Inauguration du parvis Mgr Charles-Amarin Brand à Mulhouse

Le 20 octobre 2020, le parvis de l’église Saint-Etienne de Mulhouse a pris le nom de Mgr Charles-Amarin Brand

L’inauguration de la plaque qui porte le nom de celui qui a été archevêque de Strasbourg de 1984 à 1997, a été précédée par une célébration eucharistique présidée par Monseigneur Migliore, Nonce apostolique en France. Le jour du 20 octobre est marqué par la double mémoire du centenaire de la naissance de Mgr Brand et de la visite de Saint Jean-Paul II à Mulhouse.

La célébration s’est déroulée en présence de Mgr Luc Ravel, du père Patrick Koehler curé de la paroisse ainsi que des nombreux prêtres de la Zone Pastorale, et de Michèle Lutz, maire de Mulhouse. Elle a été rehaussée par le chant des choristes dirigés par Michèle Huss et le jeu d’orgue de Pascal Reber.

Dans son mot d’accueil et de salutation, Mgr Ravel a rappelé que la vocation de Mgr Brand était née dans la sacristie de l’église Saint-Etienne et combien il était resté attaché à ses racines mulhousiennes. Dans son homélie, Mgr Migliore a évoqué le passé industriel de la ville qui avait vu émerger des figures telles que celle du Chanoine Henri Cetty, fondateur d’œuvres sociales en direction des populations ouvrières mulhousiennes. À son image et en écho à l’encyclique du Pape François Fratelli Tutti, il a exhorté l’assemblée présente à cultiver la bienveillance, trait qui caractérisait Mgr Brand.

La célébration eucharistique s’est achevée avec une procession à l‘intérieur de l’église accompagnant le transfert du reliquaire de Saint Jean-Paul II vers la chapelle Sainte-Cécile. Ce reliquaire est l’œuvre du tailleur de pierre Olivier Hitter de Wittelsheim.

Sur le parvis, Michèle Lutz a évoqué dans son intervention les gestes et actions de solidarité qui se sont vécus localement les derniers mois. La maire de Mulhouse a tenu à souligner, dans un contexte d’actualité dramatique, combien « à Mulhouse on sait vivre ensemble » et combien dans cette ville le dialogue entre les religions a toute sa place, dans le respect et la tolérance. Mgr Ravel a ensuite souligné les grands traits de la vie de Mgr Brand, ses liens avec le lieu, et s’est réjoui du signe fort accordé par la municipalité à travers la dénomination de ce parvis. Les personnalité présentes ont ensuite procédé au dévoilement de la plaque.

Le chanoine Rodolphe Vigneron, présent pour l’événement, témoigne :