Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Dulcis Melodia à la Chartreuse de Molsheim

Un concert du choeur Dulcis Melodia est organisé au caveau de la Chartreuse de Molsheim pour le finissage du Chemin d’art sacré 2021, vendredi 15 octobre dés 19h30.  

Céline Jacob (flûte à bec et cornet à bouquin) et Jean-François Haberer (clavecin) proposent un parcours entre musique baroque et création contemporaine en associant des oeuvres de Antonio Micheli di Lucca, Jan Pieterszoon Sweelinck, Giovanni Battista Reali, Sophie Lacaze, Maki Ishi, Etienne Rolin. Le programme comportera également la création d’oeuvres du jeune compositeur Jérémy Marchal (né en 2000) écrites pour cette occasion : destinées à la flûte à bec et au clavecin “préparé”, Melancholia et Silentium  illustrent le thème de la transfiguration.

Céline Jacob cornet à bouquin, flûtes à bec

Suite à son cursus de musique ancienne au Conservatoire National de Région de Strasbourg (classes de Barbara Schmutz et d’Alain Sobczak en flûte à bec, Elisabeth Brégeot et Stéphanie Pfister en violon) et à l’obtention du Diplôme d’Etudes Musicales en 2002, Céline Jacob se spécialise en musique ancienne à la Schola Cantorum de Bâle, auprès de Conrad Steinmann (flûte à bec) et Bruce Dickey (cornet à bouquin) tout en continuant d’étudier le violon baroque avec David Plantier et à participer à des projets d’orchestre sous la direction de Chiara Banchini, Luis Beduschi ou Jordi Savall. Elle y obtient le Diplôme de Musique Ancienne, spécialisation Renaissance/Baroque, puis poursuit l’étude du cornet à bouquin à Paris, dans les classes de Jean Tubéry et Serge Delmas. Elle est également titulaire d’un Master de musicologie. Céline Jacob enseigne la flûte à bec et le cornet à bouquin au C.R.R. de Nancy.

Jean-François Haberer clavecin

Après une solide formation d’organiste au contact de personnalités spécialisées en musique ancienne, Jean-François Haberer se passionne pour la basse continue (à l’orgue et au clavecin) et intervient pendant une dizaine d’années au sein d’ensembles vocaux et instrumentaux de haut niveau. Par cette activité, il côtoie la plupart des « grandes » oeuvres du répertoire baroque : passions et oratorios de Bach, Haendel, Vêpres de Monteverdi, etc.

Parallèlement, il s’intéresse beaucoup à la musicologie : il suit un cursus universitaire complet, sanctionné par un C.A.P.E.S. d’éducation musicale et de chant choral. Son désir d’explorer des musiques peu connues pour les partager avec un public demandeur de renouvellement du répertoire le pousse à provoquer la création de l’ensemble Dulcis Melodia en 2007 avec lequel il part à la redécouverte du XVIIe siècle en Italie, en Allemagne puis en Alsace.

Jean-François Haberer est organiste titulaire des orgues historiques Silbermann de l’église Sainte-Aurélie à Strasbourg (1718) et de Balbronn (1747).

Entrée libre, places limitées