Présentation

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pour les enfants qui désirent faire leur Première Communion consultez la page “Etapes de la vie ” sur ce site ;

Dans un souci de continuité de la foi…

Le doyenné de Soultz-Guebwiller propose aux enfants ayant reçu le sacrement de l’Eucharistie, la première des communions, de se retrouver, de se reconnecter, de prendre le temps de répondre à cet appel du Christ, qui nous dit : « Mettez-vous à mon école car je suis doux et humble de cœur. »

  • Une proposition de 3 jours de pause avec Jésus qui est proposée durant les vacances scolaire de la Toussaint et de Pâques, un temps à la découverte d’un grand témoin de la foi.
  • Une aventure qui favorise la rencontre avec les autres et le Tout Autre, pour mieux se connaître et mieux se comprendre !
  • Des matinées consacrées aux chants, à l’écoute de la Parole de Dieu et une initiation à la prière.
  • Des après-midi plus actifs où sont proposés des vidéos, grands jeux et une réalisation manuelle en lien avec le thème. Des journées rythmées de joie, de silence, de partage et de rencontre.

+ témoignage 1

Savoir faire une pause ! Quel sens revêt ce petit mot PAUSE ? Dans la Bible, ce mot est employé plus de 70 fois.

En effet, dans le recueil de cantiques et de prière, on peut lire un message fort : s’approcher de Dieu est le meilleur moyen pour faire vraiment une pause digne de ce nom. Comme d’autre signal qui nous est envoyé à travers la Bible : « Parlez dans votre cœur, sur votre lit et faites silence. – Pause » (Psaume 4.5)

Nous pouvons également lire l’histoire d’un homme très religieux du nom de Nicodème qui a su s’imposer une pause extrêmement profitable.

 

Une nuit, il vint voir Jésus pour dialoguer avec lui. Sa vie en fut transformée. Cette pause lui permit de rencontrer celui qui allait lui parler non de la manière de bien pratiquer sa religion, mais de la nécessité de s’éveiller à la réalité de Dieu : une découverte de la dimension spirituelle qui lui faisait défaut.

Nous savons qu’avant de bien repartir, de bien recommencer, une pause est indispensable. Alors l’équipe de la Pastorale des enfants de notre doyenné a bien suivi ce conseil divin.

Du 23 au 25 avril 2018, a eu lieu dans notre doyenné Soultz – Guebwiller la 4ème édition des trois jours de Pause avec Jésus.

C’est une proposition faite aux enfants en classe de CM2, 6ème, 5ème a pour but de leur donner l’occasion d’exprimer leur besoin et de trouver leur satisfaction en Dieu.

24 enfants ont vécu une belle expérience en se déplaçant à Murbach (68530). Pendant trois jours, les enfants se sont mis à l’écoute du Christ avec comme modèle Marie sa mère. Prier, être initié, se laisse guider, trouver son chemin intérieur pour redonner vers l’extérieur.

Différents chemins nous y ont aidés en passant par le temps d’échange en équipe, les jeux, les célébrations, regarder un film sur la vie de Marie en résonnance avec les différents passages d’Evangile que nous entendons de sa vie, chanter, se confier dans une prière silencieuse, visiter un lieu de pèlerinage, la liste serait longue car chaque instant est rempli d’une joie de vivre, de découvrir et de célébrer.

Les quelques phrases des animateurs lors de la relecture (après une semaine) : « Agréablement surprise par la proposition, sa diversité, par le respect des enfants et c’est dingue tout ce qu’ils savent ! 3 jours très forts ! » « Des enfants motivés au niveau de la Foi, et cela s’exprime dans leur connaissance.

Des enfants authentiques, une véritable présence au divin, une capacité de passer d’une attitude folle à recueillie…apprécie l’homogénéité du groupe tant au niveau des enfants que des accompagnateurs. » « Une grande richesse et un enseignement donnés par les enfants. Une proposition à faire évoluer. » « 3 jours pleins de joie et de surprise ! »

Quelques retours des parents (une semaine après) : « Notre enfant s’est déconnecté du monde virtuel pendant ces trois jours » « Au fils des temps, mon fils souhaitait que cela ne se finisse pas » « Nos enfants sont beaucoup plus joyeux en rentrant chaque soir »

3 jours de Pause pendant les vacances de la Toussaint 2018.

