Communauté de paroisses Saint Jean-Baptiste d’Unterlinden
Paroisses Saint Martin et Saint François d’Assise

SERVICE DES LECTURES A ST MARTIN

Si vous souhaitez rejoindre le service des LECTURES, nous avons mis sur ce site internet de notre paroisse, un lien vers un tableau mensuel.
Appuyez sur le bouton “inscriptions lectures”, puis ouvrir avec GOOGLE SHEETS (ou EXCEL)
Il vous suffit d’entrer votre nom dans les cases ou de donner vos dates à la sacristie. Merci !

 

POUR PREPARER LA LECTURE

JUIN 2021

 

PAROISSE ST MARTIN

220 places disponibles par célébration

FEUILLET 13 JUIN
FEUILLET 20 JUIN
FEUILLET 27 JUIN
FEUILLET 4 JUILLET

 

 

 

 

 

PAROISSE ST FRANCOIS D’ASSISE

FEUILLET 13 JUIN 
FEUILLET 20 JUIN
FEUILLET 27 JUIN
FEUILLET 4 JUILLET

 

 

60 places disponibles par célébration : Dimanche à 10h et 11h

INSCRIPTIONS préalable dès le jeudi à 20h au 06 59 91 63 53

 

 

Année du Grand Jubilé diocésain de Sainte Odile, patronne de l’Alsace VOIR LA PRIERE

Année consacrée à St Joseph : Lire la lettre du Pape

Curé de la Communauté de Paroisses : Christian KAMENISCH

Vicaire : Blaise BAKULU
Prêtre étudiant : Roland KANIK
Diacre
stagiaire : Godefroid NGOMA
Diacre permanent : René CISERI
Coopératrice en Pastorale des enfants : Anne DIMEY
Coopératrice en Pastorale des jeunes : Maude MEYER

CONSULTER LES HORAIRES DES MESSES VIA MESSINFO

Voir page d’accueil du site  !

N’hésitez pas à nous confier vos intentions de prières,

OFFRIR UNE MESSE

et vos INTENTIONS DE MESSES PAR MAIL (18€ Paroisse St Martin, ou via la Poste)

Faire un DON à la quête pour soutenir ma paroisse

Du monastère des capucins à l’église paroissiale de St François d’Assise !

L’église Saint-François-d’Assise devenue église paroissiale aujourd’hui était auparavant l’église conventuelle des capucins.

Installés sur d’autres lieux à Colmar dès 1698 pour prêcher des missions dans les campagnes alentours, les capucins viennent de Brisach (qui fut ratifiée à l’Allemagne en 1697). Chassés à la Révolution, ils reviennent en 1948.

La première pierre, du nouveau monastère, est posée le 22 octobre 1960.

 Monsieur Joseph MULLER, architecte, a dressé les plans du lieu où se réuniraient avec Les Frères Capucin les chrétiens pour célébrer et former la communauté paroissiale de St. FRANÇOIS D’ASSISE en 1969.

Le dimanche 14 juin 1964, notre église St François d’Assise est consacrée par notre évêque Mgr Jean-Julien WEBER. Jour de fête pour le quartier, le projet des Frères capucins se réalise ! L’église est le lieu où se rassemblent les croyants pour célébrer et prier le Dieu de Jésus-Christ dans la grâce de L’Esprit-Saint: faire Eglise !

 

Ce lieu est consacré et bénit : il est purifié par l’eau comme au baptême pour faire vivre de la vie avec Dieu et en Lui. Avec l’huile sainte, ce Lieu devient MAISON DE DIEU où est accueillie et partagée LA PAROLE, célébrée l’Eucharistie qui nourrit les croyants du PAIN DE VIE : le CORPS DU CHRIST. L’Eglise accueille et reçoit les nouveaux membres de la communauté par le baptême… Les chrétiens de St François prennent part à l’annonce de la Bonne Nouvelle proclamée par les Apôtres et transmise par l’Eglise au cours des siècles.

 

Le message de St François PAX ET BONUM : Paix et Joie, une tradition nous attache aux saints dont les reliques sont scellées dans l’autel :

Ste Aurélie, Ste Bénigne, St Thimothée et St Fidèle de SIGMARINGEN, …témoins de l’Eglise.

