Communautés Missionnaires

Ce Carnet « Communautés Missionnaires » voudrait simplement proposer des pistes pour vivre ce temps de l’Avent 2016 en lien avec les grandes intuitions du Texte National de l’Orientation de la Catéchèse en France.

Il ne s’agit pas de tout prendre, de tout faire, de tout suivre à la lettre : ce carnet donne des idées, rejoint des idées. Il veut être force de proposition. Chacun y puisera ce qu’il voudra, ce qu’il pourra, et l’adaptera à la réalité du lieu pastoral.

Le temps du carême est un temps de conversion par excellence et les pages qui suivent voudraient donc, dimanche après dimanche, permettre de proposer des moyens simples de grandir d’abord soi-même avec le Christ avant de pouvoir
l’annoncer aux autres, tout en se situant dans cette posture d’ainés dans la foi : l’autre, même le plus petit, qui chemine, a aussi quelque chose à me dire, à me révéler, à m’apprendre du Christ.

Ce troisième Cahier de l’Orientation de la Catéchèse en Alsace (OCA) «Communautés Missionnaires » voudrait aider les prêtres, les coopérateurs et coopératrices de la pastorale, les catéchistes, les membres des Equipes
d’Animation Pastorale (EAP) appelés au titre de l’annonce à organiser, à penser, à vivre la rentrée pastorale, notamment pour la catéchèse. Dans la continuité des deux premiers Cahiers, ce numéro voudrait permettre aussi de découvrir des propositions qui se vivent dans le diocèse.

Ce nouveau cahier de l’OCA (Orientation de la Catéchèse en Alsace)
« Communautés Missionnaires » propose aux acteurs de la pastorale et  particulièrement de la catéchèse, des pistes pour accompagner le temps de Noël et la fête de la présentation de Jésus au Temple.
Le temps de l’Avent est souvent une période riche en propositions, en actions, en mises en oeuvre catéchétiques, liturgiques, caritatives … Les célébrations de Noël, les messes des familles, les messes de Minuit, les messes de la Nativité sont « travaillées » bien à l’avance et nécessitent un véritable investissement, au service des fidèles. Cela dans une posture missionnaire.

Si la Liturgie de l’Eglise balise parfaitement les rites, les gestes, les prières et les temps des jours saints, une grande part de créativité est vécue dans les paroisses afin d’ aider à aller, avec discernement et profondeur dans le coeur de notre foi.
Car c’est bien de cela qu’il s’agit!  Pour les baptisés il n’y a pas de plus belle semaine que cette Semaine Sainte où avec pédagogie et intériorité, l’Eglise nous invite à nous recentrer sur le kérygme, le salut et le mystère pascal.
Ce nouveau cahier « Communauté s Missionnaire s » autour de la Semaine Sainte (du dimanche des Rameaux à Pâques) voudrait aider les responsables de la catéchèse à atteindre cet objectif : permettre à toutes les générations d’aller au coeur de la foi par la liturgie et en proposant de nombreuses expériences diocésaines.

Saint-Esprit … » (Matthieu 28, 19). La Parole du Seigneur Jésus adressée à ses  apôtres ne cesse d’être mise en application, dans le monde entier, depuis vingt siècles. Comme le dit le pape François dans sa catéchèse sur le baptême du 8 janvier 2014 le baptême n’est pas une « formalité » : « c’est un acte qui touche notre  existence en profondeur… Avec le baptême, nous sommes plongés dans cette source intarissable de vie qui est la mort de Jésus, le plus grand acte d’amour de toute l’histoire… ».

Ce nouveau Cahier de l’Orientation de la Catéchèse en Alsace voudrait mettre le focus sur le premier des sacrements de l’initiation chrétienne, le baptême. Fidèle à sa double vocation, les pages qui suivent voudraient à la fois apporter des éléments de fond pour une réflexion renouvelée autour de ce sacrement, mais aussi repérer et présenter des expériences diocésaines autour du baptême dans les communautés de paroisses.

