Un NOËL VERT c’est possible !

Le pape François nous incite fortement dans son encyclique « Laudato Si » à « miser sur un autre  style de vie » (§203).

Si vous souhaitez limiter l’impact sur l’environnement de vos fêtes de fin d’année, quelques écogestes suffisent. Voici quelques exemples de gestes faciles à réaliser pour mettre les bons principes en adéquation avec le plaisir renouvelé de la fête.

1.  Sapin durable

Si vous optez pour un sapin naturel, il vaut mieux en choisir un made in France. Sachez d’ailleurs que 80% des arbres de Noël vendus en France sont cultivés dans le Morvan et dans le Jura, où leur plantation est gérée en fonction des fêtes pour tenir compte de leur cycle de vie. Si vous choisissez un sapin artificiel – pas forcément le plus écolo –, l’Ademe recommande de le garder au moins 20 ans pour limiter l’impact de sa production ! Surtout ne recourez pas à la neige artificielle et aux arbres colorés, qui augmentent la pollution de l’air intérieur.

2.  Cadeaux éthiques

En général, pensez occasion, utilité et robustesse. Pour éviter les éléments toxiques dans les jouets, les labels Oeko-Tex et Nordic Swan sont recommandés par 60 millions de consommateurs et par l’Ademe. Pour les produits high-tech, cherchez l’étiquette environnementale et l’Écolabel européen.

Sachez qu’un branchement sur secteur, plutôt qu’une alimentation avec des piles, réduira leur consommation. Par ailleurs, prévoir un bon d’échange en magasin résout le risque de doublon. Sans oublier les cadeaux d’expérience, par exemple un bon pour un concert.

Côté emballages, les papiers brillants ne se recyclent pas. Il existe en revanche des papiers recyclés et/ou issus de forêts gérées durablement (labels FSC et PEFC). Sinon optez pour un joli tissu.

Utilisez des sacs cadeaux de tissu plutôt que du papier. Vous pouvez créer de magnifiques sacs personnalisés qui seront grandement appréciés et qui sont réutilisables. Ou encore, les vieilles affiches, les images du journal (et la page des bandes dessinées), les magasines font d’excellent papiers réutiliser pour emballer les cadeaux.

Pour apporter la touche finale à vos cadeaux, utilisez des pommes de pin, de branches de conifère et d’autres objets naturels colorés au lieu des boucles et rubans achetés dans le commerce. Faites attention cette année en ouvrant vos cadeaux, et mettez de côté le papier et le ruban pour l’an prochain ! Plus simple encore : utiliser un sac-cadeau qui se réutilise !

Pourquoi pas un Noël sans cadeaux ?

Un Noël sans cadeaux … mais avec joie, simplicité, imagination et fête. Pour célébrer Noël, il est d’usage que la plus grande attention soit prêtée aux cadeaux et aux repas et ce, le plus souvent, dans un cadre familial. Si le cadeau exprime un moment de générosité et d’échange, cela se traduit bien souvent par une préoccupation matérielle excessive, par une « corvée » de magasins et de grandes surfaces.

Ceci conduit beaucoup d’entre nous à éprouver une forme d’écœurement face à cet « hyper- matérialisme ».

3.  Décorations  économes

Débranchez vos guirlandes lumineuses en votre absence pour économiser l’énergie. De plus, préférez celles à faible consommation. Quant aux bougies, la cire végétale ou celle d’abeille permettent d’éviter l’emploi de dérivés du pétrole.

4.  Repas  sans déchets

Une nappe et des serviettes lavables et en matière naturelle dresseront avec votre plus beau service une table de fête élégante et sans déchets. Les assiettes pourront être remplies d’aliments locaux et de saison. S’ils sont bio, cela évite en plus l’emploi de produits phytosanitaires, très gourmands en énergie. Si les convives sont nombreux, des achats en grand conditionnement réduisent les emballages.

Et après les fêtes ?

Un sapin naturel en pot peut être replanté. S’il est coupé, apportez-le en Déchetterie pour qu’il soit valorisé. À noter : certaines communes et magasins organisent des collectes.

Côté emballages, triez-les ! Quant aux restes, accommodez-les !

« Vécue avec liberté et de manière consciente la sobriété est libératrice »

(Laudato Si, § 223)