Merci aux frères capucins : Fr Hugues, Fr Fidèle, Fr Jovite, Fr Jean-Marie, Fr André, Fr Jean-Paul, Fr Berna, Fr Charles, Fr Jérôme… et à tous les laïcs DEO GRATIAS !

 

La communauté des Capuçins, a quitté Colmar le 1er septembre 2003.

Elle accueille pour la servir des prêtres diocésains depuis 2003. Elle est devenue, avec la Paroisse St Martin, la Commuauté paroissiale St Jean-Baptise d’Unterlinden en 2009.

 

Description architecturale

L’église Saint-François-d’Assise se situe dans le quartier résidentiel nommé “Les maraîchers”. Construite en brique et en bois, elle repose sur un plan singulier de forme ovoide. Elle se compose d’une nef et d’une chapelle ovoide accolée ainsi que d’un cloître couvert percé de baies vitrées, menant à un autre bâtiment, autrefois monastère des capucins.

La nef unique en brique est soutenue par des contreforts en béton. L’espace intermédiaire entre la nef et la toiture bombée est ornée de vitraux en bandeaux. La voûte de la nef est remarquable par son imbrication de poutres de bois formant des nids d’abeille. Le clocher tour ouvert en son centre(on y voit la cloche)est rattaché à l’édifice par une pièce rectangulaire(sacristie, salles et chapelles annexes).

 

 Epoque et styles

XXème – Contemporain

 

 

 

La collégiale St Martin de Colmar

Construite de 1235 à 1365, la collégiale Saint-Martin est une œuvre majeure de l’architecture gothique en Alsace.

Déjà avant l’an mil existait à Colmar une prévôté relevant de l’abbaye de Munster, une chapelle à Saint-Martin y fut érigée1. Les fouilles de 1972 ont révélé un sanctuaire à abside carrée, transept de 19 par 8 m et nef de 15 m de long , qui remonterait au xie siècle. Cet édifie fut détruit par un incendie en 1106 et remplacé par une basilique romane.

Par une bulle de 1234, le Pape Grégoire IX la transforma en chapitre collégial, toujours placé sous l’autorité de Munster. À partir de 1245, le chapitre compte seize chanoines, puis seulement douze à partir de 1440.

La reconstruction de l’édifice actuel fut effectuée de 1235 à environ 1365. La construction commencée par le transept, poursuivie par les trois nefs et les clochers par maître Humbert5, s’achève par le chœur et son déambulatoire, dont les plans furent conçus par l’architecte Guillaume de Marbourg5, décédé en 1366. La date exacte d’achèvement des travaux est indéterminée, puisque l’édifice ne fut jamais totalement terminé : la tour nord initialement prévue fait toujours défaut.

Le 23 mai 1572, un violent incendie détruisit la charpente et le couronnement de la tour sud, de même que le clocheton qui s’élevait sur la croisée du transept6. Elle fut remplacée, trois ans plus tard, par l’original lanternon à bulbe qui donne à l’édifice sa silhouette caractéristique.

À la Révolution française, le chapitre collégial est supprimé et un évêque s’installe à Colmar, faisant de l’édifice la cathédrale constitutionnelle du Haut-Rhin. Le concordat y met un

 terme en 1802, elle devient une église paroissiale5, même si elle continue à être souvent dénommée la « cathédrale » ou la « collégiale ».

La collégiale fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 14 mars 18407.

Les Colmariens considèrent depuis longtemps la collégiale Saint-Martin comme leur cathédrale, traduction directe de l’allemand « Münster ». En réalité, la collégiale Saint-Martin ne fut une véritable cathédrale que durant une dizaine d’années : de la Constitution civile du clergé en 1790, à la signature du Concordat en 1801 car les deux évêques constitutionnels qui se succédèrent, ne parvinrent pas à s’imposer et à organiser un diocèse resté aux deux tiers fidèles à Rome.

 

Décoration

L’église est entourée de nombreux portails (certains ont été murés), dont les plus grands présentent un tympan richement décoré. Le toit de tuiles, coloré, rappelle celui de la collégiale Saint-Thiébaut de Thann. Les piliers massives de la façade (d’un style architectural assez rare), donnent à l’édifice vu de devant un aspect assez pesant, qui contraste avec l’aspect aérien des fenêtres de l’abside.