Témoignage 2:

Dans le cadre de  “Trois jours de pause avec Jésus” destiné aux enfants du Doyenné de Soultz-Guebwiller,  il était proposé de vivre une journée intergénérationnelle le mercredi 24 octobre auCouvent d’Oberbronn, et aller à la rencontre de Mère Alphonse Marie-née Elisabeth Eppinger,beatifiée le 9 septembre 2018 en la cathédrale de Strasbourg

Une quinzaine d’adultes avaient répondu à l’invitation et ont rejoint une vingtaine d’enfants et animatrices ainsi que le Père Denis Simon, Recteur de Thierenbach, en partance en bus vers Oberbronn.  Bien qu’ils furent encore un peu endormis, les enfants se sont très vite réveillés dans le bus et n’ont pas manqué de réveiller aussi les adultes avec les chants et mimes qu’ils avaient appris 2 jours avant, si bien que très vite les adultes les ont rejoint dans cette dynamique.

A Oberbronn, après avoir franchi le portail du couvent, et admirant l’immensité du cadre verdoyant et des grands espaces avec sa forêt environnante, tout le groupe s’est d’abord rendu à l’accueil de la Maison des Sœurs du Très-Saint Sauveur. Puis il s’est rendu dans une salle de conférence où il a assisté à la projection d’un film retraçant les différentes étapes de la vie d’ Elisabeth Eppinger  ainsi que l’histoire de la Congrégation qu’elle a fondé en 1849.

A la fin du film, deux sœurs religieuses ont répondu à des questions posées par les enfants.

A la suite du film, tout le groupe s’est rendu à la chapelle pour célébrer la messe avec le Père Denis Simon, messe au cours de laquelle les chants déjà entendus le matin ont été repris de plus belle.

A la fin de la célébration nous avons eu la possibilité de nous rendre dans la chapelle des reliques de la religieuse afin de nous recueillir un moment et de confier des intentions à Sœur Alphonse Marie. Puis est venue l’heure de remplir les estomacs criant famine ; les enfants avaient emmené leur pique-nique et pour les adultes il était prévu un repas chaud dans la salle du restaurant. Après le repas, le groupe des adultes s’est rendu à nouveau dans la salle de conférence où une surprise les attendait : en effet, les enfants avaient préparé une scénette retraçant la vie de Sœur Alphonse Marie. Tous étaient surpris de voir le sérieux  du jeu théâtral  des enfants, et de la façon dont ils se sont mis dans leurs différents rôles, d’autant plus qu’ils n’avaient que peu de temps pour la préparation.

L’après-midi  les adultes se sont rendus à Niederbronn-les-Bains,  berceau de la Congrégation des Sœurs du Très Saint Sauveur.  Là nous avons été accueillis dans cette maison-mère par une autre religieuse, qui nous a fait découvrir le bâtiment  transformé à présent en EHPAD, mais dont certains espaces n’ont pas été modifiés, et notamment la chapelle et la chambre de Soeur Alphonse Marie d’où elle pouvait suivre la sainte messe lorsqu’elle était alitée. Le bâtiment à l’heure d’aujourd’hui continue donc sa mission d’accueil de personnes âgées et fragilisées.

Après cette visite nous nous sommes rendus dans l’église où Elisabeth a été baptisée, à l’époque église catholique, à présent temple pour les offices protestants.

Puis restant sur le parcours de la vie de la Bienheureuse, à travers les rues pittoresques bordées de maisons à colombages,  le groupe s’est rendu dans la maison natale d’ Elisabeth Eppinger, où trois sœurs vivent actuellement et accueillent les visiteurs en leur faisant découvrir  l’histoire de cette maison, des objets, des vêtements (notamment son premier habit de religieuse), des livres ayant fait partie de son quotidien, ou des images et photos de sa vie.

L’heure de repartir approchant, nous sommes retournés à Oberbronn en bus pour faire quelques petits achats de souvenirs et retrouver le groupe des enfants qui nous attendait déjà de pied ferme.

Bien qu’un peu fatigués , enfants et adultes n’ont pas manqué de chanter en louant encore  Dieu pour cette belle journée de découverte dans l’esprit de Sœur Alphonse Marie, dont la mission se voulait “Marcher dans la lumière, dans la lumière du Seigneur”.

Un grand MERCI à toute l’équipe d’animation et d’organisation. Et à l’an prochain !!!

Tu as 13, 14 ans et plus tu désires recevoir le sacrement de  Confirmation; Renseigne toi et consultes la page “Etape de la vie ” de ce site

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

« Chantez, priez, célébrez le Seigneur »

Comment pouvons-nous rendre grâce au Seigneur et le faire exister concrètement dans nos vies de jeunes confirmés ?

C’est ainsi que nous avons commencé à réfléchir à la création d’un petit groupe de chant au sein de la Communauté de Paroisses Saint Georges au Pied du Vieil Armand.

En septembre 2015, quelques adolescents m’ont sollicitée pour animer des temps de chant, de louange. La joie de se retrouver a été la première motivation de ce groupe.

