Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Homélie du 28 septembre 2022

Je te suivrai où que tu ailles (Lc 9, 57), dit un homme à Jésus qui est en train de marcher avec détermination vers Jérusalem. Jésus, je te suivrai où que tu ailles disons-nous à notre tour et le Seigneur nous répond : « Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids ; le Fils de l’Homme, Lui, n’a pas où reposer la tête » (Lc 9, 58). Jésus met ainsi à la lumière la recherche de tanière ou de nid qui nous habite.

N’est-il pas vrai que notre insécurité native et le désordre du monde qui nous entoure nous poussent à chercher des tanières ou des nids affectifs, intellectuels, spirituels ?

Jésus, Lui, n’a pas où reposer la tête. Il n’a pas de repos définitif sur cette terre : son unique repos est le Cœur du Père.

Nous aussi, avec Jésus, nous voici appelés à n’avoir nulle autre sécurité, nul autre roc, nul autre nid, nulle autre demeure définitive que le Cœur du Père.

Notre vie chrétienne n’est pas un nid qui nous protège, mais une route, un envoi …

C’est ce que Jésus fait découvrir également au deuxième disciple de l’Évangile : « Pour toi, va annoncer le Royaume de Dieu » (Lc 9, 60b).

Qu’ils seront beaux nos pieds, frères et sœurs, s’ils sont les pieds du porteur de Bonne Nouvelle (Is 52, 7). Voilà notre mission : chanter, proclamer, annoncer à notre ville le Royaume de Dieu !

Ce n’est pas le hasard qui règne, ni la nécessité. Ce n’est pas le mal qui règne, ni le malheur. Ce n’est pas l’astrologie, ni la fatalité : seul Dieu règne sur l’histoire ! Si nous savons l’annoncer, les « ruines de Jérusalem pousseront des cris de joie » (cf. Is 24, 14) comme le prophétisait Isaïe.

Oui, nous sommes tous des envoyés – envoyés pour annoncer les merveilles de Celui qui nous a appelés des ténèbres à une admirable Lumière !


Abbé Philippe Link