L’intérieur, qui a subi des dégradations au cours de la Révolution française, présente un aspect dépouillé depuis que le mobilier installé au xixe siècle a été malencontreusement supprimé. L’église possède cependant des sculptures (autel, Vierge) et vitraux (tête du Christ sans barbe au-dessus du portail nord, du début du xiiie siècle) du Moyen Âge, très bien conservés.

On notera que l’église a également abrité pendant de nombreux siècles la fameuse Vierge au buisson de roses, peinte en 1473 par Martin Schongauer, volée en 1972, puis retrouvée fortuitement en 1973 et installée à l’église des Dominicains, où elle est maintenant conservée.

L’EGLISE DES DOMINICAINS ET LE RETABLE DE LA
« VIERGE AU BUISSON DE ROSES »

L’édifice est situé place des Dominicains : 1, place des Martyrs-de-la-Résistance à Colmar.

HISTORIQUE

L’église a été bâtie en 1289, par l’ordre mendiant des Prêcheurs, aussi appelé Dominicains1, arrivé à Colmar vers 1260. Le chœur est construit avant 1300, la nef au début du XIVe siècle mais achevé en 1346. L’édifice, devenu un magasin d’artillerie à la Révolution française, est racheté par la ville en 1807 pour en faire une halle aux blés, puis est rendu au culte en 1898.

Aujourd’hui et depuis 1973, à la suite du vol retentissant à l’époque du retable puis de son recouvrement, l’église des Dominicains abrite en son choeur le chef d’œuvre de Martin Schongauer, la « Vierge au Buisson de Roses », (jusqu’alors exposé à la Collégiale Saint-Martin), ainsi qu’une série de vitraux du XIVe siècle.

Le cloître, la partie la plus ancienne, date du XIIIe siècle. Il a subi un incendie en 1458. Des peintures murales de la fin du XVe siècle illustrent le cycle de la Passion.

Les bâtiments conventuels sont élevés vers 1300, reconstruits au XVIIIe siècle, transformés en caserne de gendarmerie en 1795, puis ont abrité l’école préparatoire d’instituteur. Ils accueillent depuis 1951 la bibliothèque municipale.

Le cloître et l’église font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 novembre 1948.


ARCHITECTURE

  • L’église est constituée d’un chœur vouté de cinq travées, d’une abside à cinq pans d’octogone et d’une nef à six travées. La structure est pourvue de frêles colonnes sans chapiteaux, à plafond de bois, intérieur austère mais lumineux. Les vitraux datent du début du XIVe siècle et représentent des scènes de la vie du Christ.
  • Le cloître est constitué d’arcades sans réseau s’articulant autour d’un rectangle irrégulier.

 

 

 

 

 

 

L’entrée est payante, ce qui contribue au bon entretient des œuvres et du retable, à l’assurance et à la sécurité du retable, le paiement des salariés, les frais du lieu, et la vie de la Paroisse.

 

Adulte : 2€       Enfants : 1€ de 12 à 18 ans

Groupes à partir de 15 : 1,50€ / pers

Avantage tarifaire :

Gratuité pour les moins de 12 ans

Autres réductions : Etudiants 1,50€

 

LIEU DE PRIERE

En journée, c’est un édifice “musée” qui accueille de nombreux touristes et visiteurs,

Mais le lieu demeure une église, sans la Présence du Saint Sacrement et sans bougies pour des questions de sécurité.
Durant l’année, nous y organisons des concerts, temps de prières, expositions, notamment à Noël avec la FREMA…
Au Mois de mai, il y a différents moments de prière pour les paroissiens.

Tous les samedi, (de fin mars à fin décembre) il y à une Messe qui est célébrée à 9h.

CERCLE ST-MARTIN

13, Avenue Joffre – 68000 –  COLMAR

 

Le Cercle Saint Martin est à la disposition de ceux qui souhaitent organiser :
un anniversaire, un mariage, une fête de famille, une réception, une conférence, une réunion associative ou tout autres évènements.