Puis, afin de donner un but à ce petit chœur, nous avons commencé à apprendre des chants en polyphonie, accompagné d’instruments de musique (flûte, guitare, accordéon, piano, percussion). Nous avons ensuite décidé de relever un défi, animer une messe complète. Ce premier temps fort, d’une grande intensité, a galvanisé notre groupe.

La joie de célébrer le Seigneur tous ensemble était immense. La chorale Laudato Sii était née. Voilà plus de deux ans que ces jeunes de la communauté de Paroisses, rejoint par quelques enfants et des adultes, se réunissent tous les dimanches soirs à 18h à la Salle Sainte Marie de Soultz. Notre répertoire, exclusivement religieux, est varié.

Nous apprenons des chants de Taizé, de la Communauté de L’Emmanuel, de Glorious…

La louange est notre moteur. Lors des messes et des concerts, nous voulons que l’assemblée se joigne à nous, pour qu’ensemble, nous chantions, priions, célébrions le Seigneur !

Nos projets sont nombreux. Toutefois, pour que ce groupe perdure, nous sommes perpétuellement à la recherche de nouvelles voix. Enfants, adolescents, adultes, musiciens ou non, toutes et tous sont les bienvenus pour nous rejoindre !

Caroline HAEGELIN

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pélé Jeunes Lourdes

Depuis maintenant 18 ans, le diocèse de Strasbourg organise un pèlerinage des jeunes à Lourdes. Cette année encore des jeunes de toute l’Alsace âgés de 13 à 17 ans seront invités à vivre et à fêter, avec les sanctuaires de Lourdes, 160 ans des apparitions.

L’année dernière se sont 600 jeunes qui ont eu la joie d’y participer et cette année, plus que jamais le « Pélé 2018 » sera par et pour les jeunes, à la suite du Synode des jeunes et de la lettre pastorale « le temps de la jeunesse » de notre Archevêque de Strasbourg. En mettant en pratique les mots de Marie à CANA : « Faites tout ce qu’il vous dira ».

Ce pèlerinage se veut une expérience forte de rencontre entre jeunes alsaciens de milieux et d’horizons différents qui se rassembleront du 16 au 22 août 2018. Ils seront alors appelés à vivre au rythme de rassemblements festifs, de célébrations, de temps de prières et de réflexion en petits groupes.

Le Pélé jeunes se vivra en même temps et en lien avec le pèlerinage diocésain des malades ainsi que l’hospitalité alsacienne. Et cette année encore les jeunes auront la joie d’accueillir et de rencontrer Monseigneur Luc RAVEL.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

+ témoignage(s)

« Au sein de mon groupe avec lequel j’ai fait ma profession de foi et ma confirmation, nous nous sommes toujours bien entendus et appréciés. Nous avons donc décidés de continuer à nous voir une fois par mois, grâce à nos accompagnateurs, une idée germée lors de notre retraite de confirmation, et en septembre cela a pu se réaliser.

Après plusieurs rencontres, Nadia nous a proposé de prendre part au Pélé Jeunes à Lourdes.

Ce pèlerinage est particulier car il regroupe des jeunes de notre âge pendant une semaine à Lourdes. Avec quelques amies je suis donc partie du 16 au 23 août 2017.

J’étais impatiente de découvrir le sanctuaire car je n’y avais jamais été auparavant, et je ne m’attendais en aucun cas à ce que j’allais vivre durant cette semaine. Je ne m’attendais pas à une telle joie lors de notre arrivée, à des rencontres aussi fortes et des moments de prières si fraternels.

Tous ensembles nous avons vécu entre autre la procession aux flambeaux, les piscines et la messe du dimanche dans la basilique Saint Pie X. J’ai également pu me confesser et cette confession était pour moi réellement différente de celles que j’avais déjà vécues car c’était un choix personnel, nous n’étions pas forcés de le faire.

J’ai aussi assisté à de nombreuses célébrations, elles aussi différentes car elles m’ont donné envie de mieux connaitre les Evangiles et de mieux les comprendre. Ce pèlerinage a également permis de faire naitre de solides amitiés car j’y ai rencontré des personnes formidables.

Mais avant tout, Lourdes m’a révélé. La Vierge Marie m’a donné la force de surmonter une période difficile de ma vie mais surtout de me montrer tout l’amour et l’attention que Dieu réservait à chacun de nous. J’ai donc, à mon retour à la maison, continué d’aller régulièrement à la messe, de lire la Parole de Dieu, de prier.

Cela m’a permis de vivre les fêtes de cette année avec plus de profondeur et d’amour. J’ai envie de continuer sur cette voie en faisant de ma foi le centre de ma vie. Cette année, j’ai décidé de retourner au Pélé afin de vivre à nouveau ce que j’ai vécu l’an passé et d’être témoin d’autre révélation comme la mienne.

