Donna in musica

à Mulhouse

Dans le cadre de sa saison de musique ancienne, Sainte Marie – Eglise Centre Ville est heureuse de vous inviter à son prochain concert:

Dimanche 9 décembre 2018 – 17h00

DONNA IN MUSICA
Femmes compositrices des XVIIe et XVIIIe siècles

par l’Ensemble CALISTO

  • Maria Krasnikova, soprano
  • Kaj Hamelin, viole de gambe
  • Takahiro Sasaki,  orgue
  • Pauline Laurier, violon
  • Alexis Chenn, violon

    Renseignements : ste.marie.ecv@gmail.com • 03 89 46 42 84

    avec le soutien de la Ville de Mulhouse

    Eglise Sainte Marie, rue des Franciscains – Mulhouse
    (Parking central / parking Maréchaux conseillés)

    Entrée libre – plateau

     Présentation du programme

    «Donna in Musica » trace un chemin au cœur de la musique composée par les femmes des 17e et 18e siècles. Ce programme dresse un portrait de ce que pouvait être une musique féminine de l’époque : entre sacré et profane, gravité et préciosité. Ce répertoire encore peu valorisé mérite notre intérêt, d’abord pour la qualité de la musique elle-même, mais aussi pour éclairer et questionner la place de la femme dans la création artistique.

    Au 17ème siècle, la femme n’avait que peu de choix possibles :

  • Elle pouvait être une religieuse, elle pouvait se marier honorablement et elle pouvait devenir une courtisane. Sauf rare exceptions (comme nous montre le cas de Jacquet de la Guerre et des dames de Ferrare) la femme mariée ne pratiquait pas la musique de manière professionnelle ou très approfondie. En revanche au couvent, la pratique musicale était hors du commun, ce que nous confirme la quantité des nonnes-compositrices dont Badalla, Leonarda et Meda sont de parfaits exemples. Et enfin, la courtisane représente l’autre monde du Haut Baroque italien où pouvaient se produire, évoluer les femmes musiciennes de métier. Indépendante, elle assurait par ses charmes et son esprit sa propre subsistance et était l’artisane de sa destinée (Barbara Strozzi)

    Dans « Donna in musica », l’ensemble des pièces apparemment hétérogènes forme une clé de compréhension de ce que pouvait aussi être la place de la femme dans le paysage musical et culturel plus généralement aux 17e et 18e siècles. De la nonne italienne jusqu’à la compositrice de cour qu’est Jacquet de la Guerre, il y a tout un monde. Le programme n’entend pas restituer une essence artistique féminine, mais avant tout mettre en avant des pièces aux affects si riches, mais longtemps délaissées. Ainsi, en proposant un large tableau, nous proposons au spectateur de s’intéresser lui-même à la création féminine, et de considérer celle-ci égale à celle beaucoup plus valorisée des hommes.

    On trouvera dans ce programme : la suavité et la fraîcheur avec des sonates et des motets des nonnes compositrices italiennes – Rosa Badalla, Isabella Leonarda, Bianca Meda; la puissance de la parole et la profondeur tragique avec une cantate de la courtisane Barbara Strozzi; l’élégance et la grâce avec une sonate en trio d’une claveciniste et compositrice admise à la cours de Louis XIV – Elisabeth Jacquet de la Guerre

    Programme

    Isabella LEONARDA (1620-1704)
    Sonate n°5 pour deux violons

    Rosa Giacinta BADALLA (1660-1710)
    Motet “Non plangete”

    Elisabeth JACQUET DE LA GUERRE (1665-1729)
    Sonate en trio n° 2

    Maria Antonia WALPURGIS (1724 – 1780)
    air de Tomiri, extrait de l’opéra “Talestri”

    Barbara STROZZI (1619-1677)
    Cantate “Che si puo fare”

    Bianca MEDA (c.1665-c.1700)
    Motet “Cari musici”

    Présentation de l’ensemble Calisto

L’Ensemble Calisto est une formation instrumentale et vocale spécialisée dans le répertoire baroque et renaissance. Créé en 2013 par Maria Krasnikova, l’Ensemble est le fruit de la rencontre entre de jeunes artistes passionnés. C’est avant tout un ensemble international qui vise à établir un dialogue riche et varié entre des musiciens venus des quatre coins du monde. Spécialisés dans les musiques rares et peu connues, les musiciens de l’Ensemble mènent un travail de recherche permanent et la synthèse des connaissances permet d’offrir au publique une interprétation originale, singulière et historiquement informée.