    •        Cuisine équipée – Location de vaisselle
    •        Accès facile, Grand parking

 

   POUR LOUER UNE SALLE…

   Mail : cerclestmartin.colmar@gmail.com

   Tél : 03.89.41.42.51  /  06 67 54 26 75

INTENTIONS DE PRIERES

Vous êtes nombreux à nous confier des intentions de prière.
Elles sont portées lors des Eucharistie quotidiennes célébrées par le Curé.
Vous pouvez nous les transmettre via ce lien
D’autre part, si vous souhaitez que votre prière
alimente notre « arbre à prière »  visible ici, vous pouvez le préciser dans le formulaire.

Titre

Le Saint Rosaire

Le Réseau mondial de prière du Pape a préparé cette petite fiche “technique”

pour aider à prier le Rosaire en ce mois de mai, comme le Pape y invite le peuple de Dieu.

Acte de communion spirituelle

Récité par le Pape François tous les matins et attribué au cardinal Merry del Val (1865-1930) diplomate espagnol du Saint Siège béatifié 1953 :
« À tes pieds, ô mon Jésus,
je m’incline et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme
dans son néant et Ta sainte présence.
Je t’adore dans le Saint Sacrement de ton amour,
désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre.
En attente du bonheur de la communion sacramentelle,
je veux te posséder en esprit.
Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort.
Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et la mort.
Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime. Ainsi soit-il. »

La Prière de l’Angélus

Lien vers la vidéo “Angelus à Notre-Dame de Colmar”

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie…

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie…

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

PRIERE DU PAPE FRANCOIS pour demander la fin de l’épidémie

PRIÈRE POUR LES MALADES

Seigneur, daigne exaucer notre Prière
pour tous les affligés et ceux qui les
soignent.
Pour ceux qui t’aiment et t’offrent leurs
souffrances apporte le confort et le
soulagement.
Pour ceux qui te cherchent : fais briller à
leurs yeux la lumière de ta Croix d’où
viennent le pardon et la paix.
Pour ceux qui doutent fais entendre la
parole de consolation : “Venez à moi, vous
tous qui souffrez, et je vous soulagerai.”
Pour tous ceux qui sont au service des
souffrants et qui veillent sur eux : à tous
Seigneur, donne le calme, le courage, la
paix et la consolation
Accorde ta miséricorde Seigneur, à ceux
que tu rappelleras à toi !
Ainsi soit-il

Saint Jean de Dieu (1495-1550)
saint patron des malades et du personnel soignant.
www.saintjeandedieu.fr

Entretien avec le frère Alois, de la communauté de Taizé

Saint Bernard de Clairvaux

Angélus du 15 août 2020

Considérer son prochain avec amour - Audience générale du 12 août 2020

Angélus du 9 août 2020

La fécondité du catholicisme en Occident

La Transfiguration de Raphaël

Simone Weil, la vie au risque de la vérité

Les Psaumes violents

Après l'incendie, le recteur de la cathédrale de Nantes se confie

Petits Chanteurs de Saint André - Pie Jesu de Joseph MARTIN

Alzheimer et bonheur : le duo impossible ?

Famille en mission : un engagement au quotidien (1/3)

Aumôniers militaires - Prêtres et soldats

La prière nous ouvre à la miséricorde de Dieu - Audience générale du 10 juin 2020

Ensemble vocal Cinq Mars - Aujourd'hui est jour de fête (W 47-38-1)

Solennité de la Trinité A - Intégrale

"Etre transformé et transformer le monde"- Enseignement à plusieurs voix

Pierre, le premier pape

Veni Sancte Spiritus

Cantos Litúrgicos Católicos em Latim [CD Credo]

Veillée de louange avec le Chemin Neuf

Ensemble vocal l'Alliance - Laissez-vous mener par l'esprit

നാവിൽ എൻ ഈശോതൻ നാമം | SJSM SISTERS UKRAINE | SISTER ACT RETURNS | JACKSON XAVIER

Vidéo faite par les Confirmants de notre CP

Audience générale du 20 mai 2020

Magazine Paraboles 674 (Célébration Corona Virus- les apprentis Pélerins du Grand Jubilé )

Petits Chanteurs de St André - Je vous salue Marie, arrgt Jean-Philippe BILLMANN

250 choeurs

La Manécanterie

Covid-19 : infirmière en soins palliatifs, elle témoigne

Saint Benoît

Taize Fiez vous en Lui

"Le bonheur ça tient à quoi?" - Film hommage au personnel de santé

PAGE EN COURS DE CONSTRUCTION

LE PARCOURS DE CATÉCHISME

 

Concernant les enfants âgés entre 7 et 13 ans, la communauté de paroisses propose un parcours de catéchisme se déclinant en 5 années.
La 1ère année aboutit au sacrement de Réconciliation (Pardon)
La 2ème année au sacrement de l’Eucharistie (Communion).
– Quant aux 3ème, 4ème et 5ème années, les enfants sont amenés à approfondir leur foi.

