Année 2021 – Une année dédiée à saint Joseph

Les dons des indulgences en l’année saint Joseph

Pour marquer le 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme le Patron de l’Église catholique par le pape Pie IX, le 8 décembre 1870, le pape François a décrété une année pour célébrer saint Joseph, époux de Marie, père adoptif de Jésus. Après une année 2020 marquée par les difficultés liées à la pandémie, le Pape François veut nous donner une occasion de redécouvrir la figure du père nourricier de Jésus, de méditer sur sa vie et de l’imiter.

Le Pape a voulu aussi que cette année dédiée à saint Joseph soit une année de grâce pour nous. Ainsi, il accorde l’indulgence plénière à tous les chrétiens qui veulent vivre cette année. Avant d’expliquer en quoi consiste cette indulgence plénière en cette année, il serait judicieux de préciser d’abord ce qu’est une indulgence.

C’est quoi une indulgence ?

Quand nous recevons le pardon de Dieu dans le Sacrement de réconciliation, au moment de l’absolution, tous nos péchés sont pardonnés par le Christ qui agit dans le ministère du prêtre. Mais nos péchés entraînent toujours en nous un attachement désordonné, qui découle des actes commis et qui a besoin d’être purifié pour que nous soyons pleinement ouverts à Dieu et à sa grâce, et que Dieu puisse nous faire vivre complètement de cet état nouveau donné par le sacrement. C’est cette purification que nous donne l’indulgence plénière, afin que nous soyons pleinement renouvelés.

Pour comprendre ce qu’est l’indulgence, Mgr Perrier, évêque émérite de Lourdes, lors du Jubilé de l’an 2000, avait pris la comparaison avec un incendie. L’incendie détruit le bâtiment ; il faut éteindre le feu, cause de cette destruction. C’est le sacrement du pardon. Mais l’incendie laisse d’autres traces. Après le passage du feu, il faut nettoyer le site inondé, il faut réparer les dégâts, racheter ce qui a été perdu ou endommagé, etc. Telles sont les peines temporelles et l’indulgence qui les efface. Le don de l’indulgence est accordé par le pape lors d’occasions spéciales : année sainte, jubilé, des rassemblements (journées mondiales de la jeunesse, des malades ; rencontre des familles, etc.)

Comment recevoir une indulgence ?

Pour recevoir cette grâce de la rémission de la peine due à nos péchés, l’Église nous demande de recevoir le sacrement de réconciliation, de recevoir le sacrement de l’Eucharistie et de prier aux intentions du Pape. D’autres démarches peuvent y être ajoutées, comme cette année.

Et pendant cette année saint Joseph, que pouvons-nous faire ?

Aux démarches habituelles pour la réception de toute indulgence, (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Pape), en cette occasion de l’année saint Joseph :

– L’indulgence plénière est accordée à ceux qui méditeront pendant au moins 30 minutes le Notre Père, ou qui participeront à une retraite spirituelle d’au moins un jour comprenant une méditation sur Saint Joseph.

– L’indulgence peut également être obtenue par ceux qui, à l’exemple de saint Joseph, accompliront une œuvre de miséricorde spirituelle ou corporelle.

– La récitation du Saint Rosaire dans les familles et chez les fiancés est une autre façon d’obtenir des indulgences, afin que « toutes les familles chrétiennes soient stimulées à recréer la même atmosphère de communion intime, d’amour et de prière qui régnait dans la Sainte Famille ».

– Tous ceux qui confient leur activité quotidienne à la protection de saint Joseph, et tous les fidèles qui invoquent l’intercession de saint Joseph pour que ceux qui cherchent du travail puissent trouver un travail digne peuvent également obtenir l’indulgence plénière.

– L’indulgence plénière est également accordée aux fidèles qui réciteront la Litanie à saint Joseph, ou toute autre prière à saint Joseph propre aux autres traditions liturgiques, pour l’Église persécutée ad intra et ad extra, et pour le soulagement de tous les chrétiens souffrant de toutes formes de persécution.

En outre, l’indulgence plénière peut être obtenue par la récitation de toute prière ou acte de piété légitimement approuvé en l’honneur de Saint Joseph, par exemple, « Ô bienheureux Joseph, nous recourons à vous dans notre tribulation » surtout le « 19 mars, le 1er mai, fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, le 19 de chaque mois et chaque mercredi, jour dédié à la mémoire du saint selon la tradition latine ».

Par ailleurs, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle de la Covid-19, le don d’indulgence plénière est également accordé aux malades, aux personnes âgées, aux mourants et à tous ceux qui, pour des raisons légitimes, ne peuvent pas quitter leur domicile. Eux aussi peuvent obtenir l’indulgence plénière s’ils sont détachés de tout péché et ont l’intention de remplir, dès que possible, les trois conditions habituelles et de réciter un acte de piété en l’honneur de saint Joseph, en offrant à Dieu les douleurs et les épreuves de leur vie.

Père Bernardin