Merci Marie…

aaDe par le monde et en Alsace aussi, les différents lieux de pèlerinage consacrés à la dévotion mariale ont fait le plein en cette fête de l’Assomption. Aussi, les fidèles de la Communauté de paroisses « Des Rives du Nouveau Bassin » ont-ils tenu à se rassembler à l’église Saint-Jean Bosco du Drouot pour fêter cette belle solennité, au cœur de l’été.

La messe a été présidée par Père Claude MUSLIN, curé de cet ensemble paroissial, entouré par Père Daniel et deux confrères salésiens de Don Bosco, Père Jean-Baptiste et Père Pierre, ce dernier étant de passage en Alsace.

Dans son homélie, il a rappelé le sens de cette fête : la fête de l’Assomption célèbre à la fois la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge. Le mot assomption vient du latin assumere qui signifie prendre, enlever. Marie fut ainsi « enlevée au ciel » en corps et en âme. L’utilisation de ce mot marque la différence avec la fête de l’Ascension, qui signifie monter, et qui se rapporte à l’élévation du Christ vers le ciel.

La chorale paroissiale, renforcée par celle de Sainte Geneviève, a rehaussé cette célébration, sous la houlette du chef de chœur, Hubert MARSCHALL.

Reconnue officiellement en novembre 2006, la Communauté de paroisses « Des Rives du Nouveau Bassin » rassemble les églises Ste Geneviève, St-Jean Bosco et Ste Jeanne d’Arc. Elle regroupe environs 24 000 habitants. L’équipe pastorale est constituée de trois prêtres et d’un laïc.

Depuis septembre 2014, Père Claude MUSLIN est le Curé de la Communauté de paroisses « Des Rives du Nouveau Bassin », nouveau bassin étant cette portion du canal commune aux trois clochers.