Festival interreligieux du conte

« Voyage au pays de l’autre »

les 5, 10, 12 et 13 mai 2018 à Mulhouse

Ce festival est organisé par l’Association « Il était plusieurs fois » et par « Terre Nouvelle », avec le soutien d’associations interreligieuses et de communautés juive, musulmanes, catholiques et protestantes de Mulhouse en partenariat avec la Région et la Ville de Mulhouse.

« Voyager au pays de l’autre », par le conte, c’est permettre à chacun de dire ce qui le porte dans la vie et d’entrer dans le monde intime de l’autre.

20 conteurs professionnels et amateurs, juifs, chrétiens et musulmans, ainsi que des musiciens et un danseur offrent leurs voix et leurs talents pour ce voyage au pays de l’autre.

Au programme :

Samedi 5 mai au Centre-Ville de Mulhouse

Contes de sagesse et des traditions religieuses, avec plus de 20 conteurs et conteuses de la région.

Pour enfants et familles. Gratuit.

Le Liseron : à 10h et à 16h, « Contes pour petites oreilles »

Parc Steinbach, sous la yourte, à partir de 10 heures, Contes des traditions religieuses, contes juifs, chrétiens, musulmans et zen. Harpe : Héloïse Gossin.

En français, en alsacien et en allemand. Programme affiché. Avec le soutien de Kirk 2018.

Et le bonhomme kamishibaï circule et conte dans les rues de la ville…

Jeudi 10 mai à « Terre Nouvelle » Illberg, 25, rue George Sand

« Une fenêtre sur le ciel » avec Emmanuelle Filippi Hahn, conteuse.

A partir de 10 ans. Payant.

Il y a des instants comme cela : la vie s’arrête, c’est comme une fenêtre qui s’ouvre sur un ciel infini.
On peut voir alors une main qui se tend, une autre qui la prend, Un sourire comme un feu joyeux qui éclaire des visages rassemblés, Et l’on entend chanter… Puis CLAC ! la fenêtre se ferme et le rythme reprend. Mais là, on sait. De l’autre côté de la vitre, ces instants sont vivants, prêts à être partagés. La conteuse a choisi parmi les contes du monde entier ces instants d’éternité pour vous les offrir en présent.

Samedi 12 mai :  « Sept œufs », avec Anne Rauscher, comédienne, Anne-Claire Bourdon, conteuse, Wilfrid Ancel, musicien, Karim Sy, compositeur et chanteur.

Tout public. Payant.

Et puis, un jour, tout recommence, la danse de l’humanité. Quatre artistes revisitent le mythe des origines. Quand un oiseau insolite surgit, dans le nid primordial éclosent des œufs. On peut alors repeindre le monde aux couleurs de l’arc-en-ciel. Et quand le rouge teinte le pinceau, la vie chante et la mort déchante. Le geste, le conte et le chant nous effraient et nous émerveillent. A quoi ça sert, tout ça ? Peut-être à nous réenchanter…

Dimanche 13 mai

 à 10h : « De toute éternité », avec Brigitte Blaise, musicienne et conteuse à la Cité de la Musique (Philharmonie de Paris).

Tout public. Payant.

Brigitte Blaise est une voyageuse, depuis plus de vingt ans elle sillonne la France et forme des conteurs. Elle parcourt ici les écritures bibliques de la Genèse à nos jours. Récits et slam sont soutenus ou ponctués en musique avec psaltérion, concertina, shofar et percussions. Il ne nous reste plus qu’à emprunter le chemin qu’elle ouvre devant nous, nos pas dans les siens. Ainsi lorsqu’elle nous ramènera sur nos rives familières, nous serons surpris de ne pas être tout à fait au bon endroit.

 de 12h à 17h : Repas festif camerounais, théâtre, danses, chants d’Afrique, avec l’Association des Femmes Camerounaises et des conteurs.

Les femmes camerounaises nous mijotent des mets aux senteurs et aux goûts de l’Afrique. Qui serait insensible à leurs paroles épicées, à leurs mains dansantes, à leurs rires qui s’envolent comme des oiseaux ? A partir de midi, nous mettons les pieds sous la table. Petits et grands sont conviés ! Le repas est payant mais les prix sont à la portée de tous.

Restez avec elles ! Car elles savent chanter, danser et nous entraîner dans la palabre théâtrale avec jubilation. Des conteuses se joignent à elles avec des contes des savanes, des déserts, des forêts et des rivières où vivent animaux et gens d’Afrique. Entrée libre.

 à 16h : « De Maghreb et d’Orient», Contes du Levant, avec Khadija El Afrit, contes et qanun, Jean-Jacques Fdida, chant et santur.

A partir de 9 ans. Payant.

Le spectacle se présente comme une soirée raffinée où s’alternent musiques sacrées, chants, contes fables édifiantes, drôles ou émouvantes. Les contes orientaux regorgent de génies, effrits, goules et autres djinns. On y trouve aussi de grands khalifes, sultans, beys, et autres cheikhs. Là-bas souffle le vent du désert, de la mer, des montagnes et autres vallées… Toutes ces histoires ont ceci en particulier qu’elles inscrivent dans ces différents décors des êtres simples ou merveilleux qui, tout en vivant là-bas, nous parlent mieux d’ici.

 Renseignements: Richard Gossin : richard@gossin.eu – Site: ficmu.com