A partir de 13 ans, les jeunes peuvent se préparer en 2 ans à recevoir le sacrement de la Confirmation en passant par la Profession de Foi.

PLUS D’INFORMATIONS

Les séances de catéchisme ont lieu en petites équipes et sont animées par des catéchistes bénévoles formées.

 

Pour tout renseignement ou inscription, merci de contacter Anne DIMEY (Petite présentation)

anne.pastorale@outlook.com     ou     07 62 32 94 92

 

Pour les personnes plus âgées, désireuses de recevoir les Sacrements du Pardon, de la Première Communion et de la Confirmation, un autre parcours est prévu par le diocèse de Strasbourg.
Nous vous invitons à contacter le curé de la paroisse directement, en passant par l’accueil.

Samedi 28 novembre à 18h00, nous sommes invité à rejoindre la prière œcuménique organisée par les responsables des jeunes des églises catholiques et protestantes de Colmar. En direct sur Youtube « Choisis la vie en marchant vers la lumière de Noël » (cf Dt30, 19). Pour s’y associer il leur faudra simplement cliquer sur ce lien 5mn avant.

La vidéo sera disponible ce dimanche 29 novembre en ce lien : https://www.youtube.com/channel/UCSPwa0Xtfdzg79-x_4HDnyw
Aussi un live d’entrée en Avent, avec Mgr Ravel, est prévu ce samedi 28 novembre dès 18h en ce lien : https://youtu.be/aEnXk9OyyGk

Pour toutes questions ou informations, contactez Maude MEYER, coopératrice de la Pastorale

PAR MAIL

Les sept sacrements de l’Eglise

 

bapteme nouveau-né par Benoît XVI« Comme être social, l´homme a besoin de signes et de symboles pour communiquer avec autrui, par le langage, par des gestes, par des actions. Il en est de même pour sa relation à Dieu. » (Catéchisme de l´Eglise catholique, n° 1146)

Ainsi les sacrements sont des signes visibles du don gratuit de Dieu (la grâce), qui permettent aux hommes de prendre conscience de la présence de Dieu au milieu d´eux. Ce sont des actes d’alliance qui unissent au Christ par l’action de l’Esprit Saint, relient les hommes à Dieu et à leurs frères par le plus intime d’eux-mêmes et incorporent dans l’Eglise.

Tout sacrement comporte trois dimensions :

  • un signe, ce que l´on voit;
  • une parole, ce que l´on entend;
  • un symbole, ce que le signe et la parole expriment.

Le concile Vatican II exprime l’action du Christ dans la célébration des sacrements : « Il est là présent par sa vertu dans les sacrements au point que lorsque quelqu’un baptise, c’est le Christ lui-même qui baptise » (Constitution Sacrosanctum, n° 7). Ainsi le sacrement est un «événement de salut» dans lequel le Christ lui-même agit et nous rejoint dans des situations particulières de notre vie.

En marquant les moments les plus décisifs de la vie humaine, les sept sacrements manifestent que c’est toute notre existence, dans ses différentes étapes, qui est appelée à être vécue avec le Christ :

• Les trois sacrements de l’initiation chrétienne : BaptêmeConfirmation et Eucharistie permettent d’entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité et de grandir dans la foi.
• Les sacrements de guérison : Réconciliation et Onction des malades ouvrent un chemin d’espérance.
• Les sacrements de l’engagement : L’Ordre et le Mariage consacrent des cheminements de vie baptismale.

Les sacrements sont une force qui permet d’aimer et de « porter du fruit » dans tous nos lieux de vie. Ils communiquent la vie divine, réalisant notre vocation de fils du Père, frères en Jésus Christ, animés du souffle du même Esprit !

