Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Soirée de présentation des JMJ à Colmar

Ce mercredi 29 juin au soir, un petit air méditerranéen a soufflé sur l’église Sainte-Marie de Colmar. Une trentaine de jeunes Alsaciens se sont réunis autour de l’équipe de pilotage diocésaine pour préparer les prochaines JMJ de Lisbonne, cette aventure humaine et spirituelle qui a changé la vie de millions de jeunes.

Comité de pilotage des JMJ 2023 pour l’Alsace De gauche à droite, p. Charles Guthlin, Nadia Kapp, David Fontanieu, Mgr Gilles Reithinger

Les JMJ 

A l’invitation du pape François, les JMJ se dérouleront du 1 au 6 août 2023 à Lisbonne. Mais pour beaucoup de jeunes présents, le pèlerinage commence aujourd’hui et il est un tremplin. « Les JMJ c’est l’occasion de réaliser qu’on est une famille de cœur, une famille universelle. Nous ne sommes pas ici pour nous investir pour la bonne réussite d’un évènement ponctuel mais pour vivre des évènements au-delà des JMJ » insiste Mgr Gilles Reithinger, évêque auxiliaire de Strasbourg et membre de l’équipe de pilotage.

 

Les attentes des participants 

Sous le soleil de juin, une certaine effervescence gagne le parvis de l’Église Sainte-Marie.  L’équipe de pilotage et les jeunes font connaissance. Les jeunes profitent d’abord d’un moment convivial, autour d’une table parée de gourmandises. En un tour de table, tous se présentent : « On a eu à cœur de vous réunir avant la dispersion des vacances » précise Nadia Kapp, coopératrice pastorale membre du comité de pilotage. Venus des quatre coins d’Alsace, les jeunes expriment leurs attentes sur cette participation aux JMJ : « C’est difficile d’être chrétien dans le monde actuel. Les JMJ, c’est un grand évènement » explique Sébastien, 28 ans et étudiant en théologie. « Au lycée, on est toujours catalogué comme catho de service. Aux JMJ, on rencontrera des jeunes qui partagent nos valeurs. » souligne Mathilde, 18 ans de Colmar. « Personnellement, je n’ai pas d’attente particulière, je vais me laisser surprendre par les JMJ » poursuit Sébastien, 26 ans.

 

En pratique

Après le temps convivial, place à la présentation de l’évènement et de ses modalités pratiques. Dans un esprit synodal, les jeunes sont invités à réagir et à prendre la parole. Le message du pape François relatif aux JMJ a résonné dans le cœur de l’assemblée, attentive : « Je prie pour que cette rencontre soit féconde et que chacun de nous reparte meilleur qu’il n’est arrivé. Soyez créatifs, originaux pour que cette rencontre soit unique. » « On a l’habitude d’avancer dans des paroisses vieillissantes, les JMJ c’est l’occasion de montrer que l’église n’est pas morte » réagi Jérôme.

Un comité de pilotage a été créé. Il rassemble 8 personnes aux divers états de vie : un évêque, un prêtre, deux laïcs, un diacre permanent, un séminariste. Dans chaque zone pastorale, un groupe JMJ de trois à quatre jeunes va porter le projet, au cœur de leur paroisse. Les défis à relever sont nombreux : inviter largement les jeunes, leur permettre d’être acteurs de l’Église d’aujourd’hui, faire en sorte que les jeunes se connaissent. La préparation des JMJ demande une logistique importante : « On a tous des compétences dont l’Eglise a besoin que ce soit en vidéo, en levée de fonds. N’hésitez pas à proposer quelque chose et à parler des JMJ autour de vous » insiste David Fontanieu, chargé de la pastorale des Jeunes pour le diocèse de Strasbourg, auprès des jeunes.

Pour toute info : la Page JMJ sur le site du diocèse ou Rayonne Alsace, le site qui rassemble des infos sur la pastorale des Jeunes du diocèse de Strasbourg.