Si la catéchèse comprend sa part de connaissances à transmettre et d’actions à réaliser, il ne faut pas qu’elle néglige la part de l’intériorité qu’elle a à proposer. « Tête, mains, coeur », dirait Pestalozzi. Oui, le coeur aussi. Ayons à coeur de permettre des expériences de ressourcement, de prière, de « coeur à coeur » avec le Seigneur, que ce soit en catéchèse, en éveil à la foi, en première annonce … Les enfants, les jeunes, les adultes ont soif de ces espaces. Et la concurrence est rude. Ne laissons pas aux seules techniques de méditation qui ont le vent en poupe pour nos contemporains être le seul espace de l’intériorité.
Le succès de Taizé auprès des jeunes, mais aussi des monastères pour leur espace d’accueil et de liturgie interrogent la catéchèse : « faisons-nous la prière » parce que c’est le moment ou prions-nous ensemble, en veillant à construire l’intériorité, cet espace commun à tout être vivant ?

Des disciples-missionnaires … voilà l’expression qui me vient immédiatement pour ouvrir ce nouveau cahier de l’OCA Communautés Missionnaires autour du thème Catéchèse et Mission. Dans cette posture programmatique souhaitée et impulsée par le Pape François, la catéchèse tient une place essentielle. En effet, la réflexion récente autour de l’acte catéchétique insiste sur le fait qu’il concerne tous les baptisés : la catéchèse n’est pas l’affaire de quelques spécialistes elle est la mission de chaque baptisé, prêtre, prophète et roi. Ainsi, ce Cahier veut donner de l’espace aux acteurs de la pastorale dans la belle palette des domaines : santé, prison, enfants, jeunes, sacrements, tourisme, … parce que la catéchèse se déploie dans tous les lieux de la mission que le Christ a confiée à son Eglise.

Depuis quelques années, la catéchèse est un véritable champ d’innovation, d’expérimentation, de création. Dans nos paroisses, sous la pression des changements sociétaux, de nouvelles modalités d’organisation de la catéchèse sont apparues. Au niveau de l’Eglise universelle, le magistère s’est fortement engagé dans le renouveau catéchétique. Avec le concile Vatican II, l’Eglise a pris
conscience des changements de la société qui affectent profondément la transmission de la foi : la catéchèse doit se transformer pour faire face à une véritable crise de l’initiation chrétienne. Depuis 1965, de nombreux textes du magistère sont parus pour aider l’Eglise à vivre cette transformation :
l’exhortation apostolique de Saint Jean Paul II Catechesi Tradendae en 1979, le Directoire Général de la Catéchèse en 1997 et le Texte National pour l’Orientation de la Catéchèse en 2005.
Dans notre diocèse, les communautés de paroisses, chacune selon sa spécificité et sa réalité se sont elles aussi, lancées dans de nouvelles façons de concevoir et de vivre la catéchèse.

Le rendez-vous OCA “Profondeurs”

L’équipe de l’Orientation de la Catéchèse en Alsace (OCA) propose une vidéo portant sur un thème spirituel, à destination d’un large public. Celle-ci voudrait être un outil pour approfondir la foi catholique et conduire à la méditation. Elle peut être regardée seul ou en groupe, et servir de support lors de rencontres catéchétiques. Enfin, elle est l’occasion de (re)découvrir un pan du patrimoine alsacien.

L’Angélus

Pour ce premier numéro de “Profondeurs”, le père Christophe Sperissen, directeur du Service diocésain de l’enseignement et de la catéchèse, s’intéresse à l’angélus. Un thème développé depuis la collégiale Saint-Martin de Colmar.

