Célébration œcuménique

Samedi 21 janvier à 18h, à l’église catholique de Mittelbergheim, les chrétiens de Barr, Andlau, Dambach-la-Ville et environs étaient invités à se rassembler pour une célébration œcuménique dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

La petite église de Mittelbergheim s’est vite remplie autour des pasteurs Anne-Sophie Hahn et Pascal Hetzel, et des prêtres Miroslaw Klos, appelé Mirek, et Jacques Noirot, pour un temps de prière et de chant.

Une célébration animée par le groupe de louange, une dizaine de musiciens et chanteurs entraînant l’assemblée dans un élan de joie et d’harmonie.

Une assemblée couvrant chaque génération, des plus jeunes aux plus âgés, réunissant plusieurs confessions et unissant leurs voix vers Dieu pour plus de justice et de bien sur la terre.

Le thème de cette année a été choisi par les chrétiens du Minnesota (États-Unis) :

Mais, des paroles fortes lorsque remises dans leur contexte, poursuivait la pasteure, une exhortation à stopper toute hypocrisie, à chasser le mal, à tendre vers le bien, à produire toujours plus de justice, à défendre la veuve et l’orphelin, à suivre le Seigneur sur un chemin de paix, d’écoute mutuelle et d’entraide. A l’échelle mondiale, la tâche paraît insurmontable, vouée à l’échec. Mais à l’échelle de sa famille, de sa ville ou de son village, il y a déjà tant à faire ! Et chaque action, si infime soit-elle, est un pas supplémentaire vers plus de justice et de paix. Additionnée les unes aux autres, elles peuvent conduire à l’amélioration notable de la vie de chacun et de tous.

En début de célébration, deux charmantes fillettes, Victoria et Diane, avaient distribué à chaque personne un petit caillou. La pasteure, poursuivant sa prédication, a alors invité chaque personne de l’assemblée à se saisir de ce caillou, à le serrer dans sa main en pensant à une action de justice, d’accueil, de défense d’un être opprimé ou rejeté, que l’on aurait mené au cours de sa vie. Puis, chacun a été invité à penser à une action supplémentaire qu’il pourrait s’engager à mener.

En fin de célébration, chacun a été conduit à venir déposer sa pierre devant une superbe composition, au pied de l’autel, composition montrant le chemin de la vie : une fontaine d’où jaillit l’eau, source de toute vie, un lit de mousse et des pierres, symboles de la terre qui nous permet de vivre et de grandir, un soleil apportant la lumière indispensable à la croissance. Des pierres admirablement peintes et décorées par les enfants lors d’un précédent atelier sur le thème de cette semaine œcuménique.

En échange de cette pierre donnée, symbole de notre engagement personnel et collectif à tendre vers le bien, chacun a reçu un porte-clés, réalisé également par les enfants avec des perles. Un porte-clés qui, au fond d’une poche, lorsque nos doigts viendront caresser ses petites perles, permettra de repenser à cette célébration et aux engagements pris, et pourquoi pas incitera à la prière comme un chapelet.

La célébration s’est achevée sur un moment convivial autour du verre de l’amitié dans la salle de la mairie.

Quelques photos de la célébration