Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

L’appel décisif des catéchumènes

Samedi 5 mars, 67 catéchumènes de toute l’Alsace et leurs accompagnateurs se sont réunis à Strasbourg pour vivre une journée sur le thème de l’intériorité.

Avec un premier échange autour de la figure des pèlerins d’Emmaüs et d’exercice pratique de prière le matin, la journée se poursuit avec plusieurs temps forts.

« Que tout mouvement te soit motif à célébrer le Seigneur, ainsi tu prieras sans cesse et ton âme sera toujours dans la joie. »

Porté avec brio par la comédienne Françoise Thuriès dans une mise en scène imaginée par Michael Lonsdale, le Récit d’un pèlerin russe livre la force de la prière perpétuelle de Jésus telle qu’elle est pratiquée chez nos voisins chrétiens à l’Orient.

« Avant votre baptême dans 40 jours, essayez de renouveler une amitié avec tel ou tel saint. Je vous promets qu’avec ces gens-là, vous avancerez en toute sécurité »

Mgr Ravel est ensuite intervenu durant un enseignement sur la prière.  L’archevêque de Strasbourg a rappelé l’importance d’être accompagné par « des grands frères et des grandes sœurs » que sont les saints sur le chemin vers le Christ.

Il a donné également quelques pistes concrètes pour prier comme trouver une bonne position avec son corps, ou télécharger l’application AELF sur son smartphone pour prier en tout temps et tout lieu. Mgr Ravel a insisté sur le combat qu’était la prière, même après le baptême : ‘La prière, on y va certains jours comme à la danse, certains jours comme à la guerre » Nouvel exercice pratique : trois minutes de prière en silence ont été prises.

Un échange avec l’évêque s’en est suivi autour du courage d’être témoin, de la vérité biblique versus la vérité scientifique

A 18h, tous se sont rendus à la messe anticipée du 1er dimanche de Carême à la cathédrale. Dans son homélie, Mgr Ravel a eu recours à une métaphore informatique pour parler de la vie chrétienne :

« Grâce au baptême, vous êtes en 5G+, tout va bien…Or, il existe des hackers ou des pirates de la foi qui troublent le message. Même la Parole de Dieu peut être déviée par le Menteur (…) Dans cet évangile, Jésus vient d’être baptisé, part au désert et est tenté par le diable (…) Nous sommes tentés, mais avec les autres, on peut se relever des tentations et de nos fragilités pour se mettre avec courage face à l’Amour de Jésus. »

A l’appel de leur nom, les catéchumènes se sont avancés vers l’archevêque qui a remis à chacun l’étole violette signifiant le temps d’attente et de conversion qu’il est appelé à vivre.

A partir de ce moment-là, ils sont devenus des « appelés » que nous pouvons chacun porter dans la prière jusqu’à la nuit de Pâques lors de laquelle ils recevront le baptême.

Qu'est-ce que l'appel des catéchumènes ?

L'appel décisif des catéchumènes