Plus d’informations sur chaque sacrements ici

LE BAPTEME

Le Christ a proposé le baptême à tous pour que tous aient la Vie en Dieu. Il l’a confié à son Eglise, en même temps que l’Evangile, lorsqu’il a dit à ses apôtres : « Allez de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Mt 28, 19-20).
Le mot « baptême » vient d’un verbe grec qui signifie « plonger, immerger ». Être baptisé, c’est être plongé dans la mort et la résurrection du Christ, c’est un rite de passage. Configurés au Christ, nous devenons fils d’un même Père et frères de Jésus-Christ, par l’Esprit Saint. Le baptême est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne : marqué du signe de la croix, plongé dans l’eau, le nouveau baptisé renaît à une vie nouvelle. Devenu chrétien, le nouveau baptisé peut vivre selon l’Esprit de Dieu.
La célébration du baptême a son point culminant dans le bain d’eau accompagné de cette parole :
Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Plus d’informations ici

 

BAPTEMES DES PETITS et INSCRIPTIONS POUR TOUS

L’inscription se fait directement avec le Curé de la Paroisse.
Pour s’inscrire, vous pouvez passer au presbytère (22, place de la cathédrale) aux heures de permanences ou prendre rendez-vous par téléphone au 03 89 41 27 20.
Une rencontre pour la préparation du baptême vous sera proposée.

 

BAPTEME DES ENFANTS D’AGE SCOLAIRE

Ils se préparent en suivant la catéchèse des enfants en vue de la Première Communion. Prendre contact avec la paroisse avant septembre.

 

BAPTEME DES ADULTES

Pour les personnes âgées de plus de 16 ans, prendre rendez-vous avec le curé, en téléphonant à l’accueil de la paroisse.
Le futur baptisé est admis comme catéchumène et le baptême est célébré après une année de préparation.

 

CERTIFICATS DE BAPTEMES

Rechercher exactement la date et le lieu du baptême. Vous pouvez en faire la demande en passant au presbytère, par téléphone, ou en envoyant une demande par la poste avec une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.
N’oubliez pas de bien indiquer : le NOM de naissance, le prénom,  la paroisse où à eu lieu le baptême et la date de celui-ci, ou au moins l’année.

MARIAGE

Le mariage est l’alliance entre un homme et une femme unis par un même amour. Dans cette alliance se révèle le plus pleinement l’histoire des alliances entre Dieu et l’humanité scellée dans l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Le sacrement de mariage sanctifie l’union d’un homme et d’une femme et situe l’amour des époux au cœur de l’amour de Dieu pour l’humanité.

C’est un engagement pris devant Dieu. La dignité de cet engagement s’articule sur les quatre piliers que scelle l’échange des consentements : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité. Chacun des fiancés doit être pleinement libre au moment de son engagement. Les conjoints se promettent fidélité, et cette promesse est source de confiance réciproque.

 

– Si vous souhaitez vous marier à l’église, merci de contacter l’accueil paroissial.
Il y aura plusieurs rencontres et un parcours proposé par la zone pastorale de Colmar.


Pour approfondir la démarche

FUNÉRAILLES

Les funérailles à l’église : Face à l’épreuve de la mort, l’Eglise remet à la miséricorde de Dieu ses enfants, et prie dans l’espérance de la résurrection.

Les familles en deuil doivent nécessairement d’abord entreprendre les démarches civiles auprès d’une société de pompes funèbres de leur choix.

Le cybercuré répond à toutes vos questions sur les funérailles chrétiennes : cliquez ici !

 

Concernant notre Communauté de Paroisses

Les funérailles (obsèques ou enterrements) sont célébrées dans à St Martin ou à St François d’Assise selon les disponibilités,  et le souhait de la famille, par un des prêtres de notre communauté.

  • Les pompes funèbres prennent contact avec le presbytère pour déterminer le jour et l’heure des obsèques, en fonction des disponibilités de nos églises et des prêtres.
  • Le célébrant donnera rendez-vous à la famille pour la préparation de la célébration.

Cette rencontre permet au prêtre et à la famille de choisir les lectures, les chants, et surtout de parler du défunt.