Le mois de Marie

Traditionnellement, dans l’Eglise catholique, le mois de mai est consacré à Marie, la mère de Jésus. Ainsi, les fidèles lui rendent hommage en allant dans un lieu de pèlerinage dédié à la Vierge ou en participant, dans leur paroisse, à des temps de prière du chapelet. Marie est donc au cœur de ce nouveau numéro de Profondeurs, qui vous emmène dans l’un des sanctuaires mariaux les plus connus d’Alsace : Marienthal, près de Haguenau (Bas-Rhin).

L’eau

Au mois de janvier, l’Eglise catholique célèbre le baptême du Seigneur. A l’occasion de cette fête, le magazine “Profondeurs” s’intéresse à la thématique de l’eau. Et ce, en s’appuyant sur des textes bibliques et en découvrant l’intérieur de l’église du Christ-Roi de Huningue (Haut-Rhin).

La saint Valentin

A l’occasion de la fête de saint Valentin, célébrée chaque année le 14 février, ce nouveau numéro de “Profondeurs” vous propose de méditer sur le thème de l’amour. Et ce, à travers des témoignages, des références bibliques et l’histoire du mystérieux saint Valentin…

La croix

Cette année, le premier jour du mois de mars a coïncidé avec le Mercredi des Cendres. Une date importante pour les catholiques du monde entier, qui sont alors entrés dans la période de carême. Un rite particulier ne se produit que ce jour-là : celui des cendres posées en signe de croix sur le front des fidèles. Mais d’où vient le signe de croix ? Quelle est sa signification ? Quand ce geste est-il effectué par le croyant ? Comment peut-il être vécu ?… Pour le savoir, ce nouveau numéro de “Profondeurs” vous propose de méditer sur ce geste, depuis le site du couvent du Bischenberg, à Bischoffsheim (Bas-Rhin).

La lumière

Les chrétiens célèbrent Pâques en ce mois d’avril. Cette fête commémore la mort et la résurrection de Jésus. L’un des symboles utilisés lors de l’office de la Vigile pascale est celui de la lumière. Thème abordé dans ce nouveau numéro de “Profondeurs”, depuis le sanctuaire du Mont Sainte-Odile, à Ottrott (Bas-Rhin).

La catéchèse est une action vitale pour l’Eglise. Elle participe à l’annonce de la Bonne Nouvelle à tous.

Le coeur et la mission de la catéchèse ne réside pas simplement dans l’apprentissage, mais comme le soulignait saint Jean-Paul II dans “la mise en relation avec Quelqu’un” : c’est à dire qu’au cœur de la catéchèse nous trouvons essentiellement une Personne, celle de Jésus de Nazareth, «Fils unique du Père, plein de grâce et de vérité», qui a souffert et qui est mort pour nous et qui maintenant, ressuscité, vit avec nous pour toujours.

Trois verbes permettent la réalisation de cette croissance et sont mis constamment en relation : le savoir-être, le savoir, et le savoir-faire. La catéchèse comporte toujours une dimension d’initiation à l’être chrétien, à la vie de foi. Elle accompagne l’existence des personnes à qui elle s’adresse. Dans un chemin de catéchèse, le savoir ne doit pas être négligé car celui qui rencontre le Christ est incité à entrer toujours plus dans le mystère de Dieu, à connaître sa volonté, à découvrir ce que l’Esprit réalise. Les questions de foi sont nécessaires dans un chemin de foi, elles croissent et se transforment parallèlement à la vie de chacun Enfin, il ne faut pas oublier une dimension pratique de la catéchèse, son revers éthique: tout chemin de foi conduit la personne non seulement à être toujours plus fils de Dieu, à comprendre toujours toujours la richesse et la beauté du christianisme, mais aussi à poser dans sa vie et dans son histoire des choix courageux que seuls “le cœur nouveau et l’esprit nouveau” donnés par Dieu peuvent identifier et réaliser. (1)

Choisir un itinéraire de catéchèse, c’est veiller à tous ces points d’attention et les mettre en adéquation avec le projet pastoral de la communauté de paroisse.

L’OCA vous propose un document pour nourrir votre reflexion :