Fête de l’Annonciation et confinement

Alors que les cloches des églises sonneront à 19h30, pendant dix minutes, non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester fraternité et espoir commun, les évêques de France lancent un appel aux catholiques et à tous les concitoyens sans distinction, un message de solidarité et d’esprit de service, en cette fête de l’Annonciation, ce mercredi 25 mars.

Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, tous ceux qui le voudront sont invités à allumer des bougies à leur fenêtre. Ce geste, qui est de tradition dans la ville de Lyon, est un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres !

Les catholiques sont invités à lire, relire, méditer le texte de l’Annonciation dans l’Evangile de Saint-Luc, seul ou en famille.

Ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie est un geste de communion à offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts, victimes du Covid19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins.

Les églises de Sainte Geneviève, Saint Jean Bosco et Sainte Jeanne d’Arc s’associent évidemment à cette démarche solidaire en faisant sonner à la volée leurs cloches.