Dimanche 4 avril – Dimanche de Pâques

40 jours de gratitude

“Les paroles agréables sont un rayon de miel, douces pour l’âme et salutaires pour le corps”. Proverbes 16, 24

Un chemin de gratitude proposé par le sanctuaire du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial :

Annoncer la gratitude


« Notre cœur n’était-il pas tout brûlant tandis qu’il nous parlait en chemin » (Lc 24,32)

Le témoignage de Jésus auprès des deux disciples d’Emmaüs (Lc 24,12-35) qui ont perdu leur espérance devient transmission d’un feu intérieur qui leur redonne joie.
Depuis quarante jours, nous nous exerçons à vivre la gratitude. Il est temps de partager ce que nous avons expérimenté : comment la gratitude peut être contagieuse et redonner joie, espérance à ceux qui nous entourent.

Ce petit témoignage peut changer notre art de vivre et être dupliqué de bien des manières. A nous de les inventer !

 » Un jour en sortant du travail, je me retrouve à devoir faire le plein d’essence en catastrophe, ne m’étant pas aperçu du trop faible niveau dans le réservoir pour rentrer chez moi. Arrivé à la station essence, je cherche ma carte de crédit, mais rien ! J’aborde une dame et lui demande si elle veut bien faire mon plein, que je lui paie d’avance en billet en lui laissant un bénéfice pour la dédommager et au fond de moi pour m’assurer qu’elle accepte l’affaire. Elle accepte, met sa carte et me dit de faire le plein pour 20 euros (la somme du billet) pas moins, et elle ajoute… et pas plus ! Je la remercie. Tout étonné, je la vois partir sans vérifier si je prends la bonne quantité.
En un instant je réalise trois évidences : on n’achète pas la bonté, elle est un choix personnel de sa part. Deuxièmement je n’aurai pas eu cette liberté (parce que plein de mauvaise foi j’aurais prétexté attendre le ticket pour faire mes comptes et vérifier la quantité). Enfin je réalise qu’elle m’a donné une belle leçon de charité !
Je me retrouve à jubiler et sourire de gratitude en repartant. Heureux d’éviter de rentrer à pied, édifié par ce geste gratuit d’assistance et mis devant tout le chemin qu’il me reste à faire pour changer mon regard et mon cœur ! «  Jean

La gratitude suscite en moi des comportements altruistes et bienveillants qui, à leur tour, pourront susciter de tels comportements chez les autres, et par contagion, change le monde.