Haguenau : des retrouvailles de la zone porteuses de lumière

Assemblée de Zone Haguenau

Les « retrouvailles de la zone pastorale de Haguenau», sont chaque année un moment fort pour les 14 communautés de paroisses qui la composent.

Mardi le 29 septembre dernier à la basilique de Marienthal, ces retrouvailles avaient une saveur particulière et festive.

Reporté à deux reprises, à cause de la crise sanitaire, elles étaient l’occasion d’une rencontre, certe masqué, mais heureuse. Officiellement, le vicaire épiscopal, Philippe Burgy a pu annoncer l’élargissement de la zone à trois nouvelles communautés de paroisses. La communauté de paroisses du Pays de Brumath,  celle de Offendorf-Herlissheim, tout comme celle des prairies de la Zorn (Weyersheim-Hoerdt-Geudertheim) faisaient partie jusqu’au 1er janvier dernier de la Zone Pastorale de Strasbourg Campagne qui a été dissoute. Les 3 communautés rejoignent ainsi les onze autre de Haguenau. Une expérience de travail d’une année avec cette nouvelle structuration était positive et a permis d’accéder à cette nouvelle composition.

Une messe à 18h15 avait ouvert cette rencontre. L’Abbé Marc Kalinowski, curé de Bischwiller et Responsable de la zone, lors de la fête des archanges, a rappelé que la zone est cette parcelle d’Eglise qui permet de faire ensemble ce que l’on arrive pas à faire correctement en paroisse. « Cette parcelle permet de regrouper les forces. Comme les anges, les acteurs de cette parcelle d’Eglise ont le souci de faire vivre une pastorale bien ancrée dans la terre, mais toujours ouverte au ciel. »

Après la messe, l’assemblée de zone, était aussi l’occasion de remercier Myriam Bidal qui était animatrice de la zone depuis 8 ans. Elle avait succédé à Luc Humbert. Avant de partir à la retraite, elle terminera par une dernière mission auprès de la communauté de paroisse de Bischwiller. Dans son discours elle se rappelle « des visages souriants, des visages inquiets et interrogateurs, des visages remplis de questions… brefs des hommes et des femmes de tous les jours. Ce sont ces personnes croisées sur ma route qui ont fait ma mission d’animatrice de zone. Alors tout d’abord merci à chacune et chacun d’avoir pu faire un bout de chemin avec moi. Vous m’avez fait confiance, nous avons construit avec maladresse parfois, avec détermination et amour du travail bien fait. »

La zone pastorale est une parcelle de l’Eglise reliée à son Evêque. Elle est une réalité vivante et son cœur bat au rythme des communautés de paroisses.  Myriam a transmis une lanterne, à celui qui lui succède: « Aujourd’hui Jean, je te transmets cette lanterne et à l’intérieur brûlent 14 lumignons comme les 14 communautés de paroisses que tu accompagneras… certaines flammes sont vigoureuses, d’autres sont vacillantes, d’autres sont toutes fragiles et semblent vouloir s’éteindre… ne perdons pas la foi, restons vigilants les uns aux autres, et restons dignes de la mission qui nous est donné. »

Jean Thomas a accueilli ce geste et ces paroles. « J’ai accepté cette mission avec joie. Je vais mettre du temps à la découvrir concrètement. Au contact des uns et des autres je vais découvrir le véritable visage de cette belle et grande zone pastorale de Haguenau. Aux côtés du Père Marc Kalinowski, je servirai le mieux possible notre église locale. C’est ensemble, avec vous, que nous avancerons plus loin… » Entouré du bureau de la zone, il insistait sur l’unité dans notre église qui doit être un priorité « En étant unis nous donnerons envie à d’autres, en particulier aux jeunes, de suivre le Christ et de faire église. »

Vivre l’Eglise passe pour lui aussi par le corps. Il a profité de l’assemblée venu nombreuse pour inviter à faire un grand pèlerinage, en bus à pied ou à vélo le 1er mai prochain, au Mont Sainte Odile, dans le cadre de l’année jubilaire. Des commissions, et notamment la commission « jeunes » travailleront à ce projet.