Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Le chancelier rencontre les présidents des conseils de fabrique

Qu’en est-il des édifices affectés au culte ?

Rencontre des conseils de fabrique avec le Chancelier Bernard Xibaut

Le presbytère est un édifice affecté au culte. Il fait aujourd’hui l’objet de nombreuses questions quant à sa gestion, surtout quand ce bâtiment n’est pas habité par un curé. Marc Kalinowski et Jean Thomas, responsables de la zone ont invité les bureaux des 58 conseils de fabrique des paroisses de la zone pastorale de Haguenau, pour un temps de formation à Ohlungen.

Plus de cinquante personnes ont répondu à l’invitation de cette rencontre qui a eu lieu samedi 12 juin au foyer Paroissial de Ohlungen. Le Chanoine Bernard Xibaut, chancelier du diocèse de Strasbourg, spécialiste de toutes ces questions régies par le droit local, notamment les articles organiques de 1802 et du statut des conseils de fabriques de 1809. Il a cité Mgr Doré, ancien évêque de Strasbourg : « les conditions de la chose appartiennent à la chose. » Ainsi, pour qu’il y ait un culte, il faut un ministre du culte et donc un lieu pour le ministre du culte. Il a rappelé que s’il n’y avait pas de presbytère dans une commune, la commune a la responsabilité de trouver un logement, ou de payer un loyer. Aujourd’hui il est rare que les questions se posent en ces termes, puisque pour plus de 770 paroisses, il y a 110 curés. Une paroisse a besoin d’exister, donc elle a besoin d’un siège. Comme la mairie est le siège de la commune, elle n’est pas habitée pour autant, la paroisse a besoin de son siège également, pour y faire des réunions, pour y accueillir, pour y entreposer des registres. Les presbytères sont des lieux de vie de la paroisse.

Rencontre des bureaux de conseil de fabrique à Ohlungen

Le chanoine Bernard Xibaut a précisé l’ensembles des lois et des règles, de la procédure de distraction qui consiste et désaffecter une partie du lieu lié au culte. Cela est possible à la suite d’une délibération du conseil de fabrique et d’une délibération du conseil municipal, dans les mêmes termes. L’archevêque donne également son avis, et si tout le monde est d’accord, la préfecture prend un arrêté.

Des questions liées à l’entretien des presbytères ont été posées. Théoriquement, l’entretien du presbytère et de l’église sont ont la charge de la fabrique, tant qu’elle peut entretenir. Sinon, cet entretient revient à la commune. « Dans les faits il n’y a pas de règles communes entre Wissembourg et Ferrette. L’entretien se fait généralement en bonne intelligence entre les différentes parties en présence. » Précise le chancelier.

Cette matinée de formation été appréciées par les présidents de conseil de fabrique présents. Pour les responsables de la zone pastorale, il est essentiel de proposer chaque année un temps de rencontre pour les bureaux de fabriques, afin de les accompagner dans la gestion quotidienne de la paroisse et répondre ainsi aux nombreuses questions qui se posent. Des questions liées à l’assurance des lieux, aux archives ont également trouvés leur réponse lors de cette rencontre qui n’avait plus eu lieu depuis 2019.

Une cinquantaine de personnes venue de la zone pastorale de Haguenau ont répondu à l’invitation.