Pélé Jeunes – Messe d’ouverture

Après un temps passé avec leur zone, les jeunes ont rejoint les malades, les hospitaliers, les valides du diocèse de Strasbourg qui sont aussi en pèlerinage à Lourdes pour la messe d’ouverture. Dans son mot d’accueil, l’évêque exprime sa joie profonde d’être à Lourdes. Dans son homélie sur l’Évangile du jour, qui est celui du jeune homme riche, l’évêque continu sa réflexion sur le Royaume de Dieu. Il se pose la question : « Est-ce qu’on n’est pas là pour vendre l’Église alors qu’elle est dans une réalité plus amère ? » Non, le Royaume de Dieu est tout proche. Jésus appelle à la conversion, à dilater son cœur. Jésus veut que nous soyons des super aimants, des super amoureux. Lourdes permet d’entrevoir son Royaume. Il donne aussi quelques pistes, comme le fait Jésus avec le jeune homme riche. Tout d’abord dans la vie de tous les jours, en faisant le bien et en observant les commandements. Il résume cela par le respect de l’autre. Pas juste le respect qui est de l’ordre de la tolérance, mais le respect qu’a pour essence même l’amour des autres.

Ensuite, à Lourdes, il propose de faire ce qu’a demandé Dieu à Bernadette, à travers la voix de Marie. « Venir à la grotte, toucher la roche de Massabielle », de continuer à obéir à Dieu malgré tout. Comme Bernadette qui persévérai pour venir voir « la dame » sans relâche. « Boire et se laver à la source », pour se rendre pur. « Faire des processions » Ce qui permet de découvrir vraiment le peuple de Dieu et de se projeter dans le Royaume de Dieu. « Faites construire une chapelle »: Mgr Ravel invite les pèlerins à construire la chapelle de leur cœur. Il rappelle comme le dit St Paul : « Vous êtes le temple de Dieu ». Il nous dit aussi qu’il faut nettoyer cette chapelle par le sacrement de la réconciliation et l’agrandir par la méditation de la Parole de Dieu et le silence. En conclusion, une première étape est le pèlerinage et faire le bien dans la vie de tous les jours. La deuxième étape c’est d’être parfait c’est-à-dire devenir pauvre. Mgr Ravel développera cela dans la suite du pèlerinage.