Saint Acace (+5e s.)

Evêque et confesseur. Il était évêque d’Amida en Mésopotamie (Irak).En 419, l’empereur Théodose II l’envoie en ambassade auprès du roi des Perses. Le premier fruit de cette ambassade sera la réunion, par le catholicos nestorien, d’un concile des Eglises perses. En 421, la guerre éclate entre les deux empires. 7 000 Perses sont faits prisonniers par les Byzantins. Ces prisonniers meurent de faim car leur nombre est trop grand. L’évêque Acace vend les vases sacrés de son église pour payer leur rançon et les libère. Beaucoup en deviendront chrétiens. Reconnaissant, le roi de Perse, Bahram V, cesse de persécuter les chrétiens nestoriens de son empire. C’est encore Acace qui lui sera envoyé pour négocier la paix en 422.

Acace rassembla le clergé de son Eglise et lui dit : “Notre Dieu n’a besoin ni de patènes ni de calices. Il ne mange ni ne boit puisqu’il se suffit à lui-même. Donc, puisque notre Eglise, grâce à la générosité de ses fidèles, possède un grand nombre de vases d’or et d’argent, elle doit s’en servir pour libérer et nourrir ceux qui ont été faits prisonniers par nos soldats.” Et il ordonna de faire fondre les vases et en donna la valeur pour le rachat des captifs.

(Patrologie grecque n° 67)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).