Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Des lycéens et jeunes à Taizé

une expérience de foi et d’Eglise

Du 28 octobre au 1er novembre, 19 lycéens, cinq jeunes adultes, et cinq accompagnateurs de la zone pastorale de Haguenau se rendent à Taizé pour un temps de ressourcement, de retraite avec les frères du lieu, et mille autres jeunes venus de toute la France, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal.

Pour les participants, c’est l’occasion de se poser des questions sur le sens à donner à sa vie, sur sa foi en Dieu. La communauté de Taizé est fondée par le frère Roger. En 1952, il écrit les règles pour ses frères qui décident de vivre le célibat, et d’accueillir des jeunes.

Aujourd’hui la communauté de Taizé rassemble une centaine de frères, catholiques et de diverses origines protestantes, issus de près de trente nations. De par son existence même, elle est une « parabole de communauté » : un signe concret de réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés.

Source St Etienne à TaizéLes lycéens et les jeunes de l’Alsace du Nord sont accueillis par les frères et les jeunes bénévoles pour expérimenter cinq jours de rencontre, rythmés par la prière des frères. Camille et Fanny qui étaient présents en tant que lycéens il y a sept ans accompagnent des jeunes venus de leur paroisse ou du Séminaire de Jeunes. Le voyage est possible grâce à l’engagement de membres de la com’j (commission jeunes) de la zone pastorale de Haguenau. Virginie Ott, coopératrice de la Zinsel du Nord emmène huit lycéens qui feront la confirmation le 6 novembre prochain à Gundershoffen, Carine Atzenhoffer, coopératrice à Haguenau accompagne trois jeunes de Haguenau, Cyril, coopérateur au Séminaire de Jeunes accompagne trois élèves de seconde et trois de terminale, Anna, organiste de Bischwiller accompagne des jeunes de la communauté de paroisses de Bischwiller. Etienne Letscher, ingénieur dans une entreprise locale et engagé dans la com’J a finement organisé ce séjour. Il a pris quelques jours de vacances pour accompagner ce voyage.

Des temps de rencontre

des temps de rencontre avec des lycéens venus de différentes régions

Les jeunes sont heureux. Les matins débutent avec les laudes à 8h20, suivis du petit déjeuner en plein air. Sous chapiteaux, les groupes se retrouvent par nationalité pour un enseignement biblique donné par un frère, et prolongé par un partage en équipe. Les équipes se composent de quatre ou cinq binômes venus de différentes régions. A midi chacun revient dans la grande église de la réconciliation pour la prière du milieu du jour. Un déjeuner simple permet convivialité et partage avec des personnes venues de différents pays d’Europe. Le soir après le dîner un temps de prière plus long est l’occasion de déposer ses soucis durant la célébration de la croix. Le samedi soir, la célébration est exceptionnelle. Frère Aloïse, prieur de la communauté, accueille les vœux définitifs du frère Claudio, venu du Chili.

Après la célébration du dimanche soir, Frère Aloïse parle au millier de jeunes. « A la veille de la Toussaint, nous nous rappelons que nous faisons partie de la communauté des saints qui veulent se rapprocher du Christ. » Il évoque le choc du rapport de la CIASE, rappelant qu’à Taizé également, la communauté a vécu un travail douloureux il y a deux ans.

« Nous avons été choqué par le témoignage de victimes. Des frères ont été accusés. Nous avons eu honte. Aujourd’hui nous continuons ce travail pour que l’esprit de Taizé demeure. A Taizé, nous voulons tout faire pour vivre l’évangile de manière authentique. Nous voulons continuer à vivre dans la confiance. Nous voulons vivre l’amour du Christ résolument. L’engagement du frère Claudio est un signe.»

Pierre, élève de terminale a bien vécu ce temps de rencontre « Impressionnant un jeune adulte qui décide de dire oui au Christ pour toute son existence.» Serge rajoute « Ca me pose question. Comment pourrais-je moi aussi m’engager pleinement dans la vie ? »

Le 1er novembre après la messe de la Toussaint la joyeuse équipe alsacienne, fatiguée, mais les batteries regonflées prend le chemin du retour.

Marc Kalinowski, le doyen de zone, et Jean Thomas le responsable de la zone pastorale de Haguenau ont accompagné ce séjour. Ils sont heureux que ce voyage ait pu se faire « Permettre aux jeunes une telle expérience, où la simplicité, la convivialité, et un rythme apaisé facilite la rencontre, c’est aussi leur donner l’occasion de vivre une expérience de confiance, un temps en Eglise. »

une belle équipe de la zone pastorale de Haguenau à Taizé