Plus d’informations sur la Liturgie de la célébration


Il y a un domaine où notre Saint-Père, nos évêques et nos prêtres nous laissent une grande liberté, celle d’aimer nos frères dans l’amour de Dieu.
Nous pouvons aider matériellement nos frères dans la misère, nous pouvons accompagner moralement nos frères dans la maladie, le deuil, la désespérance.

Il faut le faire autour de soi, sans oublier ceux qui dans le quartier voisin n’ont pas le voisin ou l’ami attentionné.

Pour essayer de donner la même chance à tous, il est nécessaire d’intégrer et d’aider les structures chrétiennes  existantes qui se sont données pour mission d’aider les plus pauvres :

–         Conférence St Vincent de Paul

–            Caritas     et    contact

–            CCFD

–        ACAT

Ces structures ont besoin de moyens matériels, mais surtout de nos bras et de nos cœurs pour que les soutiens apportés localement ou internationalement soient efficaces, n’oublions pas d’y associer nos jeunes. Leur apprentissage dans la solidarité en fera les responsables de demain.

Comment les aider ?


L
es membres des Associations sont là pour vous former et vous accompagner.

Dans l’aide morale notre communauté de paroisses avance dans l’aide aux familles des défunts à la fois pour faire de belles célébrations, un livret de chants commun  est en cours d’impression. Trois personnes suivent actuellement une formation pour les célébrations et l’accompagnement des familles endeuillées, elles rejoignent certains d’entre nous engagés dans cette mission, l’année prochaine nous souhaitons accueillir d’autres pour encore améliorer et intensifier notre action.

Nous avons deux domaines où nous avons un déficit d’actions organisées, ce sont les visites aux malades et la visite aux prisonniers.

Bien-sûr un certain nombre d’entre nous rendent visite aux malades, connaissances et amis, mais nous avons une méconnaissance des gens hospitalisés ou en retour à la maison, heureusement la conférence St Vincent de Paul continue l’œuvre de monsieur Vincent, si nous pouvions leur donner quelques heures de notre temps, en collaboration aves les équipes de visiteurs en milieu hospitalier, nous pourrions redonner «  du sourire » à nos frères malades.

Dans le domaine carcéral :

–         La visite en milieu carcéral

–         L’intégration dans le milieu social en fin de peine – Nous pourrions contacter les patrons et les cadres chrétiens pour améliorer la réinsertion des prisonniers.

 

Si la lecture de cette réflexion «  Faites croître la culture de la solidarité », vous a émue, posez- vous les questions suivantes :

–         Combien d’heures par mois, je peux consacrer aux autres ?

–         Dans quel domaine je me sens le plus à l’aise ou dans quel domaine mes compétences seront les plus efficaces au service des  autres ?

 

L’Equipe d’Animation Pastorale
de notre Communauté de Paroisses St Jean-Baptise d’Unterlinden

 

Elle porte la responsabilité de la pastorale de la Communauté de paroisses. Elle se réunit tous les quinze jours et se veut à l’écoute de l’attente des paroissiens, des besoins de l’Église et des évènements du quartier et du monde. Elle est composée actuellement du curé de la paroisse nommé par l’évêque et de sept laïcs élus par la communauté.

Elle aborde tout sujet touchant à la mission de la paroisse dans l’annonce de la Parole de Dieu. Elle anime la communauté paroissiale et met en place toutes activités nécessaires pour remplir sa mission. Elle agit sous la responsabilité du curé, qui en dernier ressort prend les décisions.

 

Une équipe, composée des prêtres et de laïcs élus :

  • En charge de l’animation, l’équipe est à l’écoute de la communauté. Elle donne de la vie, elle repère les attentes des personnes, encourage et suscite les actions de la communauté.
  • En charge de la Pastorale, elle porte avec les prêtres la responsabilité d’annoncer l’Évangile
  • Dont la mission est de conduire la communauté chrétienne :
  • Elle peut se saisir de tous les aspects de la vie de la paroisse et porte la responsabilité de son animation.
  • Elle décide des grandes orientations et veille à leur mise en œuvre.
  • Elle s’attache à relire dans la foi les événements qui marquent la vie paroissiale, la vie du quartier et du monde.
  • Elle assure la communion avec le diocèse et les autres communautés chrétiennes du quartier – Elle s’ouvre vers les autres communautés religieuses du quartier.
  • Elle prend soin de faire résonner l’appel de l’Évangile adressé à chacun pour qu’il devienne un membre actif de l’édification de la communauté chrétienne.
  • Dont les membres n’ont pas à être partout :
  • L’EAP n’hésite pas à déléguer et à confier des tâches à d’autres groupes.
  • Elle écoute les différents groupes de la paroisse, les soutient et les aide à s’intégrer dans une pastorale commune sans se substituer à eux.

