Expo : Les châteaux forts autour du mont Sainte-Odile

La couronne de pierre des ducs d’Alsace

Guillaume d’Andlau, président de Châteaux forts d’Alsace, a le plaisir de vous inviter à l’inauguration de l’exposition photographique et présentation du livre en présence des auteurs le Jeudi 11 avril – 18H30 au Mont Sainte-Odile

Merci de vous signaler : bonjour@chateauxfortsalsace.com

« Il est difficile de trouver en Alsace ailleurs qu’au mont Sainte-Odile tant de ruines de châteaux féodaux sur un même massif de montagne » (Hansi, L’Alsace, Arthaud, 1929).

Le massif du Mont Sainte-Odile, un raccourci de l’histoire des châteaux forts des Vosges

Le massif compris entre la vallée de la Bruche et celle du Giessen possède une identité forte, qui s’incarne dans les sanctuaires qui s’y trouvent (Andlau, Hohenbourg-Sainte-Odile, Niedermunster) et dans les ruines d’une quinzaine de châteaux forts. Le Moyen Âge continue à y vivre plus intensément qu’ailleurs, dans une nature restée sauvage, malgré la proximité des villes et des villages du piémont des Vosges.

Un livre pour mieux les comprendre, les approcher

Cet ensemble de châteaux forts n’est appréhendé dans leur globalité dans aucun livre.

Par ailleurs, l’émergence de nombreuses associations castrales et les actions menées ont permis d’améliorer la connaissance de ces sites.

C’est pour ces raisons que l’association Châteaux forts d’Alsace a confié à deux historiens reconnus dans ce domaine et à une photographe le soin de nous les présenter par l’écrit et les images.

Un livre organisé autour de trois grandes parties

  • Intitulée La couronne de pierre des ducs d’Alsace, la première a été rédigée par Georges Bischoff, et traite de la vie de ces châteaux au travers des âges : de la concurrence castrale/ pourquoi tant de châteaux ? au passage de la castellogie à la castronomie.
  • Les images sont silencieuses, elles parlent d’elles-mêmes. C’est ce qu’a voulu exprimer Marie Dréa dans un second chapitre intitulé Still leben / la vie silencieuse, illustrée de photos de ces châteaux.
  • La troisième partie est signée de Jean-Michel Rudrauf ; il livre des monographies détaillées des châteaux les plus visibles aujourd’hui sur ce territoire.
    Cette partie très importante intitulée Les châteaux forts autour du Mont Sainte-Odile comprend également des textes plus courts sur les « châteaux oubliés » qui ont moins résisté à l’usure du temps et de la mémoire.
    Ces textes permettent de préparer plus particulièrement une visite de ces châteaux ou de s’informer sur eux ensuite.

Une exposition pour mieux les voir

Une trentaine de photos prises à l’occasion de la réalisation de l’ouvrage sont présentées au Mont Sainte-Odile de début avril à fin août.

Cela permettra aux nombreux visiteurs qui fréquentent l’abbaye de découvrir cet ensemble exceptionnel de châteaux ignorés par un grand nombre d’entre eux. Par la mise en avant de l’image plus que du texte, l’association souhaite donner envie au public d’aller à leur rencontre et de randonner dans le massif du Mont Sainte-Odile.

Une exposition en lien avec le Jubilé de sainte Odile (2017-2020)

À l’occasion des 1300 ans de la mort de sainte Odile, patronne de l’Alsace (13 décembre 2020), l’abbaye a lancé un vaste programme spirituel, culturel et artistique. Ce Jubilé a commencé le 25 mai 2017, soit 1300 jours avant le 13 décembre 2020, date du décès de la sainte.

L’association Châteaux forts d’Alsace souhaite profiter de cette occasion pour mettre en exergue l’ensemble des châteaux situés autour du mont.

Vingt-deux châteaux concernés

Les châteaux présentés sont au nombre de douze sur un périmètre assez large. Ce sont les châteaux d’Ottrott, le Dreistein, Guirbaden, Kagenfels, Hagelschloss, Birkenfels, Landsberg, Haut-Andlau, Spesbourg, Bernstein, Ramstein, Ortenbourg.

S’y rajoutent des châteaux moins connus ou « oubliés », comme le Hohenbourg (Mont Sainte-Odile), Heidenschloss, Crax, Beheimstein, Purpurkopf, Koepfel, La Roche et le premier château d’Ottrott.

Une première étape vers un circuit de randonnée des châteaux forts du Mont Sainte-Odile

L’exposition et le livre sont une première étape. Une seconde devrait prendre la forme d’une randonnée autour des châteaux forts du Mont Sainte-Odile en deux jours.

Les contributeurs

Georges Bischoff

Professeur honoraire d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Strasbourg, Georges Bischoff s’intéresse tout particulièrement à la mémoire et à l’imaginaire de l’Europe.

Il est notamment l’auteur de La Guerre des Paysans, L’Alsace et la révolution du Bundschuh (La Nuée-bleue, 2010) et de Pour en finir avec l’Histoire d’Alsace (éditions du Belvédère, 2015).

Il est codirecteur du Dictionnaire historique de la Liberté (Nouveau Monde).

