Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Exposition : Une Création réconciliée

Un parcours à travers les œuvres de Richard HOLTERBACH

Engagée depuis 2018 dans le processus de labellisation Église verte, Sainte Marie – Église Centre Ville milite en faveur d’une conversion écologique qui doit toucher nos modes de vie en donnant de la cohérence entre notre foi et un usage raisonnable de la Création.

Dans cet esprit, l’équipe d’animation propose de venir découvrir une nouvelle exposition, intitulée Une Création réconciliée. Celle-ci s’ouvre en plein cœur du mois de la Création, à l’occasion de la journée de rentrée de Sainte Marie Église Centre Ville sur cette thématique.

Il s’agit d’un parcours à travers les œuvres de Richard Holterbach, prêtre et artiste. Les différents matériaux et techniques utilisés par l’artiste (terre, huile, encre, aquarelle, peinture sous-verre) donnent à voir et à goûter une espérance : celle d’un monde sauvé, d’une Création réconciliée.

Les visages lumineux et serein, les corps en mouvement, les scènes de vie d’ici ou d’ailleurs, les couleurs joyeuses, les ombres et la lumière, tout est invitation à regarder la Création autrement.

Selon Richard Holterbach, l’intitulé de l’exposition reflète bien la réalité même s’il peut paraître paradoxal au vu du désastre écologique dont on est témoin : « Au fond c’est loin d’être fait, c’est un vœu, mais on sent bien que l’humanité a besoin de cette création réconciliée pour que cette planète continue à vivre et nous aussi »

Issu d’une famille de 8 enfants, il grandit entouré de personnes ayant des dispositions artistiques. « L’art sous toutes ses formes fait partie de moi », confie-t-il. Il commence à dessiner sitôt qu’il est capable de tenir un crayon en main.

Né en 1940, il commence à dessiner avec les matériaux rares et simples à disposition après-guerre. C’est ainsi que sa maman a un jour la surprise de découvrir les pages de son missel « illustrées » à la peinture à l’eau. Il évolue dans sa vie de prêtre tout en continuant à peindre, « parce que cela fait partie de lui, comme un oiseau est là pour chanter », faisant fi de la parole lapidaire du supérieur du séminaire de l’époque qui lui dit « on n’a pas besoin d’artistes au séminaire ».

Il s’essaye à différentes techniques et adopte divers supports. « Chaque manière de faire implique d’être dans un autre sentiment. La peinture à l’encre demande de la précision alors que la peinture à l’huile peut être reprise mais demande beaucoup de patience.

La peinture sous verre nécessite un travail de préparation très important et suscite la surprise des couleurs, le tableau n’étant retourné qu’une fois fini. Mais elle évoque aussi la fragilité. Cette technique perpétue également d’une certaine manière la tradition alsacienne des colporteurs qui peignaient des saints ou des saintes pour la maisonnée.»

Interpellé sur une définition croyante de l’artiste, il partage la conviction que « quelqu’un qui crée est en lien avec le spirituel d’une manière ou d’une autre. Au fond c’est tout le temps ce bonheur de vivre et de dire un merci à Dieu pour la création et pour la vie ».

L’exposition sera visible du 25 septembre au 21 novembre 2021 à Sainte Marie- Eglise Centre ville de Mulhouse, rue des Franciscains.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le dimanche 26 septembre 2021 à 15h30 à l’église Sainte-Marie. Elle prend place dans le cadre de la journée communautaire de rentrée de Sainte Marie – Eglise Centre Ville, à laquelle il est possible de s’associer entre 10h et 20h.

Plus d’infos sur l’exposition et la journée de rentrée du 26 septembre sur https://sainte-marie-mulhouse.fr