En route pour un synode des jeunes en Alsace !

Samedi 10 novembre, une centaine de jeunes de 16 à 30 ans de toute l’Alsace, engagés dans l’Église, se sont retrouvés en l’église du Christ-ressuscité de Strasbourg autour de Mgr Luc Ravel.

À la suite du synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », qui a eu lieu à Rome du 3 au 28 octobre 2018 autour du pape François, l’archevêque du diocèse de Strasbourg a souhaité réunir autour de lui une centaine de jeunes alsaciens, engagés dans l’Église.

Ensemble, ils ont réfléchi à l’application concrète en Alsace des pistes de réflexion dégagées par les pères synodaux.

 

Le synode, quelles implications en Alsace ?

Après un exposé des questions abordées à l’occasion du synode romain, huit ateliers thématiques ont été proposés aux jeunes comme base de discussions en petits groupes.

L’objectif : identifier des initiatives alsaciennes existantes, qui portent déjà des fruits, mais aussi formuler de nouvelles propositions, qui puissent être portées concrètement par les jeunes eux-mêmes.

L’occasion, pour ces acteurs de l’Église d’Alsace d’aujourd’hui et de demain, de se connaître, de se rencontrer, mais aussi de se confronter à la diversité des réalités ecclésiales locales, et d’écouter les différents points de vue exprimés.

 

Richesse des échanges

Malgré le peu de temps imparti pour échanger entre eux, les jeunes alsaciens se sont rapidement emparés des différents sujets issus du synode, comme la révolution numérique, les rapports intergénérationnels, ou encore la liturgie. « Je suis très heureux de voir que ces jeunes de 20-25 ans se sentent déjà très investis dans l’Église », souligne Mgr Ravel.

Fiers de leur foi, ces jeunes catholiques ont le désir de mieux la connaître, d’être formés pour pouvoir mieux en témoigner et la partager.

Décidés à aller aux périphéries, ils ont le désir de prendre leur place au cœur de cette Église, qui doit être une famille.

 

Des propositions concrètes ?

L’après-midi, les jeunes alsaciens se sont regroupés par secteurs géographiques, pour réfléchir à des projets à mettre en œuvre.

Une concrétisation rendue parfois difficile, car ils ne se sentent parfois pas suffisamment reconnus dans leurs talents, ni assez responsabilisés par leurs aînés.

En même temps, ils portent ce désir de « faire Église » et de créer du lien entre eux. Ce qui ressort, c’est ce besoin des jeunes d’être « envoyés », de recevoir une « mission » au service de l’Église.

Cet envoi en mission des jeunes, c’est Mgr Ravel lui-même qui l’a exprimé à la fin de cette journée pré-synodale alsacienne.

« Êtes-vous prêts à vous mobiliser pour organiser l’année prochaine un temps fort, rassemblant des jeunes de toute l’Église d’Alsace ? »

a demandé l’archevêque à l’assemblée des jeunes présents.

C’est un « oui » à l’unisson qui lui a été répondu.

Lucie, 20 ans, s’est ensuite adressée directement à Mgr Luc Ravel :

« Êtes-vous prêt à coordonner ce temps fort et à nous soutenir ? ».

À cette question, il a répondu un grand « oui » en retour. « On a entendu ce bel appel de l’évêque pour rassembler les paroisses et mouvements de jeunes, mais on a aussi besoin qu’il s’engage pour coordonner ce rassemblement », précise Lucie.

C’est sur ce bel échange de consentements que s’est terminée cette journée, couronnée par la célébration de l’Eucharistie.

Rendez-vous l’année prochaine pour un synode des jeunes en Alsace !

 

Agnès Hernandez

 

 Écoutons quelques témoignages supplémentaires de jeunes présents à ce synode

Maiwenn et Pierre, de Caritas Alsace

 

Thérèse et Nancy à l’atelier des disciples missionnaires

 

Valentin, jeune papa de 25 ans, qui participe au pré-synode avec son épouse et son bébé de 3 mois

Pré-synode des jeunes

Approfondir votre lecture

  • Un pré-synode pour les jeunes alsaciens

    Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, et Mgr Christian Kratz, son évêque auxiliaire ont lancé une invitation à plusieurs jeunes du diocèse pour réfléchir ensemble sur des projets d’Église.

  • Pré-synode de jeunes : le document final remis au Pape

    Du 19 au 24 mars 2018, 305 jeunes du monde entier ont participé à la réunion pré-synodale à Rome sur les Jeunes et les Vocations. La synthèse de leurs réflexions a été présentée au Pape François à l’issue de la célébration des Rameaux du dimanche 25 mars 2018.

  • L’instrument de travail pour le prochain synode des jeunes est sorti

    L’Instrument de travail pour la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques est sorti ! Un beau texte, riche et stimulant sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » (3-28 octobre 2018). L’introduction présente d’abord concrètement les objectifs du synode et donc son enjeu majeur : un « prendre soin » des jeunes à considérer comme central et inhérent à la mission de l’Église.

  • Pré-synode : 300 jeunes et éducateurs du monde entier à Rome du 19 au 24 mars

    300 jeunes et éducateurs du monde entier participeront à une réunion préparatoire du Synode des évêques qui, lui, aura lieu au mois d’octobre sur le thème : Les jeunes, la foi et le discernement des vocations. Les travaux s’ouvriront en présence du pape François.

  • Trois jeunes français délégués au pré-synode des jeunes à Rome

    Dédier un temps spécifique d’échanges et de réflexion avec des jeunes autour du thème du synode qui aura lieu en octobre prochain sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », tel est l’objectif du pré-synode qui se tiendra en mars.