Jean-Michel Rudrauf

Professeur d’histoire en retraite, Jean-Michel Rudrauf s’ntéress en particulier à l’évolution de la construction castrale du haut Moyen Âge jusqu’à l’époque Renaissance ; il a entrepris le relevé des plans de nombreux châteaux souvent peu connus.

Il est co-auteur de deux livres consacrés au château et à la localité de Lichtenberg, ainsi que, en collaboration avec Nicolas Mengus, de Châteaux forts et fortifications médiévales d’Alsace (primé par le Grand prix de la Décapole 2014).

Il est également auteur de plus d’une soixantaine d’articles sur les châteaux alsaciens et de nombreuses notices sur les châteaux des Vosges du Nord dans les différents volumes du Pfälzisches Burgen-Lexikon.

Marie Dréa

Marie Dréa est une photographe et plasticienne allemande installée en Alsace depuis vingt ans.

Dans son travail, elle témoigne de son intérêt pour les lieux de mémoire qu’elle décline dans de longues séries de prises de vues, particulièrement de la région alsacienne (Bains municipaux de Colmar, sites industriels dans la vallée de Schirmeck…). Dans son atelier, en tant qu’artiste, elle travaille de préférence l’encre de Chine.

Les partenaires

L’exposition et le livre ont reçu le soutien de la société Stradim, de la Fondation Kronenbourg et de la région Grand Est ainsi que celui du couvent du Mont Sainte-Odile et de ID l’Édition.

Informations techniques

  • Prix : 20 €
  • Sortie : avril 2019
  • Format : 220 X 280 – Format à la française
  • Nombre de pages intérieures : 248 pages quadri
  • Éditeur : Association Châteaux Forts d’Alsace/ ID l’Édition

Se procurer l’ouvrage :

Le livre peut être commandé sur le site internet de l’association (www.chateauxfortsalsace.com).

L’on trouve également sur le site une liste de commerçants qui ont accepté de prendre grâcieusement en dépôt l’ouvrage pour aider l’association à le diffuser.

Contact :

Guillaume d’Andlau, Association Châteaux forts d’Alsace • Tél : 06 75 65 10 28 • bonjour@chateauxfortsalsace.com

Annexe :

L’Alsace, terre de Châteaux forts

L’Alsace est l’une des régions d’Europe qui possède aujourd’hui la plus grande densité de châteaux forts, avec une centaine de sites visitables, du nord au sud du territoire. Toutefois, malgré la richesse de ce patrimoine castral, de très nombreuses publications, et l’investissement de multiples associations, ce formidable potentiel touristique n’est pas valorisé à ce jour dans sa globalité.

Ces châteaux, malgré leur nombre important, restent encore largement méconnus des touristes et des Alsaciens eux-mêmes !

L’association Châteaux forts d’Alsace : Rendre les châteaux forts d’Alsace plus visibles et accessibles pour tous

Pour répondre à cette problématique l’association Châteaux forts d’Alsace a entamé en 2013 une réflexion sur ces questions. Elle l’a, entre autres, orientée autour de la création d’un chemin de randonnée spécifique et facilement reconnaissable, à l’image de ce qui existe déjà pour les châteaux cathares ou les chemins de Compostelle.

Missions et objectifs

Créée en 2013, l’association Châteaux Forts d’Alsace a pour objectifs la valorisation des châteaux forts de montagne et l’émergence d’une image des châteaux forts plus structurée, en Alsace et au-delà.

Elle assure un rôle de passerelle entre les institutions publiques, les associations et les acteurs économiques, en faisant connaître les châteaux forts de montagne d’Alsace et en participant à leur animation, à partir des actions menées sur leurs territoires.

Une présence numérique active

Son site internet, en complémentarité avec une page Facebook dynamique, offre une information précise et variée : données historiques, animations et manifestations mais aussi circuits de balades et de randonnées autour des châteaux.

Le Chemin des châteaux forts d’Alsace

Outre le chemin des châteaux forts d’Alsace, l’association Châteaux Forts d’Alsace a notamment à son actif : Réalisé en partenariat avec le Club Vosgien, le tracé passe par plus de 80 châteaux, sur une longueur d’environ 450 km, de Wissembourg à Thann,

Le chemin suit un axe nord-sud globalement parallèle à la plaine d’Alsace, la crête des Vosges et la Route des vins.

Ce sont 26 étapes de 18km chacune en moyenne et environ 7 500 panneaux qui attendent le randonneurs.

Les châteaux forts à 360 degrés

L’association a développé une multitude d’autres activités :

  • l’organisation de la Journée des châteaux forts d’Alsace depuis 2014, en partenariat avec l’association Châteaux Forts Vivants, et avec le soutien des ADT 67 et 68. Cette grande journée de valorisation des châteaux, a lieu le 1er mai depuis 2014.Elle rassemble plus de 30 sites du Haut- Rhin et du Bas-Rhin qui proposent des animations, visites guidées, découvertes de chantiers…
  • des opérations de financement participatif en faveur de travaux dans les châteaux forts d’Alsace
  • l’organisation et le soutien à des animations dans les châteaux, comme le festival SaxOpen.
  • des actions de formation d’insertion en utilisant le chemin et le patrimoine castral comme vecteur d’insertion ou en créant avec le rectorat des dossiers pédagogiques pour les écoles.

Pour aller plus loin