pleinement l’histoire des alliances entre Dieu et l’humanité scellée dans l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Le sacrement de mariage sanctifie l’union d’un homme et d’une femme et situe l’amour des époux au cœur de l’amour de Dieu pour l’humanité.

C’est un engagement pris devant Dieu. La dignité de cet engagement s’articule sur les quatre piliers que scelle l’échange des consentements : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité. Chacun des fiancés doit être pleinement libre au moment de son engagement. Les conjoints se promettent fidélité, et cette promesse est source de confiance réciproque.

 

 

L’Église sera heureuse d’accueillir votre projet et de vous permettre de célébrer le sacrement de Mariage, après votre engagement civil à la mairie.
Prenez contact au moins 6 mois avant la période souhaitée avec le curé de la paroisse. La préparation est organisée en une session comportant, outre les rencontres avec le prêtre qui célèbrera le mariage, des rencontres avec d’autres couples de fiancés et des couples animateurs.

Venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau et je vous soulagerai.
Mt 11, 28

 

 

Vous êtes malade, ou une personne de votre entourage est souffrante, vous ne pouvez pas sortir de chez vous, vous désirez une visite ou recevoir la communion…

Alors n’hésitez pas à nous faire signe. Une personne  de l’équipe SEM viendra vous rendre visite. Lien vers le Service évangélique des Malades.

Onction ou sacrement des malades
Le sacrement est l’aide et le réconfort proposés à ceux et celles qui sont atteints par la maladie ou sensiblement diminués par l’âge. Il n’est pas le sacrement des mourants. Vous pouvez le recevoir individuellement en prenant rendez-vous

Vous devez être hospitalisé(e) :
Une aumônerie existe dans la plupart des hôpitaux et cliniques. Faites-vous connaître dès l’admission pour recevoir la communion ou la visite d’un membre de l’aumônerie.

Funérailles
Rendez-lui un dernier hommage

 

Un de vos proches vient de décéder et vous souhaitez célébrer ses funérailles dans une des paroisses de la Communauté, il vous suffit de prendre contact, soit directement, soit par l’intermédiaire de l’entreprise des pompes funèbres, avec le prêtre de la Communauté de paroisses.