Je souhaite à ceux qui viennent pour la première fois où ceux qui reviennent cette année de vivre une semaine aussi

JMJ Panama 2019

Les JMJ de PANAMA en 2019 se dérouleront du 22 janvier au 27 janvier 2019…

C’est la troisième fois que l’Amérique latine accueillera cette rencontre internationale des jeunes initiée par le pape Jean-Paul II en 1984.

Le thème de ces prochaines Journées Mondiale de la Jeunesse a été souhaité par le pape François sous le signe de Marie : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » (Lc 1, 38)

Mais avant, deux éditions décentralisées dans les diocèses ont déjà été vécues, en 2017, le thème était, « Le Puissant fit pour moi des merveilles. » (Lc 1, 49). En 2018, « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. » (Lc 1, 30) Pour 2017, les jeunes ont été invités à prier et à réfléchir sur cette phrase du « Magnificat » « Le Puissant fit pour moi des merveilles. »

Après ce regard tourné vers le passé comme d’un faire mémoire et la reconnaissance des grâces reçues, en 2018, c’est sur le présent qu’ont été interpellés les jeunes avec cette parole de l’ange Gabriel : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. »

Ainsi pour patienter jusqu’au JMJ PANAMA, le « Dimanche des Rameaux » est un jour qui célèbre la jeunesse dans chaque diocèse, avec cependant un rassemblement plus important à Rome, le 09 avril 2018 les jeunes de Cracovie ont pu passer le flambeau aux jeunes de Panama en leur remettant la croix.

Enfin pour le rassemblement final à PANAMA City, en 2019, le thème portera vers la confiance en l’avenir : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Des thèmes qui donnent une « connotation fortement Mariale au cheminement spirituel des prochaines JMJ. »

A travers ces thèmes, le Pape invite donc aussi « le jeunes à faire mémoire du passé, à avoir du courage pour affronter le présent et à avoir/être l’espérance pour le futur.

Ces JMJ doivent permettre de rappeler « l’image d’une jeunesse en pèlerinage entre le passé (2017), le présent (2018) et le futur (2019) animée par les trois vertus théologales : la foi, la charité et l’espérance ».

+ témoignage(s)

Taizé

C’est quoi Taizé ? C’est comment ? C’est où ?…

Tout un tas de questions que tu peux te poser et que je me suis posée alors que je venais d’être nommée au service de la pastorale des jeunes sur le doyenné de Soultz-Guebwiller.

Taizé un lieu qui m’avait été proposé par sœur Anne m’a prof de religion dans mes années collège.

Et où par crainte et timidité j’avais toujours refusé de participer. Et me voilà à mon tour invitée à le proposer aux jeunes, sans savoir ce qu’on peut y vivre. Bien sûr j’avais entendu parler de TAIZE, de l’ambiance, du village, des chants, du silence et la croix de Taizé …

Depuis j’y suis allé. C’est beaucoup mieux de le vivre que d’en entendre parler !!!

Taizé est un petit village de Saône et Loire qui comporte une communauté monastique réunissant diverses confessions. Frère Roger fondateur de cette communauté fût assassiné, poignardé à mort, le 16 août 2005, lors de la prière du soir par une jeune roumaine.

Frère Alois est le nouveau prieur de la communauté.

  • Taizé c’est un dépaysement total, c’est une communauté qui accueille des jeunes de tout pays, c’est des rencontrer, c’est revenir à l’essentiel…Après quelques heures d’autocar, on arrive dans un petit coin perdu…J’avoue pas rassurée.
  • Nous nous sommes tout de même installés, l’heure du repas sonnait déjà. Mais à Taizé on ne parle pas de repas !
  • Taizé c’est plus à l’image d’un stage commando et de ration du style pâtes collantes avec une pomme et un gâteau.
  • Taizé c’est mettre la main à la pâte, tout le monde est volontaire, mais je n’en dirais pas plus…
  • Taizé c’est aussi la prière, bien particulière, rien à voir avec ce que tu connais. Elle est composée de chants très courts, qui sont écrits dans une multitude de langue.
  • Taizé c’est des temps de silence…Imagine-toi environ 3000 personnes, toutes assises par terre sur la moquette, au début on fredonne à la fin des quatre jours ou de la semaine ces chants deviennent prières et on y a pris goût ! Taizé c’est aussi le rendez-vous du soir au « Oyak », ou l’on retrouve ses amis (de toutes cultures).
  • Taizé c’est tout ça et même plus !!!
  • Mais Taizé c’est une aventure qui se vit…Alors vient la vivre avec NOUS !!!