Dimanche 22 novembre – Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers – Sainte Cécile

Liturgie du jour

PREMIÈRE LECTURE « Toi, mon troupeau, voici que je vais juger entre brebis et brebis » (Ez 34, 11-12.15-17)

PSAUME   22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6

DEUXIÈME LECTURE  « Il remettra le pouvoir royal à Dieu le Père, et ainsi, Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 20-26.28)

ÉVANGILE   « Il siégera sur son trône de gloire et séparera les hommes les uns des autres » (Mt 25, 31-46)

Les textes du jour

___________________________________________________________________________

Prières universelles proposées par Sabine

  • « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. »

Béni sois-tu, Seigneur Jésus, notre Dieu, pour ta parole proclamée sur toute la terre.
Pour que tous les baptisés se sentent concernés par la mission de l’Eglise et y participent.
Seigneur Jésus, nous te prions.

  • « Et, quand tout sera mis sous le pouvoir du fils, lui-même se mettra alors sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera tout en tous. »

Béni sois-tu, Roi de gloire, pour l’exemple de ton amour.
Pour que ceux qui ont des responsabilités politiques et économiques, en cette période troublée, soient attentifs aux besoins humains, existentiels et spirituels de tous.
Roi de gloire, nous te prions.

  • «Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger… J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli… J’étais malade, et vous m’avez visité… »

Béni sois-tu, Bon Berger, pour ta miséricorde, pour ta bonté.
Pour que les malades, les blessés, les éprouvés, les isolés, les déplacés, en cette période de pandémie, se sentent réconfortés.
Bon Berger, nous te prions.

  • «Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer ».

Béni sois-tu, Bon Berger,  pour ta houlette qui nous guide et nous rassure.
Nous te confions les choristes, organistes et chefs de chœur, qui en ce jour de la Sainte Cécile, ne peuvent se rassembler et chanter ce magnifique psaume et te louer en communauté,  aide-les à garder confiance et unité, afin de pouvoir reprendre leur service d’animation en temps permis.
Bon Berger, nous te prions.

  • «Quand le fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siègera sur son trône de gloire.»

Béni sois-tu, Roi de l’univers,  pour toute ta création et la grandeur de l’univers.
Nous te confions notre communauté de paroisses, fais de nous des « justes » qui vont à la rencontre des frères les plus petits…
Seigneur, nous te prions.

__________________________________________________________

Nos chorales accompagnent nos célébrations tout au long de l’année liturgique,
faisant écho à nos prières, les portant loin, les élevant plus haut vers Toi Seigneur.

Nos chorales, chœurs vivants de nos rencontres,
chantant la joie, apaisant la peine, appelant le pardon, clamant la louange.

Nos chorales, reflets de nos communautés,
quand la diversité des timbres, des intensités, des hauteurs ou des tessitures des voix
s’harmonisent et s’accordent en un vibrant équilibre.

Nos chorales, à l’image de nos vies,
qu’elles chantent à l’unisson ou en polyphonie,
en un accord parfait rassemblant dans l’harmonie.

Nos chorales, au service de l’Eglise,
soutenant la prière, aidant au recueillement.

Nos chorales, comme un peuple en mouvement,
avançant avec confiance sous la houlette des chefs de chœur,
au rythme des notes jouées par nos organistes et autres musiciens,
chacun au service de l’unité,
chacun s’effaçant pour mieux se fondre dans un seul chœur mélodieux.

Merci à nos chorales pour leur engagement à faire vibrer nos églises, à rendre notre Église plus vivante.
Que cette pause imposée et ce silence obligé renforcent l’ardeur de ces belles voix à louer les grâces du Seigneur !
Que nos églises puissent très prochainement de nouveau résonner des voix de nos choristes et des notes jouées par nos organistes !

Catherine

_______________________________________________________________________________

PSAUME  22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6

R/ Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer. (cf. Ps 22, 1)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.