Vivre l’espérance, comme citoyen-ne

LA POLITIQUE… C’EST MOI AUSSI !

Vivre l’espérance, comme citoyen-ne

vivre l'espérance en citoyenEn cette année électorale de première importance, huit rencontres ont été organisées autour de ce thème à l’initiative des mouvements d’Eglise du diocèse de Strasbourg et du CCFD-Terre Solidaire. Entre le 15 mars et le 5 avril 2017, près de 400 personnes se sont retrouvées à Bischheim, Benfeld, Sélestat, Mulhouse, Haguenau, Wilwisheim, Rosheim et Colmar pour s’écouter, réfléchir et partager autour de l’engagement citoyen.

A chaque fois, un intervenant a présenté le document publié par le Conseil permanent des Evêques de France : « Dans un monde qui change, retrouver le sens du Politique ». Ensuite, des personnes ont témoigné de leurs engagements citoyens et politiques, avant un partage en petits groupes. Enfin, des paroles d’espérance ont été recueillies pour montrer que l’engagement citoyen et politique était l’affaire de tous…

Mouvements d’Eglise, nous voulons partager quelques unes de ces paroles :

Malgré le pessimisme ambiant et la perte de repères, des enfants, des jeunes, des femmes et des hommes réagissent positivement pour le bien commun. Beaucoup de belles choses se vivent ; il faut prendre le temps de regarder, de se parler, d’oser dire, même si nous avons parfois l’impression de crier dans le désert. Restons confiants, continuons, même petitement, car la plus petite graine peut devenir une fleur magnifique. Il y a toujours quelque chose qui renaît, pour peu qu’on sache le voir et en prendre soin.

En réalité, nous ne sommes pas seuls : même à quelques uns, nous pouvons faire bouger les choses. Nos joies et nos peines partagées nous donnent de l’espérance malgré tout ! Si des milliers de personnes posent de petits gestes dans leur vie quotidienne pour un mieux vivre ensemble, alors un avenir est possible…

Respectons l’autre dans ses différences, veillons au bien commun, intéressons-nous à la vie de nos cités, impliquons-nous dans le respect de l’environnement, le développement de la solidarité locale et internationale. Apprenons à dire « nous » plutôt que « je ». Enfin, gardons la foi en l’humain, car chaque personne est une étincelle de Dieu !

Les mouvements d’Eglise du Diocèse de Strasbourg.