2.3. Quêtes

Règles générales

L’article 75 du décret sur les conseils de fabrique dit :

« Tout ce qui concerne les quêtes dans les églises est réglé par l’Évêque ».

Il semble dont inutile de préciser que cette règle interdit tous les particularismes locaux. Ni le curé ni le conseil de fabrique ne peuvent décréter une quête pour une intention donnée. L’article 532 des statuts synodaux est toujours en vigueur.

A l’exception des « quêtes impérées » et des « quêtes curiales » (voir ci-dessous), le produit des quêtes revient intégralement à la fabrique d’église, en vue de lui permettre d’assurer les dépenses de fonctionnement et d’investissement de la paroisse mis à sa charge par le décret sur l’organisation des conseils de fabrique.

Quêtes à reverser (voir tableau ►)

(Décret du nouveau calendrier des quêtes impérées)

Les évêques de Strasbourg ont décidé que certaines quêtes sont à reverser à l’évêché ; ces quêtes sont soit pour l’Église universelle, soit pour l’Église locale, le diocèse. La liste de ces quêtes est publiées ci-dessous.

Toutes les quêtes actuellement « quêtes impérées » relèvent de l’une ou l’autre catégorie, à savoir :

Pour l’Église universelle, les quêtes :

  • Missions d’Afrique (dimanche de l’Epiphanie)
  • Aumône de Carême (5ème dimanche de Carême)
  • Terre Sainte (Vendredi saint)
  • Denier de S.Pierre (Pâques)
  • Dimanche des missions (avant-dernier dimanche d’octobre)

Pour l’Église diocésaine :

  • Moyens de communication sociale (7ème dimanche de Pâques)
  • Quête Catéchèse et Apostolat des laïcs (Pentecôte)
  • Grande quête diocésaine (Un dimanche de février)
  • Bon Pasteur (3ème dimanche de novembre)

Les actions « Propagation de la Foi, Sainte Enfance, Clergé indigène et Saint-Pierre Apôtre » ne sont pas des « quêtes impérées » ; elles sont organisées au cours du temps de Noël.

Deux quêtes sont très particulières :

  • la quête PAX CHRISTI : en décembre tous les trois ans !
  • la quête liturgie,musique sacrée, art sacré (un tiers de la quête est reversé au diocèse pour les besoins du service de liturgie, musique sacrée et d’art sacré, et deux tiers restent à la paroisse.)

Quêtes curiales

a. L’article 532 des Statuts Synodaux du diocèse de Strasbourg, toujours en vigueur, dit au §4 :

« Le produit de la quête est mis à la libre disposition du curé ou recteur aux solennités suivantes : Noël, Renouvellement des engagements de Baptême, Assomption, Toussaint, Fête Patronale principale et Adoration Perpétuelle. »

Cette liste des quêtes aux dimanches et fêtes de précepte est limitative.

b. A ces quêtes des dimanches et fêtes s’ajoutent les quêtes aux enterrements et aux mariages : celles-ci reviennent, elles aussi, au curé et non au célébrant.

Ces deux catégories de quêtes curiales alimentent la Mense curiale.

c. L’Archevêque a décidé, après de nombreuses consultations, que les curés reversent 20% des quêtes curiales des enterrements et des mariages au fonds pastoral du diocèse. Ce reversement, qui doit marquer l’interdépendance des paroisses et du diocèse, indique nettement la destination des sommes ainsi recueillies.Il faut tenir compte des inégalités très grandes. Les quêtes curiales dans une petite paroisse ne sont pas à comparer avec celles d’une paroisse importante, etc.

Les quêtes curiales aux six solennités devront être réexaminées quant à leur affectation, lorsque le curé dessert plusieurs paroisses. Certaines ont proposé que le curé ne garde la quête curiale que d’une seule paroisse pour une fête célébrée le même jour. Exemple : la fête de Noël, le curé garde la quête d’une paroisse. La fête patronale est célébrée à des jours différents dans les différents paroisses. Les quêtes curiales aux autres fêtes pourraient financer la pastorale du secteur paroissial.

N.B. : Il ne revient pas à la famille d’un défunt de décider de l’emploi de la quête : nul ne peut décider de l’utilisation d’une chose qui ne lui appartient pas.

Par contre, la famille peut souhaiter que les fleurs et couronnes soient remplacées par des dons en faveur d’une œuvre humanitaire ; elle fera placer des troncs à l’entrée de l’église, sous la responsabilité des Pompes Funèbres.

Quêtes aux portes de l’église

Souvent, les « quêtes sur la voie publique » (telle est la dénomination officiell) se font sur le parvis de l’église, voire à la sortie de l’église.

Ces quêtes sont (doivent être) autorisées par le Préfet. Elles ne sont pas des quêtes de l’Église. Elles ne doivent pas être effectuées à l’église, ni dans l’entrée.

Ces quêtes ont un but humanitaire ; l’Église doit être présente dans ces grandes actions. Le curé, à l’office ou sur la feuille paroissiale, peut recommander ces quêtes. Cela permettra ainsi de dire qu’elles sont soutenues par l’Église et qu’elles s’effectuent sur la voie publique.

Aide-mémoire pour les trésoriers des conseils de fabrique

« Quêtes impérées, cotisations et participations diverses »

Missions d’Afrique Dimanche de l’Épiphanie 07/01/2018 06/01/2019
Grande Quête diocésaine Un dimanche de février 11/02/2018 10/02/2019
Aumône de Carême (Jeûne et charité) 5ème dimanche de Carême 18/03/2018 07/04/2019
Terre sainte Vendredi saint 30/03/2018 19/04/2019
Denier de Saint Pierre Pâques 01/04/2018 21/04/2019
Moyens de communication 7ème dimanche de Pâques 13/05/2018 02/06/2019
Apostolat des laïcs et catéchèse (Ste Odile) Pentecôte 20/05/2018 09/06/2019
Missions (dimanche des Missions) avant-dernier dimanche d’octobre 21/10/2018 20/10/2019
Bon Pasteur (Caritas / Secours Catholique) Un dimanche de novembre 25/11/2018 17/11/2019
Liturgie, Musique sacrée et Art sacré (Ste Cécile) Un dimanche de décembre 09/12/2018 08/12/2019
Pax Christi En décembre tous les 3 ans 17/12/2017 en 2020

Autres versements

  • Caisse « fonds pastoral » : 2% sur le total des recettes ordinaires de la fabrique
  • Taxes : mariage, enterrement, confirmation, dispenses
  • Divers : Décorations …
  • Binages versés par la paroisse
  • Prélèvements sur messes, versés par la paroisse (2 €)
  • Honoraires de messes à faire célébrer

Versements de MM. les curés

  • Frais de chancellerie (mariages, enterrements …)
  • Prélèvements sur messes (2 € par messe pour les confrères de l’intérieur)
  • Binages
  • Honoraires sur messes
  • Cotisation de 1% pour la pastoral diocésaine
  • Union missionnaire du clergé
  • Caisse de solidarité selon le barême de la Caisse
  • 20 % sur quêtes mariages et enterrements

Approfondir votre lecture