Le chemin de Croix

Dans nos églises catholiques de la Communauté de paroisses nous trouvons de très beaux chemins de Croix.

Ils ont été remplacés par les Dix panneaux de l’Histoire du Salut dans la tradition luthérienne que l’on retrouve à Ittenheim.

Dans la tradition catholique, le chemin de croix est un acte dévotionnel privé ou communautaire.

Tout en commémorant la Passion du Christ en évoquant quatorze moments particuliers de celle-ci (certains issus de la tradition et non rapportés dans les écrits bibliques), le fidèle souhaite recevoir la grâce de communier intensément aux souffrances du Christ, Sauveur des hommes.

Ces cérémonies sont fréquentes pendant le carême, et surtout le Vendredi-Saint.

  1. Jésus est condamné à être crucifié ;
  2. Jésus est chargé de sa croix ;
  3. Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix ;
  4. Jésus rencontre sa mère ;
  5. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix ;
  6. Sainte Véronique essuie le visage de Jésus ;
  7. Jésus tombe pour la deuxième fois ;
  8. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent ;
  9. Jésus tombe pour la troisième fois ;
  10. Jésus est dépouillé de ses vêtements et abreuvé de fiel ;
  11. Jésus est cloué sur la croix ;
  12. Jésus meurt sur la croix ;
  13. Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère ;
  14. Le corps de Jésus est mis au tombeau

Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui effectue avec foi cet exercice du chemin de croix.

Pour ce faire, outre les conditions habituelles, il faut que le fidèle se déplace entre les quatorze stations légitimement érigées, et devant chaque, médite sur la Passion et la mort du Christ.

Il n’y a pas de requêtes particulières quant à la durée de la méditation, ni la nécessité d’utiliser des prières spécifiques, mais l’usage commun est la lecture d’un passage correspondant de la Bible, et de quelques prières adaptées.

Ceux qui sont empêchés par des motifs légitimes peuvent gagner l’indulgence en méditant un certain temps sur la Passion et la mort du Christ.