PRESENTATION DE L’EQUIPE

La communauté de paroisses est l’espace habituel où la vie de l’Église se déploie dans toutes ses dimensions : célébrer le salut, servir la vie des hommes, annoncer l’Évangile. Ces trois fonctions
vitales de l’Eglise sont portées en co-responsabilité par un noyau de baptisés constituant l’Équipe d’Animation Pastorale (l’E.A.P.). Plusieurs personnes ont répondu à l’appel du Seigneur pour
rejoindre cette équipe :

 

 

  • Donatienne Molle, juriste de formation, elle est maman de deux enfants. Dans la communauté, elle coordonne depuis plusieurs années le catéchisme des enfants, mais aussi l’accueil des familles dans le cadre de l’éveil à la Foi.
  • Louise Brès, professeur des écoles. Elle est particulièrement impliquée dans le groupe de jeunes adultes ProVieDense et dans la préparation des adolescents au sacrement de la confirmation. Elle participe à la commission Ados et Jeunes de la zone et accompagne les jeunes à Lourdes. Notons qu’elle exerce un talent musical au sein de l’harmonie Saint Martin.
  • Thierry Portzer, acheteur d’investissement dans le milieu industriel, vous le connaissez surement car il est toujours en recherche de lecteurs pour nos célébrations. Il est papa d’étudiants, il
    s’investit beaucoup avec son épouse Christine dans les dîners alpha à destination des couples.
  •  Benoît Kiry, professeur d’éducation musicale. Papa de 3 adolescents et demi (comme il aime à le dire), il enseigne avec bonheur au sein d’un établissement scolaire de la Fondation Providence de
    Ribeauvillé. Il est le fondateur et directeur de la manécanterie de Saint Jean, choeur de filles.
  •  Maude Meyer, coopératrice de la pastorale, au service des adolescents, des étudiants et des jeunes adultes du doyenné de Colmar. Nous nous réjouissons qu’elle soit tout récemment devenue maman.
  • Blaise Bakulu, prêtre français d’origine congolaise. Il est aumônier du Collège épiscopal Saint André. Comme vicaire, il travaille avec Maude en responsabilité pastorale pour les jeunes du
    doyenné.
  • Roland Kanik, prêtre originaire de la République Démocratique du Congo. Prêtre étudiant, il est impliqué dans l’aumônerie du Centre Départemental de Repos et de Soins. Il est engagé dans
    l’animation et la formation des Servants d’Autel de la communauté.
  • Pour bénir l’équipe d’animation pastorale, assurer la croissance spirituelle et l’unité de la communauté de paroisses, l’abbé Christian Kamenisch, prêtre du Prado, est votre heureux curé.
  • L’équipe pourra aussi compter sur l’appui d’Anne Dimey, coopératrice au service des enfants sur les deux communautés St Joseph Espérance et St JB d’Unterlinden et compter sur René Ciseri, diacre, aumônier de la Maison d’Arrêt de Colmar.

“Je vous invite à effectuer votre service pastoral en relation et en
collaboration avec les autres structures d’animation du diocèse (zone pastorale, services diocésains,
mouvements) et les communautés de paroisses voisines.
Puissiez-vous ensemble, avec le secours de Saint François d’Assise, de Saint Martin de Tours, de Saint
Jean Baptiste et de la Sainte Vierge, être à l’écoute de la Parole de Dieu et la mettre en pratique; ainsi
vous serez des missionnaires de paix, de joie et de bonheur.”

 

lors de la célébration de renouvellement de l’EAP, en 2019.

  • En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de renseignements et de la relation commerciale qui peut en découler.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Actualité récente

Agenda

Publications du diocèse

Web TV

Radio DAB+

Presse écrite