Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

8ème Forum Humanité sans limite

Le 8e forum Humanité sans limite s’est tenu ce samedi 2 avril à la Maison de la citoyenneté de Kingersheim.

Forum Humanité sans limite à Kingersheim : le français pour mieux s’intégrer ?

Et si la clé d’une intégration réussie, c’était l’apprentissage du français dès son arrivée sur le territoire ? Cette hypothèse était le thème du 8e forum Humanité sans limite, organisé ce samedi 2 avril à la Maison de la citoyenneté de Kingersheim.

Base et Zaira, 21 ans et 16 ans, ont appris le français en arrivant à Mulhouse, quand elles avaient 11 et 8 ans.

La huitième édition du forum Humanité sans limite, organisé par le collectif haut-rhinois Urgence welcome, s’est tenue ce samedi 2 avril à la Maison de la citoyenneté de Kingersheim. Le thème de cette année ? L’apprentissage du français comme facteur d’intégration.

Jusqu’ici, « les divers gouvernements n’ont pas beaucoup investi dans les moyens d’apprentissage du français et pourtant, ça se fait beaucoup en Allemagne par exemple. C’est un mauvais calcul, parce qu’investir, c’est préparer l’avenir. Quelle que soit la couleur politique du gouvernement, il pourrait comprendre qu’il y aura un retour sur investissement sur le long terme », avance Béatrice Wieser, membre du collectif Urgence welcome.

La bénévole déplore le manque de moyen actuel concernant l’aide à l’apprentissage du français pour les immigrés. « L’idéal, ça serait d’apprendre par groupe de dix personnes ayant un niveau homogène, mais de nationalités différentes pour que tout le monde parle français et s’enrichisse de la culture de l’autre. On est très loin de ça. » Aujourd’hui, à son arrivée en France, un étranger ayant un titre de séjour a le droit de recevoir entre 400 et 600 heures de français. S’il n’a pas de titre de séjour, c’est alors les associations qui prennent le relais. »

Le 8e forum Humanité sans limite s’est tenu ce samedi 2 avril à la Maison de la citoyenneté de Kingersheim.

« Je ne savais pas dire “bonjour” en arrivant »

Après une matinée théorique, qui s’est attardée entre autres sur les politiques d’intégration en Europe, la place de l’apprentissage de la langue et son facteur d’intégration, l’après-midi a pris une tournure plus concrète en laissant la parole aux principaux concernés. Parmi eux, Base et Zaira. La première, immigrée arménienne, est arrivée en France à l’âge de 11 ans. La seconde, originaire de Sarajevo en Bosnie-Herzégovine, est arrivée à 8 ans. Les deux jeunes femmes ont été scolarisées dans une CLIN (classe d’initiation pour non francophones).

Il a fallu à Base un an et demi pour maîtriser totalement la langue, et seulement trois mois pour Zaira. « Pourtant je ne savais même pas dire “bonjour” en arrivant », explique celle qui se projette déjà comme députée. « Il faut croire en ses rêves. » Ces deux lycéenne et étudiante souhaitent faire une demande de naturalisation. « On n’a pas choisi, mais aujourd’hui, on est fières d’être françaises. »

PRATIQUE

Cours de français gratuits et ouverts à tous à Mulhouse :

  • Aada : 03.89.45.19.02,
  • bibliothèque centrale : 03.69.77.67.17,
  • Caritas : 03.89.31.85.40,
  • Croix-Rouge : 03.89.36.81.80,
  • Maison des familles : 03.67.61.00.33,
  • Maison du Loewenfels : 03.89.56.48.70,
  • Restos du cœur : 03.89.42.39.87,
  • Le Rezo

Par Capucine CARDOT